Le Paris SG ne laisse aucune miette en Coupe de la Ligue depuis la saison 2013-2014. Depuis sa création en 1994, le PSG compte déjà 8 titres et reste sur 5 titres consécutifs. Une domination sans partage.

Samedi 31 mars 2018, le Paris SG s’impose facilement 3-0 contre Monaco en finale de la Coupe de la Ligue et conforte ainsi son règne dans cette compétition. Cette saison encore, le club parisien est le favori pour remporter ce trophée mais est-ce une victoire assurée ?

Le PSG vainqueur en 2017 (crédit photo : Ouest-France)

Une compétition des clubs professionnels… qui les privilégient

La Coupe de la Ligue regroupe les 44 équipes ayant le statut professionnel, soit les quarante clubs de Ligue 1 et Ligue 2 ainsi que quatre équipes de National (Tours, Laval, Bourg-en-Bresse et Quevilly-Rouen). Les clubs de National et de Ligue 2 s’affrontent sur deux tours avant la rentrée – en seizième de finale – des clubs de Ligue 1 sauf ceux qualifiés en Coupe d’Europe.

Oui mais voilà, le Paris SG, Monaco, Lyon, Marseille, Bordeaux et Rennes eux sont donc rentrés directement en 8ème de finale, ce qui offre un avantage certain.
En outre, les quatre premiers du dernier championnat sont têtes de série et ne peuvent pas se rencontrer en huitièmes de finale.
Sur quatre rencontres, les équipes de Ligue 1 peuvent donc prétendre à se qualifier pour la Ligue Europa. C’est donc le moyen le plus facile d’y aller, encore faut-il éviter ou se défaire du Paris SG.

Qui peut mettre fin à l’hégémonie parisienne ?

Faire tomber le grand PSG, c’est une chose qui n’est pas arrivée depuis plus de cinq saisons, série en cours.
La dernière défaite du Paris SG en Coupe de la Ligue date du 27 novembre 2012, c’était en quarts de finale contre Saint Etienne (0-0, 5 tirs au but à 3 pour les Verts). Le club parisien a remporté les cinq dernières éditions depuis et compte bien faire la passe de six cette saison.

La dernière défaite du PSG en Coupe de la Ligue (crédit vidéo : youtube Coupe de la Ligue BKT)

La mission s’annonce compliquée d’autant que de nombreux favoris sont déjà sortis (Lille, Montpellier, St Etienne, Marseille).
De plus ce mardi, Lyon – prétendant être une des équipes qui pouvaient peut être stopper la série de victoires parisienne – est tombée au Groupama Stadium contre Strasbourg (1-2) pour ce premier match des quarts de finale.

Strasbourg sort Lyon en 1/4 de finale (crédit photo : Yahoo)

Les hommes de Thomas Tuchel devront se méfier des Strasbourgeois, déjà tombeur de Marseille en huitième, et qui avait été la première équipe à battre le PSG l’an passé (2-1) lors de la seizième journée de Ligue 1.

Dans les autres matches, Monaco affrontera Rennes. Les joueurs de Thierry Henry tenteront de se reconstruire durant ce mercato, et Rennes est toujours invaincu depuis la prise de fonction de Julien Stéphan que Thierry Henry souhaitait comme adjoint avant son intronisation.
Bordeaux jouera le dernier qualifié de Ligue 2, Le Havre, pour une revanche puisque le HAC a battu Bordeaux en Coupe de France ce week-end (0-1). Le PSG recevra donc Guingamp.

Même si le tableau paraît une nouvelle fois « facile » pour eux, des équipes comme Bordeaux, Rennes, Monaco ou Strasbourg peuvent très bien éliminer le Paris SG. Mais il faudra sortir un match parfait ce jour-là. Rien d’impossible néanmoins.

Le PSG remporte la Coupe de la Ligue 2018 (
crédit vidéo : youtube Coupe de la Ligue BKT)

Un calendrier chargé

Ce qui pourrait contrarier les plans parisiens, c’est le calendrier très chargé qui les attend avec leur dix-sept matches entre le 9 janvier et le 17 mars. Même si le Paris SG a une avance confortable en championnat, le club de la capitale doit assumer son statut et avec quatre compétitions et sans compter les matchs en retard, ce qui ne sera pas de tout repos.

Les objectifs sont élevés et les trophées nationaux sont le minimum pour l’état major parisien, mais la Ligue des Champions demeure toujours un leitmotiv important. Surtout après les échecs passés (élimination contre Barcelone en 2016-2017 en huitième de finale et élimination contre le Real Madrid l’an passé au même stade).
Et ce ne sera pas une chose facile en huitième de finale contre un Manchester United qui revit depuis la prise de fonction de Ole Gunnar Solskjaer (quatre victoires consécutives). Le match aller (12 février) sera le match le plus important à ce moment de la saison.

Un effectif moins étoffé que les années passées

L’effectif parisien est moins quantitatif par rapport aux saisons précédentes. D’ailleurs, Thomas Tuchel s’en est plaint récemment et souhaite du renfort pour optimiser son milieu de terrain. Ça pêche dans ce secteur de jeu depuis que Thiago Motta est parti à la retraite et que Giovani Lo Celso a été prêté avec option d’achat au Betis Seville.

Le coach allemand a tenté de mettre Marquinhos voire Daniel Alves dans l’entre-jeu avec plus ou moins de réussite. Et depuis la mise à l’écart d’Adrien Rabiot (qui ne souhaite pas prolonger) et l’envie de Lassana Diarra de résilier son contrat, les choses ne s’arrangent pas. A moins que des renforts viennent signer au mercato. Le risque de blessure n’est pas nul. L’an passé, Neymar avait du renoncer au match retour contre le Real Madrid à cause d’une blessure lors du Classique contre Marseille dans cette compétition chère à Frédéric Thiriez.


Ce soir, le Paris SG affronte Guingamp en quart de finale de la Coupe de la Ligue (match à 21h05). Attention à l’EAG qui grâce à cette Coupe de la Ligue peut s’offrir un bol d’air et jouera donc sa carte à fond. Pas de place au classement en Ligue 1 dans cette compétition. Mais le PSG sera bien sûr favori face au dernier club de Ligue 1 et continuerait son invincibilité qui dure depuis plus de six ans.

[themoneytizer id= »18234-28″]