Nous continuons notre périple à travers l’Europe, à la recherche de ces clubs ayant derrière eux un passé prestigieux, mais qui n’ont plus commis de grands exploits depuis quelques temps. Périple qui continue toujours outre-Manche.

Pour ce cinquième épisode, nous quittons le Tyne and Wear pour partir vers le Hampshire. Plus précisément vers le sud-est du pays, dans la ville cotière de Portsmouth. Les plus perspicaces auront encore compris de quelle équipe nous parlons aujourd’hui : le Portsmouth FC ! Coup de projecteur sur cette équipe, déjà absent de la Premier League depuis maintenant 10 ans.

Premières années, premiers trophées

Fondé le 5 avril 1898, le club évoluera en Southern League pendant deux décennies. C’est à cette époque qu’apparaît le célèbre logo de Portsmouth, constitué d’un croissant de lune et d’une étoile, qui a fait son apparition lors de la saison 1913-1914. Ce motif provient des armoiries de la ville et remonte à l’époque de Richard Ier, plus connue sous le nom de Richard Coeur de Lion.

Pompey atteint un niveau national en 1920, en atteignant la Third Division, puis après deux promotions successives évolue parmi l’élite anglaise pour la première fois en 1927. Le club atteindra trois fois la finale de FA Cup durant les années 30 : 1929, 1934 et 1939. Ils échoueront par deux fois contre Bolton et Manchester City, mais pas la troisième fois, battant 4-1 les Wolves. Cette FA Cup est le premier trophée majeur de l’histoire du club. Trophée qu’ils conserveront très longtemps, la compétition ayant été ensuite suspendue en raison de la Seconde Guerre mondiale, Portsmouth conserve le trophée jusqu’en 1945, ce qui constitue le record de l’épreuve. L’après guerre sera aussi très fructueuse pour eux, remportant ses deux seuls titres de champion d’Angleterre en 1949 et 1950.

Portsmouth détenant le premier titre de son histoire : la FA Cup en 1939
(Crédits : Who ate all the pies)

Déclin et traversée du désert 

Portsmouth commencera les années 60 d’une très mauvaise manière étant relégué en Second Division. Cela n’ira pas en s’arrangeant, le club oscillant entre Second et Third Division pendant deux décennies. Jusqu’à carrément descendre au quatrième échelon anglais en 1979, avec des difficultés financières en prime. L’équipe redressera pourtant la barre, remontant rapidement en Second Division en 1983. Ils retrouveront même l’élite anglaise en 1987 ! Malheureusement le plaisir ne sera que de courte durée, connaissant de nouvelles difficultés financières au cours de la saison suivante, ce qui cause son retour immédiat en deuxième division.

Les années 90 verront Portsmouth végéter en Championship. Cette décennie connaîtra aussi un nouveau Fratton End (nom du stade de Portsmouth), celui actuel construit il y a déjà un siècle. Les nombreuses craintes à cause du récent drame de Hillsborough n’aidant pas à garder le stade. Le nouveau stade sera homologué par la FA, exactement une minute avant la fin du délai. James Bond est anglais pour une bonne raison.

En 1999 est fêté le centenaire du club, et quoi de mieux comme cadeau qu’une nouvelle crise financière ? Le club sera à nouveau sauvé, racheté par le serbe Milan Mandaric.

Survie en Premier League 

Les saisons suivantes seront plus tranquilles, signant quelques noms connus tels Robert Prosinecki ou encore le jeune Peter Crouch. Ce qui mènera à Portsmouth d’accéder à la Premier League en 2003, grandement aidé par le bulgare – 22 fois buteur – Svetoslav Todorov.

Leurs premières années dans cette nouvelle PL seront compliquées. Après une première année satisfaisante, Harry Redknapp, artisan de la remontée dans l’élite, part pour Southampton en novembre 2004. Il reviendra un an plus tard et sauvera le club d’une descente. Les saisons suivantes seront plus brillantes, le club étant racheté par l’homme d’affaires Alexandre Gaydamak, qui met à sa disposition des fonds importants pour s’attacher les services de joueurs de meilleure qualité. Sol Campbell, David James ou encore Nwankwo Kanu permettront à Portsmouth d’atteindre pour la première fois le top 10 de la Premier League. La saison suivante confirmera les espoirs placés en eux, remportant la FA Cup contre Cardiff.

Pourtant la saison 2008-2009 va virer au cauchemar pour Pompey : malgré un effectif de qualité, le départ d’Harry Redknapp vers Tottenham va s’avérer terrible pour la suite de la saison. Son adjoint Tony Adams le remplace à la tête de l’équipe mais les résultats ne suivront pas. Lassana Diarra et Jermaine Defoe partent pour le Real Madrid et Tottenham lors du mercato hivernal, ce qui affaiblit le groupe. Le club se sauvera en fin de saison mais cela n’augure rien de bon pour la suite.

Nwankwo Kanu, unique buteur lors de la Finale de FA Cup (crédits : Zimbio)

La débâcle économique et sportive

En raison des problèmes financiers rencontrés par le club, Portsmouth a été contraint de vendre plusieurs de ses meilleurs joueurs tels Crouch, Campbell ou encore Distin. Ces départs seront palliés par les arrivées de Frédéric Piquionne, Tal Ben Haïm et Hassan Yebda entre autres. Cette saison va se révéler désastreuse. Portsmouth commence par sept défaites consécutives et se retrouvent largement dernier à la 25ème journée. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, le club sera même sous la menace d’une faillite en raison de sa dette au fisc. La raison : quatre propriétaires consommés et trois entraîneurs qui ne convaincront pas.

Afin de remettre les comptes à niveau, Pompey demande une dérogation afin de vendre certains joueurs en dehors de la période de transfert, finie depuis le 31 janvier. Cela sera refusé par la Premier League. En février 2010, neuf points de pénalité sont infligés au club ce qui la condamne à la relégation en Championship. Malgré plusieurs rachats pour sauver la maison bleue, le club est placé en redressement judiciaire en février 2012 et reçoit une nouvelle pénalité de 10 points. Cette sanction condamnera encore Portsmouth, relégué en League One.

Pour rééquilibrer les comptes, le club laisse partir de nombreux joueurs comme Dave Kitson ou encore Liam Lawrence. Portsmouth recrute alors des joueurs libres et peu chers en leur faisant signer des contrats … d’un mois ! Après un début de saison laborieux, l’entraîneur quitte le club pour Blackpool laissant le club à la dérive. Guy Whittingham, ancienne légende du club, le remplace mais les résultats ne sont pas là et le club va encore lutter pour la relégation. Portsmouth sera officiellement relégué en quatrième division le 16 avril 2013, soit sa troisième relégation en quatre ans. La définition de boire le calice jusqu’à la lie.

Aujourd’hui : la reprise en main 

C’est également en avril de cette même année que le club est placé en redressement judiciaire. Plus de 2 300 fans, tous membres de la « Pompey Supporters Trust », injectent alors 2,5 millions de livres pour reprendre le contrôle du club. Le directeur des finances, Tony Brown, annonce en septembre 2014 que la dette du club est effacée. Alors que la montée en division supérieure est compromise, le club est en bonne santé financière annonçant un bénéfice de 118 976 £. Les saisons suivantes seront plus en leur faveur. Après un échec en finale de Playoffs en 2015-2016, Portsmouth remporte la League Two et remonte au troisième échelon. La saison suivante sera aussi concluante, finissant 8ème du championnat.

Actuellement, Pompey confirme sa saison dernière en étant leader du championnat avec trois points devant Sunderland. Menés par leurs ailiers Jamal Lowe et Ronan Curtis, Portsmouth aperçoit le bout du tunnel. Espérons pour eux qu’ils ne retomberont pas sur d’autres problèmes financiers.

Portsmouth, une équipe que nous voulons revoir en Premier League (crédits : Twitter)

Le match référence

La meilleure période de Portsmouth étant dans les années 50, les matchs à vous proposer ne font pas foule. Nous vous proposons donc la finale de FA Cup 2008 contre Cardiff, ainsi que le Community Shield suivant. Deux pour le prix d’un ! Portsmouth est en quête de renouveau dans un football anglais de plus en plus développé.

(crédits : PompeyNewsNow )

Pour voir le match en entier : https://footballia.net/fr/matchs-complets/cardiff-city-portsmouth-fc

(Crédits : Enki2011)

Pour voir le match en entier : https://footballia.net/fr/matchs-complets/manchester-united-portsmouth-fc

 

[themoneytizer id= »18234-28″]