Ce soir à 21h00 au Stade du Dragon, le FC Porto reçoit les Italiens de l’AS Rome en match retour du huitième de finale de Ligue des Champions. Les hommes de Sergio Conceição compteront sur Alex Telles et son pied gauche pour faire la différence.

Battu 2 buts à 1 à l’aller, le FC Porto n’aura pas d’autre choix que de marquer pour espérer une qualification. Dans un match entre deux équipes mal en points à la sortie du week-end, le Brésilien Alex Telles aura certainement une chance de faire briller ses coéquipiers.

Alex Telles, joueur multitâches

L’impensable s’est produit samedi dernier aux environs de 22h45 à l’Estádio do Dragão. Porto s’est incliné dans un match sous haute tension contre le Benfica Lisbonne par 2 buts à 1. Et a cédé son fauteuil de leader de Liga NOS à son rival du soir. Mais pas le temps de gamberger pour autant. La Ligue des Champions arrive à point nommé pour les coéquipiers de Iker Casillas. Et sera l’occasion pour un joueur pas comme les autres de se montrer à son avantage.

Souvent, le poste d’arrière gauche se réduit à arpenter son couloir, couvrir la zone de son attaquant et se replier assez rapidement en défense. La liberté offerte dans les couloirs pour ce profil de joueurs étant réduite. Or, point de tout cela avec Alex Telles. Avec une panoplie beaucoup plus variée et large, ce latéral gauche est atypique et dénote dans le football moderne de par ses attributions et sa grande palette technique.

Capable de tirer les coups francs, les penaltys, les corners, le numéro 13 auriverde semble parfois se comporter à l’instar d’un bon numéro 10. Ne restant pas dans sa zone de confort, étant un danger permanent avec sa capacité d’étirer les défenses. Et à seulement 26 ans, Telles est en train de franchir un palier supplémentaire que son talent mérite amplement.

Joueur expérimenté, avec un palmarès non négligeable glané entre le Brésil, la Turquie et le Portugal, le latéral gauche est surtout en constante progression, Alex Telles sera à surveiller comme le lait sur le feu pour ses adversaires romains. Doté d’une technique soyeuse et une grosse frappe de balle, celui-ci a la faculté de faire monter la pression sur coups de pied arrêtés. Et est un danger permanent à chaque prise de balle.

Les nombreux « Skills » d’Alex Telles, un arrière gauche atypique (Crédit vidéo : Youtube)

Dans la lignée des plus grands latéraux brésiliens

Cette capacité de se projeter en avant et de montrer toute l’étendue de sa variété technique à chaque rencontre dénote et détonne. Mais, il ne faut pas y voir un quelconque hasard. Même s’il n’est pas encore international dans son pays natal, Alex Telles semble être le digne héritier de grands latéraux gauche au pays de Neymar : ultra-offensifs et pas des moindres.

Ces dernières années, entre Branco, Roberto Carlos ou encore Marcelo du Real Madrid, la liste de ces latéraux brésiliens jouant presque comme des attaquants est longue comme le bras. Avec un des précurseurs du poste, Nilton Santos. Ce dernier, dès les années 50-60, se chargeait déjà de porter le danger devant. À une époque, c’est vrai, où les techniciens cantonnaient leurs défenseurs dans leurs camps.

« Il y a tellement de bons joueurs au Brésil qu’il faut parfois accepter d’être latéral pour avoir une place dans l’équipe »

Nilton Santos, double Champion du monde en 1958 et 1962 avec Pelé (Le Temps.ch)

À Porto, la gauche est plus forte que la droite

Dans une équipe de Porto qui attaque clairement sur le côté gauche, le danger viendra d’Alex Telles. Avec l’international algérien Yacine Brahimi, la doublette fonctionne parfaitement. Porto ayant également enregistré le retour de son attaquant Moussa Marega, Telles aura l’occasion de pouvoir centrer sur le massif malien ou sur son compatriote, Tiquinho Soares. Charge à eux de faire fructifier les offrandes du numéro 13 brésilien.

Cette volonté constante d’attaquer à gauche constitue d’ailleurs un souci pour le FC Porto. Le côté droit de l’équipe étant nettement un cran en-dessous. Ce qui peut s’expliquer avec l’arrivée de Pepe, l’hiver dernier, qui a obligé Sergio Conceição à faire de la place pour l’ancien du Real Madrid. Si côté défense, la solidité du quatuor Éder Militão-Felipe-Pepe-Telles est un argument de poids, offensivement, la donne est différente.

De ce fait, l’arrivée du Portugais a rebattu les cartes et désormais, Militão fait office d’arrière droit. Ce qui pour un défenseur central de métier peut parfois poser problème. N’est pas Lilian Thuram qui veut. Avec le totem uruguayen Maxi Pereira faisant désormais son âge et le jeune Wilson Manafá encore un peu tendre. Ce casse-tête en phase offensive mettant davantage en avant le rôle pris par Alex Telles dans les combinaisons en attaque.

Un contrôle et un centre… Facile (Crédit photo : performgroup.com)

Un dernier tour et puis s’en va?

Mais, ce soir, il existe également une autre source de motivation pour Alex Telles : son avenir immédiat. Si la valeur marchande du joueur tournerait aux alentours de 30 millions d’euros, celui-ci figure sur les tablettes de nombreuses équipes européennes. Et pas des moindres.

Outre le Real Madrid ou Chelsea, la piste la plus chaude serait du côté des Colchoneros. En effet, il se murmure avec insistance chez l’autre équipe de la capitale espagnole, l’Atletico, un certain Diego Simeone ne serait pas insensible au charme du gaucher brésilien. Avec dans l’objectif de remplacer un autre arrière… brésilien, Filipe Luis en fin de saison.

« A direção do Atlético Madrid terá decidido avançar na contratação do lateral brasileiro Alex Telles (FC Porto), segundo refere a Imprensa espanhola. » « Le Board de l’Atletico Madrid avance ses pions dans le dossier Telles selon la presse espagnole »

A Bola

Quoi qu’il en soit, Alex Telles sait ce qu’il doit faire avec une qualification largement dans les cordes contre une AS Roma battue 3 buts à 0 face à la Lazio le week-end dernier. Mais également, dans un coin de sa tête, un avenir personnel potentiellement plus que radieux. Et quoi de mieux qu’un match de Ligue des Champions et une éventuelle qualification pour augmenter davantage la valeur marchande du joueur et sa visibilité. Ce que, en spécialiste éculé des transferts faramineux, Porto ne ratera certainement pas. Attirer les convoitises de tels clubs ne serait pas non plus pour déplaire à Alex Telles.

Avec une ambition et un entretien volonté d’aller toujours plus. Pourquoi pas jusqu’en
Seleção brésilienne ? Telles ayant même adoubé par le maître incontesté des arrières gauches auriverde, le grand Roberto Carlos himself.

« Roberto Carlos elogia e vê Alex Telles perto da Seleção: É um fenômeno ». « Alex Telles est un phénomène et fera parti de la sélection. De la part d’un certain Roberto Carlos, le compliment est flatteur »

Roberto Carlos dans Globo Esporte
Petits pas chaloupés avant de tirer le coup de pied de réparation… Ça ne vous fait pas penser à quelqu’un ? (Crédit vidéo : Youtube)

Il est parfois des carrefours dans une carrière à ne pas rater pour se mettre en valeur. Et avec patience, application et détermination, tout arrive. L’idéal serait donc que le FC Porto se qualifie et aille plus haut dans la reine des compétitions européennes. Avec un Alex Telles allant toujours de l’avant, lui aussi. Car c’est bien connu, la meilleure défense, c’est l’attaque !