À 21 heures, Nantes reçoit Saint-Etienne pour le compte de la 22ème journée. Mais la rencontre en elle-même passe au second plan ce soir. C’est en effet le premier match des Canaris depuis la disparition d’Emiliano Sala.

Mardi dernier, aux alentours de 9h30, nous apprenions avec effroi et tristesse la disparition de l’avion transportant Emiliano Sala vers Cardiff. Une semaine après, l’espoir qu’il soit encore vivant est toujours bien présent à Nantes et dans le monde du football. Mais le football doit reprendre ses droits pour des Canaris qui reçoivent ce soir Saint-Etienne dans une ambiance qui sera sans aucun doute lourde et émouvante. Une atmosphère particulière pour les joueurs qui vont devoir disputer un match de football pour la première fois depuis la perte de leur ami.

Une douleur psychologique pour les Canaris

Depuis l’annonce de sa disparition, les hommages se sont succédés dans le monde du football. De Samuel Umtiti à Andrès Iniesta en passant par Diego Maradona, tous ont eu un petit message de soutien. Mais ceux qui ont fait le plus bel hommage et le plus touchant sont ses anciens coéquipiers et son ancien entraineur Vahid Halilhodžić. Ce dernier était alors très ému quand il a prononcé ce discours magnifique.

L’hommage très poignant de Vahid Halilhodžić après la disparition d’Emi (crédit Twitter : BeinSports)

Les joueurs vont également jouer dans des conditions très particulières ce soir puisque des hommages sont prévus pour leur ancien attaquant apprécié par tous. Une bâche avec un portrait géant de Sala sera posée au milieu de terrain alors que des vidéos en son hommage seront diffusées dans le stade. Le résultat parait donc anecdotique ce soir pour des Nantais qui feront tout de même leur maximum pour empocher la victoire. Après tout, une victoire, ne serait-ce pas le plus bel hommage pour ce joueur qui s’est toujours battu sans rechigner ?

La perte d’un ami et du meilleur buteur du club

Outre la douleur psychologique, c’est aussi une perte sportive pour le quinzième du championnat. Emiliano Sala était ultra-performant durant la première partie de saison. Avec douze buts inscrits, il était l’un des meilleurs marqueurs de la Ligue 1 juste derrière Kylian Mbappé. Et par conséquent, l’Argentin était de loin le meilleur buteur du club. Le deuxième, Gabriel Boschilia n’en a inscrit que quatre. 46% des buts de Nantes ont par exemple été marqués par le seul Sala. C’était le joueur qui avait le ratio le plus élevé dans cette catégorie de statistiques. Sa hargne, sa ténacité et sa présence dans la surface risquent désormais de faire cruellement défaut.

La liste des buteurs nantais avec Emiliano Sala très loin devant (crédit Photo : FlashResultats)

D’autant que depuis leur remontée en Ligue 1 en 2013, les Canaris ont toujours eu du mal à trouver un vrai buteur hormis Sala. Ce dernier dépassait en effet les dix buts lors des trois dernières saisons. Mais c’était vraiment le seul puisque le meilleur buteur sur une saison est Jordan Veretout en 2014-2015 avec seulement sept buts. Au passage, Veretout évolue au poste de milieu de terrain. Synonyme de cette difficulté pour les attaquants.

Quelles solutions devant ?

À quelques heures de la fin du mercato, Nantes n’a recruté que le milieu de terrain Valentin Eysseric en provenance de la Fiorentina. Devant, Vahid Halilhodžić n’a pas vraiment l’embarras du choix. Il peut tout d’abord compter sur Majeed Waris. L’ancien joueur de Lorient a été décisif à quatre reprises depuis le début de saison (deux buts et deux passes décisives). Mais cela parait faible si on se remémore son passage chez les Merlus. Le Ghanéen avait marqué 21 buts en deux saisons. C’est néanmoins un profil différent par rapport à Emiliano Sala. En effet, il possède des caractéristiques de vitesse et d’accélération tout en ayant une belle capacité de dribbles.

Majeed Waris (en haut) et Kalifa Coulibaly (en bas) doivent remplacer Emiliano Sala (crédit Photo : L’Equipe et Foot01)

L’autre joueur sur qui Coach Vahid peut s’appuyer est Kalifa Coulibaly. Le joueur de 27 ans ne dispose que de très peu de temps de jeu puisqu’il n’a joué que 329 minutes en Ligue 1 et n’a disputé aucun match dans son intégralité. Par conséquent, il n’a marqué qu’un seul but durant la phase aller. À moins d’un recrutement dans les dernières heures, l’entraîneur devra donc s’appuyer sur ces deux joueurs. Et si l’on se base sur les statistiques uniquement, cela est bien faible pour remplacer l’attaquant argentin…