Pour la septième semaine de championnat, les Canaris ont été confrontés à Caykur Rizespor et se sont inclinés 3-0. Avec cette défaite humiliante, Fenerbahçe est en train de réaliser l’un des pires débuts de championnat de son histoire.

Les supporters de Fenerbahçe souffrent en ce début de championnat et protestent leur équipe pour manque de hargne sur la pelouse. Avec 4 défaites en 7 matchs de championnat, Phillip Cocu est en train de faire goûter l’un des pires débuts de championnat du club aux supporters. Avec ces résultats honteux, les amoureux du Fener veulent que le Néerlandais se fasse licencier par les dirigeants afin que Ersun Yanal (ex-entraineur du club), qui avait été champion avec le Fenerbahce en 2014, le remplace. De plus, hier, via un communiqué officiel du club, les dirigeants ont décidé d’écarter du groupe Aatif Chahechouhe, Nabil Dirar et enfin le capitaine emblématique du club Volkan Demirel. Fenerbahce est bel et bien à l’intérieur d’une crise …

Cocu n’y arrive pas

Arrivé au poste d’entraineur fin juin, Phillip Cocu est en grande difficulté en ce début de championnat. Sans aucun doute, les résultats n’enchantent pas les supporters qui veulent déjà son licenciement et beaucoup veulent le retour d’Ersun Yanal comme évoqué précédemment.

L’élimination des Canaris en Champions League contre le Benfica avait déjà agacé les supporters car les joueurs n’avaient montré aucun fond de jeu sur les deux matchs. La double confrontation contre les Portugais n’a entrainé aucune inquiétude pour le reste de la saison car l’équipe venait de se recomposer de onze nouveaux éléments. Les supporters ont préféré soutenir les joueurs et l’entraîneur malgré cette deconvenue, que les critiques ne devaient pas exister car ce n’était que le début du projet. Cependant, les pertes de points en championnat et la grosse défaite en Europa League contre le Dinamo Zagreb ont commencé à faire douter les supporters sur les talents des joueurs car beaucoup pensent que la plupart des recrues n’ont pas le potentiel de jouer pour le Fenerbahçe. Avec ces résultats, Phillip Cocu est devenu la cible numéro 1 des supporters et est montré comme le responsable de cette crise. À voir maintenant si Ali Koç, le président du club stambouliote, sera à l’écoute des supporters pour le retour d’Ersun Yanal au sein du club. Affaire à suivre !

Dans cette vidéo, les supporters ont décidé d’arrêter la voiture du président et ont scandé pendant de longues minutes le nom d’Ersun Yanal après le match d’Europa League contre le Spartak Trnava, remporté 3-0 à domicile :

Le pire début de saison de l’histoire ?

Fenerbahçe connaît une nouvelle année avec un début de saison catastrophique. Les Stambouliotes ont su seulement récupérer 7 points sur les 7 matchs de championnat : un bilan assez frustrant. De plus, Fenerbahçe a perdu 6 matchs sur les 10 dernières rencontres officielles. Les supporters attendent avec une grosse impatience un bon début de saison. Le meilleur début de championnat de ces dernières années, c’est sans aucun doute avec Ersun Yanal. Sur 7 matchs disputés, il avait su s’imposer 5 fois et avait connu seulement une défaite et, avec lui, Fenerbahçe a été champion dès le mois d’Avril. Un record en Turquie.

Si nous devons comparer des entraineurs à la bonne performance d’Ersun Yanal, on pourrait rappeler Vitor Pereira qui avait su totaliser 14 points sur les 7 premiers matchs de Fenerbahce en championnat en 2015. Le Portugais est suivi par Ismail Kartal en 2016 avec 13 points. L’année dernière, Aykut Kocaman avait su récupérer 11 points au bout de 7 semaines de championnat. De plus, l’équipe à Cocu a seulement marqué 6 buts en 7 matchs de championnats, contrairement à 14 buts l’année dernière. Cependant nous avons une équipe qui a encaissé moins de but car au bout de la 7ème journée de championnat Aykut Kocaman avait encaissé 11 buts tandis que les élèves de Cocu ont encaissé 10 buts. Nous pouvons en conclure donc que cette année, Fenerbahçe a du mal à concrétiser devant les buts et que l’équipe de Kocaman avait plus de faciliter devant les buts. Enfin, nous pouvons ajouter qu’Aykut Kocaman a été la première victime du nouveau projet de Fenerbahçe car il a été viré de son poste d’entraineur pour se faire remplacer aussitôt par Phillip Cocu.

Ali Koç : le seul espoir des supporters pour retrouver le sourire

Le 3 juin, le géant du football turc et du sport multisports, a été élu à la présidence de l’une des dynasties industrielles les plus riches de Turquie, mettant ainsi fin au règne de deux décennies de Aziz Yıldırım. L’homme d’affaires Ali Koç a été élu nouveau président de Fenerbahçe après une victoire écrasante aux suffrages exprimés parmi les membres, remportant 16 092 des votes contre 4 644 pour Yıldırım. Le changement au sommet marque un tournant pour le club d’Istanbul, dominé par Yıldırım depuis son accession à la présidence du conseil en 1998.
Lors d’un congrès tendu, tenu dans une tribune spéciale érigée sur le terrain du stade de Fenerbahçe, les deux hommes l’accusaient de « mentir » et promettaient des investissements dans le club s’ils étaient élus. « Je vous félicite » a déclaré Koç à ses partisans après l’annonce de sa victoire électorale. « Je ne suis que la vitrine de ce succès » poursuit-il. Dans un message de réconciliation après le congrès tendu, il a déclaré : « Nous n’avons juré allégeance à personne, nous n’avons pas profité. Nous nous sommes assurés d’être dignes de cette communauté ».
Sous la direction de Yıldırım, Fenerbahçe a remporté la Ligue turque de football à six reprises et a parfois été un adversaire redoutable en Europe. Pourtant, les dernières années ont été plus difficiles, avec la dernière victoire de l’équipe en SüperLig  en 2014 et cette saison en terminant deuxième du classement derrière l’ennemi juré Galatasaray. Ne jamais laisser le titre à son rival, c’est bel et bien la règle numéro 1 en Turquie !

La présidentielle d’Ali Koç a été fêté comme un titre de champion dans le Bosphore. Incroyable !

Trois joueurs majeurs écartés du groupe !

Fenerbahçe a annoncé vendredi soir que les supporters se gratteraient la tête comme si la situation difficile dans laquelle se trouve le club n’était pas assez grave.

Selon un communiqué publié sur le site officiel du club, le gardien de but vétéran Volkan Demirel, les milieux de terrain Aatif Chahechouhe et Nabil Dirar ont été « retirés indéfiniment de l’équipe ». Voici les points importants que nous devons retenir du communiqué :

« En raison des développements du début de la saison, 

– Notre club s’est séparé des membres du personnel technique de la première équipe, Turgay Altay, Murat Ozturk et Alper Asci.

– Dans le même temps, notre club a décidé de retirer Volkan Demirel, Aatif Chahechouhe et Nabil Dirar de l’équipe de la première équipe pour une durée indéterminée.

Si nécessaire et conformément aux objectifs de restructuration de notre club, nous déclarons que des initiatives similaires peuvent continuer et que le public sera informé de toute décision prise dans des cas similaires ».

Si aucune information n’a été filtré sur le pourquoi du comment concernant cette décision surprenante, les trois joueurs s’entraîneront désormais avec les moins de 21 ans et devraient être vendus pendant la fenêtre de transfert hivernale selon des sources proches du club. Les Canaris jaunes traversent certes une période difficile, non seulement sur le plan financier en raison de la faiblesse de la lire turque, mais aussi sur le plan sportif après ce début de saison catastrophique. Fenerbahçe pointe aujoird’hui à la 14ème place avec 7 points … Une situation humiliante que le club doit surmonter.