Ca fait maintenant un an qu’Alexis Sanchez joue pour Manchester United. Mais ses performances en demi-teinte, ainsi que ses multiples blessures, ne lui ont pas encore permis de s’imposer chez les Red Devils.

L’ancienne star des Gunners (2014-2018) a un coup à jouer en Ligue des Champions. Une occasion pour l’attaquant chilien de se relancer et enfin retrouver une ovation semblable à celle de l’Emirates Stadium.

Une saison 2018/2019 très compliquée

Les étoiles ne se sont pas alignées pour Alexis Sanchez depuis le début de la saison. Souvent sur le banc et régulièrement à l’infirmerie, le joueur peine à enchaîner les matchs, ce qui engrènerait inévitablement de la confiance. Il a déjà manqué 10 matchs cette année pour des blessures. La première intervient le 29 novembre : un claquage tendineux qui l’éloigne des terrains pour 6 semaines. À peine remis sur pieds, l’international chilien passe à nouveau à la case infirmerie pour des problèmes à la cuisse contractés lors du match de FA Cup face à Reading.

Mais le problème n’est pas uniquement lié aux blessures. José Mourinho n’a jamais vraiment donné à l’ancien gunner sa chance. The “Special One” a souvent préféré Anthony Martial à Alexis Sanchez sur l’aile gauche.

Depuis un an, Alexis Sanchez est en grande difficulté avec le maillot mancunien (Crédit Photo : talkSPORT)

Ainsi, en Premier League, le joueur est resté à 3 reprises sur le banc tout un match. Ajoutez à cela 8 entrées en cours de jeu, on arrive donc à 9 matchs commencés sur le banc pour Sanchez, pour 6 titularisations seulement.

Le bilan de la saison en Premier League est très triste pour celui qui tournait jadis à 15 buts par saison chez les Gunners. L’attaquant n’a trouvé le chemin des filets qu’une seule fois, lors de la victoire contre Newcastle United (3-2) le 6 octobre dernier. Il ne faut pas non plus oublier ses 3 passes décisives.

Alexis Sanchez est fantomatique sur le terrain. Jouant en moyenne seulement 43 minutes sur les 90, il ne touche que 15 ballons par match. De même, par son nombre de matchs depuis son arrivée, Alexis Sanchez est encore un petit nouveau à Old Trafford. Au bout d’un an, le joueur n’a participé qu’à 33 rencontres pour 5 petits buts inscrits.

Un palmarès pourtant bien garni

Du haut de ses 30 ans, l’international chilien a derrière lui une longue et prestigieuse carrière. En janvier 2018, après 4 ans à Arsenal FC, le joueur n’a plus grand chose à prouver. Il a fait le bonheur des Gunners autant que des Blaugranas.

C’est en effet à Barcelone qu’Alexis Sanchez arrive sur le devant de la scène. En 2011, il débarque en terre espagnole après 5 ans de bons et loyaux service à l’Udinese. Élu meilleur joueur de la saison 2010/2011 de Serie A mais aussi meilleur espoir de l’année en juillet 2011, le jeune attaquant se montre comme l’un des plus grands potentiels de sa génération.

C’est avec l’Udinese que l’attaquant chilien se révèle aux yeux du monde (Crédits Photo : The Daily Mail/EPA)

Raflant la Coupe du Roi en 2012 ainsi que la Liga en 2013, Sanchez découvre le bonheur de soulever un trophée avec le club catalan. Titulaire important de l’équipe, il tournera à une quarantaine de matchs et une quinzaine de buts par saison.

Vendu en 2014 pour 38 millions d’euros à Arsenal, l’attaquant se familiarise rapidement avec la Premier League. Il devient très vite une star de l’équipe et une personnalité du championnat en devenant le meilleur joueur du mois d’octobre 2014. Dès les premiers mois, il acquiert une place de titulaire indiscutable au sein de l’effectif d’Arsène Wenger. Une place incontestée pendant 4 ans dans le club londonien. Au total, Sanchez remportera 2 FA Cup et 3 Community Shield avec les Gunners, et se verra être élu meilleur joueur de la saison par les fans en 2015.

À Arsenal, Alexis Sanchez se découvre un véritable talent de buteur en finissant lors de la saison 2016/2017 de Premier League à 24 buts, troisième derrière Harry Kane (Tottenham) et Romelu Lukaku (Everton). Mais les plus belles pages de sa carrière sont sûrement inscrites au sein de la sélection nationale. Depuis 10 ans, l’attaquant est le joueur star de la “Roja” chilienne, en témoignent ses 123 sélections pour 40 réalisations. Qualifiant son équipe pour la Coupe du Monde 2014, il brille au Brésil avec 2 buts et 1 passe décisive en 4 matchs. Il marque notamment contre la Seleçao en huitième de finale, mais n’empêchera pas la défaite à l’issue des tirs au but. Lors de la même compétition, il est désigné homme du match face à l’Australie en phase de poule.

L’année suivante, lors de la finale de la Copa America, il marque le tir au but de la victoire contre l’Argentine d’une audacieuse panenka. Champion en 2015, son équipe et lui réitèrent en 2017.

La panenka victorieuse qui offre au Chili la Copa America 2015 (Crédit vidéo : Youtube).

Alexis Sanchez est donc arrivé à Manchester United avec une certaine expérience. La star de l’équipe nationale du Chili a prouvé qu’elle savait très bien jouer en Premier League autant qu’en Espagne ou en Italie.

Depuis l’arrivée de Solskjaer, Alexis Sanchez semble de retour

Inévitablement, l’arrivée d’Ole Gunnar Solskjaer va faire beaucoup de bien à l’attaquant chilien. Le divorce avait été clair avec Mourinho qui ne le faisait presque plus jouer. Le joueur avait même été accusé d’avoir parié sur son départ. Sanchez voit donc en son nouvel entraîneur une occasion de repartir de l’avant. Comme pour Paul Pogba.

La relation avec Solskjaer est même parfaite. L’entraîneur norvégien l’encense et le défend régulièrement en conférence de presse, en faisant comprendre qu’il “ne peut que s’améliorer” et qu’il a seulement “besoin de plus de matchs”. Le drôle d’épisode lors de sa sortie contre Reading montre une bonne entente voire une camaraderie entre les deux hommes. Sortant à la 64ème minute, le joueur s’est installé sur le siège de son entraîneur avant que celui-ci lui demande avec un grand sourire de changer de place.

Alexis Sanchez qui vole le siège de son entraîneur (Crédit vidéo : Youtube).

Solskjaer a annoncé la couleur en disant que Sanchez allait marquer après la bonne prestation du joueur contre Reading. Ça n’a pas manqué. Dès le prochain match : une rencontre de FA Cup, l’attaquant chilien marque le premier but de son équipe qui gagnera 3-1 contre… Arsenal.

Le manager de Manchester United lui fait confiance, Alexis Sanchez a disputé les trois derniers matchs de son équipe en Premier League. Une titularisation pour deux remplacements, des prestations moyennes qui montrent qu’il n’a pas encore retrouvé son niveau mais qui sont très prometteuses. Le match de ce soir contre le Paris Saint Germain est l’occasion parfaite de montrer qu’il est de retour.

Alexis Sanchez risque de faire mal au PSG

Sanchez a cette qualité de pouvoir jouer à plusieurs postes. La plupart du temps meneur de jeu chez les Gunners, le joueur a déjà joué en attaquant de pointe avec Wenger ou Mourinho. Il peut également être un ailier de choix par sa technique et sa rapidité, un poste qu’il a occupé pendant ses années à Barcelone.

Une fois lancé, Alexis Sanchez est très difficile à arrêter (Crédits Photo : Evening Standard).

Tournant à une dizaine de caviars par saison, l’international chilien est un passeur redoutable. Avec l’excellente cohésion d’équipe de ces derniers mois, les Parisiens peuvent avoir peur des offrandes de Sanchez. Mais aussi de son coup de pied car c’est un très bon finisseur. Malgré sa petite taille (1m68), l’attaquant est très physique et a même un bon jeu de tête. Il peut se montrer ainsi dangereux dans toutes les situations offensives.

Dans un grand match, Sanchez peut être impossible à arrêter. En 2016, il avait été impressionnant lors des matchs aller et retour de huitième de finale contre Barcelone. Il avait été le seul de l’équipe à embêter l’ogre catalan avec une passe décisive au match retour, malgré le score cumulé de 5-1. Et malgré la défaite de Manchester United l’année dernière contre Séville en huitième de finale encore, Sanchez avait signé de très bons matchs.

En dépit de petits parcours à chaque fois, Alexis Sanchez a toujours été très bon en Ligue des Champions. Homme des grands matchs, il faut s’attendre à ce qu’il sorte le grand jeu et fasse une très bonne rencontre si Solksjaer le fait évoluer sur le terrain. Un match pour enfin gagner le coeur des supporters mancuniens.