Digne et lucide, le milieu de terrain de l’Olympique de Marseille a réagi sur son compte Instagram à propos de sa non-convocation en équipe de France.

Les 17 et 18 mai resteront à jamais gravés dans la mémoire de Dimitri Payet. Sur son compte Instagram, le Réunionais a partagé son émotion suite à son écart du groupe France pour la prochaine Coupe du Monde 2018. Le numéro 10 marseillais a mis fin au débat concernant sa blessure musculaire à la cuisse, qui l’a obligé à quitter ses partenaires à la 31ème minute, lors de la finale de l’Europa League mercredi dernier (0-3).

https://www.instagram.com/p/Bi9hVBDBP74/?taken-by=payetdimitri27

« S’il faut le refaire […] je le referais sans me poser la moindre question »

Encore fragile musculairement, Dimitri Payet était en effet au courant des risques qu’il prenait en cas de titularisation face à l’Atletico Madrid. L’international français n’éprouve pas de regret même s’il revenait très fort dans la course pour disputer le Mondial. « J’aime ce club et je suis prêt à faire des sacrifices pour lui si cela peut le faire grandir encore. J’étais parfaitement au courant des risques que je prenais et j’en assume entièrement les conséquences » assume-t-il. « L’OM est dans mon coeur et s’il faut le refaire demain […] je le referais sans me poser la moindre question ».

Ses larmes lors de sa sortie en finale ont ému tous les membres de l’effectif dont le staff. Francis Le Gall, medecin de l’OM, occupe aussi la même fonction en équipe de France. Ce dernier avait donné l’aval pour que Payet puisse jouer la finale d’où la naissance d’une petite polémique d’un éventuel conflit d’intérêt entre Rudi Garcia et Didier Deschamps. Avec cette déclaration, Dimitri Payet a donc tenu à calmer les ardeurs et à éteindre les mèches. L’ancien stéphanois a avoué aussi « être le premier supporter des Bleus » pendant la Coupe du Monde qui débutera le 16 mai contre l’Australie.

A 31 ans, Payet ne jouera sans doute jamais la Coupe du Monde. Il n’aura participé quà une seule grande compétition avec l’équipe de France, l’Euro 2016, où il aura été l’un des meilleurs joueurs avec son coéquipier Antoine Griezmann.