Depuis 2013, c’est une deuxième Finale MLS que va connaître Diego Valeri avec son équipe de Portland Timbers. En 2015 contre Columbus Crew, il inscrit le premier but de la finale après 27 secondes de jeu. Trois ans plus tard, le voilà de nouveau en MLS Cup face maintenant à l’une des plus belles équipes de du Championnat nord-américain Atlanta United, emmené par le meilleur buteur de l’Histoire de la MLS Josef Martinez.

Portland Timbers devient en 2011 la 18ème équipe d’expansion de la Major League Soccer. En janvier 2013, l’international argentin (oui oui, il a 3 sélections avec l’Albiceleste) Diego Valeri découvre le nord de l’Amérique grâce à son transfert à Portland. Depuis, l’équipe a énormément progressé ne serait-ce qu’au niveau sportif.

Des débuts mouvementés

Il est devenu un emblème dans son club. Crédit : infodeportes.com

Tout commence en 2003 lorsque Valeri signe son premier contrat pro avec CA Lanus, le club qui l’a vu grandir. Il foulera la pelouse de son club natal pour la première fois en septembre 2005 alors âgé de 19 ans. Après deux saisons sans vraiment jouer, il obtient une place de titulaire en 2007 au côté de Sebastian Blanco (son coéquipier à Portland) et remporte le titre de champion grâce à ses 6 buts et 9 passes décisives en 16 matchs joués (sur 19). Après une quatrième saison plus compliquée, il s’envole pour l’Europe et plus précisément au Portugal.

En arrivant au FC Porto en prêt pour deux saisons assorties d’une option d’achat de 7 millions d’euros, il était alors courtisé par des grands noms européens tel que Schalke 04, Villarreal ou encore l’AS Monaco ! Lors de cette même saison (2009/2010), le champion en titre portugais vend Lucho Gonzalez à l’Olympique de Marseille, le club voyant ainsi en son compatriote argentin un successeur tout trouvé ! Malheureusement, tout ne s’y passa pas comme prévu et enchaînant les mises à l’écart et le banc, Diego Valeri sera, malgré un titre de Coupe du Portugal en poche, prêté la saison suivante en Espagne dans le modeste club d’Almeria où là aussi il jouera trop peu.

Diego Valeri à Almeria // Diego Valeri à Porto : échecs.

Suite à ces échecs, un retour aux sources était inévitable et c’est ce qu’il fît. C’est donc en 2011 qu’il revient en fanfare inscrivant 4 buts lors des 3 premiers matchs de championnat avec Lanús. Retours triomphales donc, après avoir vécu deux années compliquées loin de chez lui. Le 10 avril, il portera même le brassard de capitaine contre Boca Juniors et cette décision n’était que réussite car il fût auteur d’un but et d’une passe décisive dans ce match si symbolique pour lui. Sa belle saison (8 buts / 4 passes décisives) lui confirma qu’il était bien mieux à la maison mais un événement est venu tout chambouler un soir d’août 2012.

En arrivant à une soirée avec sa femme et sa fille, il fût victime d’un car-jacking par 4 individus qui lui volent alors son téléphone, ses vêtements mais aussi sa BMW. Bien que les braqueurs aient eût du mal à démarrer la voiture et que la scène soit donc finalement assez loquace, cela n’en n’aura été pas moins traumatisant pour l’argentin. Après ça, il demanda à être transféré, ce qui fût le cas en Major League Soccer !

Portland, le nouveau départ

La consécration ! Crédit : oregonlive.com

Au final, pas besoin de partir à l’autre bout du monde pour réussir. Il suffisait pour l’argentin de 28 ans de partir au nord du continent et passer la frontière américaine. À l’aube de la saison 2013 de MLS, il est annoncé comme nouveau joueur d’une franchise toute récente arrivée en 2011, les Portland Timbers. Accompagné par son ancien coéquipier et compatriote Sebastian Blanco, il change littéralement le visage de sa nouvelle équipe. Numéro 8 sur le dos, numéro 10 sur le terrain, il empile alors les buts et passes décisives dès sa première saison ce qui le fait remporter le titre de “Nouvel arrivant de la saison” qui est un titre décerné au meilleur nouveau joueur de la compétition. Et pour cause, il était l’auteur en 2013 de 11 buts et 8 passes en 35 matchs emmenant même le club de l’Oregon en Finale de Conférence Ouest !

Saison après saison, il enchaîne les buts, les passes et les prestations de haut vol à tel point qu’en 2015 ce qui devait arriver, arriva ! Mais avant de parler de cette MLS Cup (Finale MLS), revenons sur la saison régulière. Paradoxalement à la saison régulière de Portland, Valeri a vécu une saison très difficile ratant les deux premiers mois pour cause de blessure puis une entorse en milieu de saison. Ne retrouvant jamais réellement son niveau, il passa tant bien que mal la saison régulière avant d’attaquer les Playoffs en trombe. Buteur lors du Tour Préliminaire, Diego Valeri va marquer lors des deux tours suivants et gagner le brassard de capitaine. Vient alors la fameuse Finale MLS ! 27ème seconde de jeu, la défense de Columbus Crew passe la balle à son gardien pour relancer quand soudain…

Crédit vidéo youtube : 
DAVID-VILLA #DV7

Ce but, c’est le plus rapide inscrit en MLS Cup et qui de mieux que son capitaine pour l’inscrire ? 90 minutes plus tard, Portland Timbers remporte son 1er titre de Champion MLS ! Et même si la saison suivante l’équipe ne se qualifie même pas pour les Playoffs, le chef d’orchestre argentin porte souvent le brassard avant de l’avoir définitivement en 2018. Mais ce capitanat, il l’a mérité grâce à une saison historiquement incroyable où il a terminé MVP de la saison régulière

Le 4 décembre 2017, Diego Valeri est nommé MVP de la saison 2017. Crédit : Portland Timbers

Cette saison, ses 14 buts et 15 passes ont fait de lui un joueur incontournable et pour couronner le tout, il est même le meilleur buteur (79) et passeur (60) de l’histoire de sa franchise ! Double buteur en tour préliminaire des Playoffs, double passeur dans le derby contre Seattle Sounders et de nouveau double buteur en Finale de Conférence, c’est tout une ville qui va être suspendu à la performance de son maestro argentin !