Pour le dernier match de poule du groupe C, le Brésil affrontera l’Italie. Un duel dans le match également entre deux attaquantes, la Brésilienne Cristiane et l’Italienne Cristiana Girelli auteures de triplés retentissants.

C’est une affiche de finale de Coupe du monde qui aura lieu demain soir à 21 heures au Stade du Hainaut à Valenciennes. La Coupe du monde nous offrira un match à enjeu digne de son nom. Entre d’un côté une Italie qualifiée pour le tour suivant et qui s’avancera sûre d’elle-même. De l’autre, un Brésil en plein doute après sa défaite 3-2 face aux Australiennes de Sam Kerr. Dans cette optique, les «Auriverde » compteront sur leur buteuse maison Cristiane pour tenter de renverser la vapeur. Face à elle, une autre buteuse redoutable, Cristiana Girelli pour les « Azzurre ».

Cristiane (N°11, à droite), porte le Brésil sur ses épaules (Crédit photo : Le Parisien)

Brésil, une équipe qui tangue

Pour le dernier match de poule face à l’Italie, le Brésil se trouve à la croisée des chemins. Une victoire facile face à la Jamaïque (3-0) et une défaite face à l’Australie (3-2) et un dernier match ô combien important qui arrive. Une véritable incertitude entoure cependant la sélection sud-américaine pourtant annoncée parmi les favorites de la compétition.

Une équipe vieillissante et en fin de parcours qui semblent ne plus pouvoir trouver de solutions. Une attaquante, Marta, blessée jouant sur une jambe et qui n’est donc pas à 100 % de ses capacités. Sans compter un match contre les « Matildas » avec deux buts d’écarts remontés par les coéquipières de Lisa De Vanna. Pour une défaite 3 buts à 2 difficile à encaisser et qu’il faudra oublier dès lors.

Marta de dos (à gauche, N°10) regarde Cristiane lui montrer ses deux index. Au final, Cristiane aura marqué 3 buts… (Crédit photo : Paris Fans)

Incertitudes quand tu nous tiens…

Dans cet océan d’incertitudes et de problématiques insondables, arrive le match le plus important qui soit. Celui qui pourra amorcer soit une dynamique positive, soit une fin de cycle définitive. Pour cela, la « Seleção » pourra compter sur sa buteuse attitrée et son assurance-vie. Cristiane Rozeira de Souza Silva dite Cristiane, teintée de son expérience nationale depuis 2003, est le plus sûr maillon pour tenter de gagner le match. Un exploit en marche vers l’impossible ?

Cristiane, l’âme du Brésil

Si la sélection brésilienne possède en Marta un symbole national au pays de Pelé et en Formiga une longévité exceptionnelle, Cristiane passe souvent plus inaperçue. D’une manière injuste et qui ne prend pas en compte tout l’apport de l’attaquante. Deuxième meilleure buteuse de l’histoire de la Seleção, auteure d’un triplé en match d’ouverture face aux Jamaïcaines, la joueuse de 34 ans sera l’atout numéro 1 de son pays mardi soir.

Cristiane face à la Jamaïque (Crédit vidéo : Youtube – FIFA TV)

Pour sa peut-être dernière Coupe du monde, Cristiane aura donc a cœur de ne pas vouloir quitter la compétition si tôt. En permettant aux siennes d’obtenir la victoire qui les qualifiera directement au second tour de la compétition. Un match à tension où la moindre erreur se paiera cash. Toutefois, pour Cristiane, point de doute, la gauchère sera prête à aller maintenir son pays dans le rang qui lui sied.

« J’ai fait en sorte d’être toujours très confiant par rapport à Cristiane, même quand elle a annoncé qu’elle ne jouerait plus en sélection. Elle a connu différentes blessures mais j’ai dit à mon staff : quoi qu’il arrive, on travaille avec Cristiane jusqu’au dernier jour. Nous avons toujours cru qu’elle pourrait être ici avec nous. C’est la meilleure buteuse du monde, elle a eu l’occasion de le montrer aujourd’hui »

Cristiane, plus qu’une buteuse pour son sélectionneur Vadao (L’Equipe)

Cependant, face à elle, une autre buteuse de talent risque de se dresser en chemin. Une joueuse aussi spectaculaire qu’efficace et qui semble être sur la même longueur d’onde que sa quasi-homonyme de prénom. Une attaquante ne payant pas de mine mais à l’efficacité exceptionnelle et avec des statistiques impressionnantes. Elle aussi digne héritière des nombreux buteurs de la Squadra Azzura qui peuplent l’histoire de la sélection azur.

Cristiana, reine d’Italie

Son nom, elle le signe de la pointe de ses pieds et montre que l’Italie a toujours cette capacité de produire des buteur(e)s d’exception. Cristiana Girelli, 29 ans, attaquante de la Juventus Turin constituera le meilleur atout de sa sélection pour empocher les trois points là encore.

Cristiana Girelli face à la… Jamaïque (Crédit vidéo : Youtube – FIFA TV)

Auteur elle aussi d’un triplé contre la… Jamaïque, Girelli a un sens du but aiguisé et une capacité à peser en attaque qui en font le danger numéro 1 de sa sélection également. Un résumé de vie qui n’est pas sans rappeler non plus l’attaquante française Eugénie Le Sommer. Une vie dédiée au football malgré les avanies ou les critiques et une qualité de jeu magique.

Brescia, mon amour

De la Lombardie au Piémont, peu importe, Cristiana Girelli casse tout sur son passage en empilant les buts. Ce qui lui a d’ailleurs permis de remporter le championnat italien et la Coupe nationale cette saison. Un vrai registre d’avant-centre comme aimantée par le but.

« Je suis très heureuse ! C’est ma première Coupe du monde, je suis impatiente qu’elle débute. J’ai joué dans de nombreuses compétitions et j’ai beaucoup gagné dans ma carrière. Mais un Mondial, c’est différent. Tout le monde rêve d’y prendre part. J’étais très touchée d’être dans la liste et en même temps, je me sentais fière, parce que c’est une grande responsabilité de jouer pour son pays et de défendre les couleurs azzurri »

Cristiana Girelli, heureuse buteuse de l’Italie (France Football)

L’Italienne perpétue également le souvenir de son club, l’ACF Brescia Calcio Femminile et aura la volonté de marquer pour son pays mais également pour sa région. Pour que sa première Coupe du monde soit un rêve exceptionnel et une volonté de montrer tout son talent. Capable d’être seule en pointe et étant en fixation, Girelli démontre toute la solidité qui lui est sienne.

Le sens du but du « Crist »

Cristiane du Brésil, Cristiana Girelli ou Christian Vieri de l’Italie, Cristiano Ronaldo du Portugal. La dénomination commune de tous ces joueur(euses) est connue et certaine. Un sens du but phénoménal, une capacité de sacrifice élevée pour permettre à leurs équipes de marquer. Une soif de reconnaissance et de victoires les rendant intolérants à la médiocrité.

Cristiana Girelli avec un trophée, avant la Coupe du monde ? (Crédit photo : Calcio Femminile Italiano)

Toutes ces caractéristiques montrent que quel que soit le genre, le but est inné chez les Cristiane, Cristiana, Christian ou Cristiano. Une seconde peau au sein de laquelle il ne fait pas bon être si on l’adversaire de ces compétiteurs(trices). Raison de plus pour regarder avec acuité et intérêt cette rencontre entre Brésiliennes et Italiennes.

https://twitter.com/cristianagire/status/1016744471319498753
Cristiana et Cristiano sous le même maillot (Crédit Twitter : Cristiana Girelli)

D’autant plus que Girelli joue à la Juventus de son idole de toujours, autre buteur patenté et auteur l’an passé d’un… triplé en Coupe du monde face à l’Espagne avec le Portugal. Cristiano Ronaldo en personne et qui doit certainement connaître les qualités de sa « coéquipière » de la Juventus. En digne « Capocannoniere » qui se respecte, on se comprend davantage.

Au final, une seule reine d’un soir ?

S’il est naturellement prématuré d’indiquer qui va se qualifier dans ce groupe, deux choses sont sûres. D’un côté, l’Italie avec deux victoires est qualifiée pour les huitièmes de finale et s’avancera l’esprit léger. Les coéquipières de Sara Gama ayant négociées de manière parfaite leurs deux premières rencontres. De l’autre, la Jamaïque éliminée. Tout va se jouer entre le Brésil et l’Australie.

Dans ce match au sommet entre deux pays où des légendes sont de part et d’autre prêtes au combat, difficile de dénouer la situation. Pour le Brésil, il s’agira de faire en sorte d’éviter les comptes d’apothicaires et pour cela, Cristiane sera la promesse la plus vivante de l’équipe. De son côté, Cristiana Girelli aura l’occasion de montrer face à un adversaire d’un niveau plus élevé la panoplie de ses talents.

Hommage internationale à la Juventus

Hélas, comme dans les films, il ne pourra en rester qu’une dans ce duel au sommet. Qui de Cristiane ou Cristiana aura le dernier mot, réponse demain soir à 21 heures. Dans tous les cas, ce match dans le match risque d’avoir des conséquences certaines et il est d’ores et déjà acquis que les deux buteuses affûtent leurs armes. Car lorsque l’on doit combattre, il vaut mieux tirer la première et marquer du sceau de son empreinte la rencontre.

Cristiana Girelli, une longue lignée de 10 à la Juventus (Crédit photo : Sport Fair Italie)

Gageons que ce soit au Brésil (Clube Atlético Juventus pour Cristiane, NDLR) ou en Italie (Juventus Turin, pour Cristiana Girelli, Vieri et CR7, NDLR), les dirigeants des deux équipes auront une pensée émue et intéressée face à deux représentantes de leurs clubs. La Juventus est donc définitivement le club où toutes et tous les Cristiane, Cristiano ou Cristiane se tournent toujours… pour marquer leurs clubs ou sélections de leurs empreintes.