Statistiquement, de nombreux auteurs soulignent la diminution des performances chez les footballeurs à la reprise de la seconde période. Découvrez dans cet article comment enrayer ce phénomène physiologique et prendre l’ascendant sur vos adversaires dès le retour des vestiaires !

Les problèmes de la mi-temps

L’un des problèmes physiologiques du football réside dans sa mi-temps et les 15 minutes durant lesquelles les joueurs quittent la pelouse.

Cette interruption d’effort à pour principales conséquences :

  •  🌡️ Baisse de la température musculaire;
  • 🏃🏻 Diminution des performances en début de seconde période. 😩😩😩
Schéma 1: évolution de la température musculaire du quadriceps au cours d’un match de football professionnel d’après les données de Mohr M. et coll. 2004.
Schéma 2: évolution de la performance en seconde sur 30 mètres au cours d’un match de football pour des joueurs professionnels. Le groupe avec ré-échauffement à la mi-temps (trait plein) comparé au groupe témoin sans ré-échauffement (ligne pointillée) d’après les données de Mohr M. et coll. 2004.

Si le Docteur en physiologie du sport Magni Mohr a constaté en 2004 que pendant la mi-temps d’un match de football la température musculaire des joueurs baissait de pratiquement de 2° (schéma 1), il a surtout constaté que cette chute de température entraînait une diminution des performances des athlètes sur 30 mètres de quasiment un dixième de seconde (schéma 2). C’est énorme 😱 et en voici l’illustration sur seulement 10 mètres (56 centimètres de différence en fin de course) avec les conséquences que vous pouvez imaginer. ⚽⚽⚽

Ce qui est d’autant plus important, c’est que selon ces études, au bout de 5 minutes de jeu en deuxième mi-temps, la température de l’athlète est toujours inférieure à celle de la première mi-temps et qu’il faut attendre la 15eme minutes de jeu ⏳

pour voir cette dernière atteindre le niveau qu’elle avait durant les 45 premières minutes (schéma 1) et ainsi espérer des courses à haute intensité.

C’est autant de centimètres perdus que d’opportunités manquées pour faire la différence ! Et c’est Al Pacino 🙌 qui le dit ! 👇👇👇

Le rapport entre température musculaire et vitesse de course

Cette corrélation entre température musculaire et vitesse de course à haute intensité s’est avérée lors de l’expérience menée par le Docteur Mohr lors d’une mi-temps d’un match de football professionnel. En proposant un ré-échauffement à un groupe expérimental, il a constaté que la température musculaire des athlètes était supérieure de 1,5° par rapport au groupe non ré-échauffé (schéma 3) mais surtout que les performances sur 30 mètres du groupe expérimental à la reprise de la deuxième mi-temps ne subissaient aucune baisse contrairement au groupe témoin (shéma 2).

Schéma 3: évolution de la température musculaire du quadriceps au cours d’un match de football professionnel pour un groupe avec ré-échauffement à la mi-temps (trait plein) et un groupe témoin sans ré-échauffement à la mi-temps (ligne pointillée) d’après Mohr M. et coll. 2004.

Ces études et leurs conclusions sont connus depuis  plus de 15 ans mais sont encore trop souvent négligées.

Les conseils Weeplay/Ready to Perform pour être performant dès le début de la deuxième mi-temps:

  • ✅ chauffer les vestiaires avant le retour des joueurs pour minimiser la chute de la température corporelle et musculaire;
  • ✅ 5 minutes de retour au calme dans le silence pour faire baisser la fréquence cardiaque dès le retour au vestiaire;
  • ✅ changer de maillot et s’essuyer la sueur durant ces 5 minutes de repos pour minimiser la chute de la température corporelle;
  • ✅ toujours durant ces 5 minutes, enfiler un survêtement ou appliquer des serviettes chaudes sur ses jambes pour minimiser la chute de la température musculaire;
  • ✅ s’hydrater par petites gorgées avec 1/3 de jus de pomme ou de raisin dilué dans de l’eau minéralisée et consommer des fruits secs (abricots, figues, raisins…) en petite quantité;
  • ✅ 7 minutes de discours collectif et de consignes tactico-tactique pour entamer la deuxième mi-temps dans de bonnes conditions tactiques et psychologiques;
  • ✅ 3 minutes d’échauffement à l’échelle de rythme.

🤳@readytoperform

🐥@readytoperform_

Source:

Mohr M., P. Krustrup, L. Nybo, J. J. Nielsen, J. Bangsbo, Muscle temperature and sprint performance during soccer matches – beneficial effect of re-warm-up at half-time, Scand J Med Sci Sports. 2004 Jun;14(3):156-62;

Gilles Cometti, notes de cours, l’échauffement, Centre d’Expertise de la Performance DIJON, 2005.