En 2009, le Real Madrid enflammait le mercato estival et était sur le point de réaliser une campagne de recrutement qui restera pendant longtemps comme la plus mémorable de l’histoire du football. Dix ans plus tard, Florentino Pérez semble de nouveau décidé à frapper fort.

260 millions d’euros investis en 2009, déjà plus de 300 millions en 2019… La Casa Blanca est encore une fois en pleine rénovation. Et l’opération reconstruction semble loin d’être achevée. Alors quels seront les joueurs qui viendront compléter l’armada madrilène, pourtant déjà renforcée par les arrivées d’Eden Hazard, Luka Jović ou encore Ferland Mendy ? Difficile à dire. Mais ce qui est sûr, c’est que le Real Madrid fait sa révolution galactique et veut continuer d’assurer son hégémonie sur la planète football, comme il l’a fait une décennie auparavant.

Le mercato 2009 fut capitale puisque Cristiano Ronaldo et Karim Benzema ont été les grands artisans des 4 Ligue des Champions remportées par le Real dans les années 2010 (crédit photo : Getty)

« Ce mercato sera le plus important depuis 2009. Mais il n’atteindra pas son niveau car il est impossible de le faire aujourd’hui. »

Juan Carlos Guerrero, observateur du Real Madrid sur le blog « Fondo Blanco »

Un contexte assez similaire

Comme on pouvait s’en douter, le Real Madrid n’a pas réalisé ce mercato d’exception lors de l’été 2009 après une saison couronnée de succès.

En effet, la saison 2008-2009 fut quelque peu compliquée pour le club merengue. La formation madrilène avait terminé le championnat à la seconde place derrière le rival catalan, et a été éliminée prématurément de la Coupe du Roi et de la Ligue des Champions, respectivement en seizièmes et en huitièmes de finale. Une saison blanche au goût plus qu’amer pour la Casa Blanca qui licenciera dans la foulée son entraineur Juande Ramos, et évincera même son président Ramón Calderón. 

De nombreux grands joueurs sont également partis lors de l’été 2009. Parmi eux, on retrouve notamment Arjen Robben, Wesley Sneijder, Fabio Cannavaro ou encore Ruud van Nistelrooy (crédit photo : Getty)

Aujourd’hui, la donne est quelque peu semblable puisque le club sort également d’une saison compliquée. L’objectif est donc de reconstruire un effectif compétitif avec un nouvel entraineur pour assurer la reconquête dans les prochaines saisons. 

Seuls Sergio Ramos (22 ans) et Marcelo (20 ans) étaient déjà présents lors de la saison 2008-2009 (crédit photo : Getty)

Toutefois, un élément a bien changé depuis le temps et va venir compliquer ces fameux plans de révolution de l’effectif. 

Mais pas les mêmes tarifs

Imaginez-vous un club aujourd’hui qui parviendrait à signer deux Ballon d’Or lors d’un même mercato ? Cela semble impossible à l’heure actuelle, tant les prix sont élevés. Eh bien dites-vous qu’à l’été 2009, le Real Madrid est parvenu à attirer les lauréats des deux dernières éditions du Ballon d’Or avec le brésilien Kaká ainsi que Cristiano Ronaldo. 

Le premier était âgé de 27 ans et sortait de quatre saisons consécutives à plus de 20 buts et 10 décisives avec le Milan AC, ainsi qu’une Ligue des Champions remportée en 2007. De son côté, Cristiano Ronaldo venait seulement de souffler ses 24 bougies mais comptait tout de même à son actif 3 titres de Premier League (2007, 2008 et 2009), une Ligue des Champions (2008) et trois dernières saisons remarquables avec Manchester United où il a inscrit au total plus de 90 buts. 

Les deux joueurs étaient donc au sommet de leur art lors de leur arrivée à la Casa Blanca. Leur prix ? 67 millions pour le Brésilien, 94 millions pour le Portugais. Des sommes qui à l’époque paraissaient exorbitantes, mais qui comparées à aujourd’hui semblent presque dérisoires pour deux joueurs d’un tel calibre. 

Aujourd’hui, l’Atlético Madrid s’apprête à signer João Félix (19 ans), attaquant prometteur du Benfica Lisbonne, pour la bagatelle de 120 millions d’euros… (crédit photo : Getty)

Et encore, ce n’est pas tout. Car lors de ce fameux mercato estival de 2009, le Real Madrid a également signé un joueur qui s’est aujourd’hui imposé comme l’un des meilleurs de son histoire. Ce joueur, c’est Karim Benzema. Le jeune Français n’était âgé que de 21 ans mais brillait déjà sous le maillot de l’Olympique Lyonnais, où il avait inscrit 72 buts et délivré 29 passes décisives en 172 matchs avec le club rhodanien. C’est simple, il était LA pépite que toute l’Europe s’arrachait à cette époque. Et pourtant… Montant de la transaction : 35 millions d’euros.

En bref, le Real s’est offert en 2009 les deux derniers lauréats du Ballon d’Or ainsi que le plus grand espoir du football mondial pour 200 millions d’euros. Une chose impensable aujourd’hui. 

En 2009, le Real Madrid a également signé Xabi Alonso, le métronome espagnol de Liverpool, pour 34 millions d’euros. Un autre recrutement important et surtout très intelligent (crédit photo : Getty)

Concrètement, ça a donné quoi ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, pas grand-chose… Du moins les premières saisons. 

En effet, le Real Madrid version 2009-10 a réalisé exactement le même parcours que celui de 2008-09 : une deuxième place en championnat (encore derrière le rival barcelonais), une élimination en seizièmes de Coupe du Roi et une élimination en huitièmes de Ligue des Champions. Après cette nouvelle saison difficile, Florentino Pérez licencie Manuel Pellegrini, remplaçant de Juande Ramos. 

Recruter les deux meilleurs joueurs de la planète n’aura donc pas directement porté ses fruits pour le Real Madrid, qui aura dû attendre 2012 pour remporter sa première Liga depuis 2008 et ainsi rompre la série de 3 titres consécutifs du Barça. 

Côté européen, la Casa Blanca devra atteindre 2014 et l’ère Ancelotti pour décrocher sa première Ligue des Champions depuis 2002. 

Après 4 saisons compliquées où il a enchainé les blessures, Kaká quitte le Real Madrid à l’été 2013 et retourne au Milan AC. Le Brésilien n’aura remporté qu’une Liga, deux Coupes d’Espagne et une Supercoupe d’Espagne. Échec. (crédit photo : AFP)

Et ce n’est pas fini !

303 millions d’euros. C’est ce qu’a déjà dépensé le Real Madrid à l’heure actuelle lors du mercato estival. Une somme hors-bonus tout simplement vertigineuse qui s’explique par le recrutement de cinq joueurs qui témoignent bien des ambitions du Real Madrid pour la saison prochaine et les années à venir : Eden Hazard (Chelsea FC), Luka Jović (Eintracht Francfort), Ferland Mendy (Olympique Lyonnais), Rodrygo Goes (Santos FC) et Éder Militão (FC Porto).

« Nous travaillons pour que les futurs Ballons d’Or jouent chez nous. Dans ce sens, je suis persuadé que les jeunes footballeurs sur lesquels nous misons actuellement seront des candidats solides. »

Florentino Pérez, président du Real Madrid depuis 2009 (France Football)

Toutefois, Florentino Pérez compte bien continuer à chouchouter son entraineur Zinedine Zidane en succombant encore à quelques-unes de ses envies. 

La principale, l’arrivée d’un milieu de terrain de classe mondiale pour assurer la succession d’un entrejeu madrilène vieillissant et en perte de vitesse la saison dernière. De ce fait, les dirigeants de la Casa Blanca et Zinedine Zidane ont ciblé un certain nombre de joueurs. Parmi eux, le plus chaud est celui du joueur de Tottenham, Christian Eriksen (27 ans), qui serait sur le point de rallier le club merengue. Toutefois, le Français de Manchester United Paul Pogba intéresse tout particulièrement Zinedine Zidane qui lui aurait donné la priorité. 

https://twitter.com/passionmadridfr/status/1112391582744018945?s=21
Selon la presse, Paul Pogba est la priorité numéro 1 de Zinedine Zidane (crédit tweet : @PassionMadridFR)

Mais ces deux dossiers sont complexes et coûteux. C’est pourquoi le club a deux solutions alternatives si les dossiers Eriksen et Pogba n’aboutissent pas… Du moins « avait », car une de ces deux options est récemment tombée à l’eau : Tanguy Ndombele, qui sortait de deux belles saisons avec l’Olympique Lyonnais, quitte la capitale des gaules pour rejoindre Tottenham, pour un montant de 60 millions d’euros. Un achat pour pallier le départ d’Eriksen ? Réponse dans quelques semaines.

L’unique alternative est désormais le brillant milieux néerlandais, Donny van de Beck (22 ans), dont l’Ajax Amsterdam a fixé le prix aux alentours de 50 millions d’euros. Mais encore une fois, le dossier s’annonce compliqué pour les Merengues qui devront faire face à la concurrence du PSG et du Barça, qui veulent eux aussi enrôler la pépite amstellodamoise. 

Toutefois, le milieu de terrain n’est pas le seul chantier du Real Madrid cet été puisqu’il est également prévu de renforcer le secteur offensif… Ou plutôt de continuer à le renforcer. En effet, le club merengue ne semble pas rassasié avec les arrivées d’Eden Hazard et de Rodrygo, puisque la presse espagnole évoque un intérêt de Zinedine Zidane pour le Sénégalais de Liverpool Sadio Mané. Une transaction qui sera tout de même loin d’être simple, puisque que Mané est un homme de base de Jürgen Klopp et s’est imposé ces dernières saisons comme l’un des meilleurs attaquants au monde. Toutefois, l’espagnol du Real Marco Asensio (23 ans) plait beaucoup au technicien des Reds et pourrait ainsi entrer dans la balance pour simplifier l’opération.

Alors même si ces différents dossiers vont être compliqués à finaliser, cela montre bien toute l’ambition et la véritable volonté de changement côté madrilène pour la saison prochaine. 

Cependant, la véritable priorité de Florentino Pérez pour le futur serait Kylian Mbappé, mais ce transfert ne se ferait pas avant l’été 2020… Une arrivée qui, ajoutée à l’effectif actuel, composerait la prochaine génération galactique du Real Madrid ! (crédit photo : marca.com)

À la fin juin, le Real Madrid a déjà enflammé le marché des transferts et sa campagne de recrutement ne semble pas encore terminée. Il va être intéressant de suivre l’évolution de son mercato, qui s’annonce bouillante…