Auteur d’une grande carrière en Turquie, le Bosniaque est l’un des joueurs les plus importants de Basaksehir mais aussi du championnat turc. Il entame sa huitième saison avec les premiers du championnat !

L’écart est en train de se creuser entre Basaksehir et le deuxième ! (crédit Twitter : De Marke)

C’est la révélation de ces trois dernières années en Turquie. Pourquoi ? Parce que l’ailier droit de 28 ans est décisif chaque match, vous pouvez carrément miser sur le Bosniaque chaque week-end et gagner votre vie grâce à lui. En plus d’être le meilleur passeur de la Süper Lig avec 11 caviars, il l’est aussi dans les 5 championnats majeurs d’Europe devant Lionel Messi et Eden Hazard. C’est un joueur de grande classe et on vous explique pourquoi.

Le poumon de l’équipe

Arrivé en 2011 en provenance de Zeljeznicar (une équipe du championnat de Bosnie-Herzégovine), le joueur né en 1990 entame sa huitième saison avec les hiboux, surnom donné à Basaksehir.

Résultat de recherche d'images pour "baykus basaksehir"
Les mascottes du club, pas de surprise ! (crédit photo : HaberKaraKartal)

Il est présenté comme l’un des éléments les plus importants de l’histoire de cette formation qui a été fondé le 15 août 1990, année de naissance de Visca. Malgré des premières années compliquées concernant son adaptation en Turquie, l’ailier droit passe un cap chaque saison. Desormais, depuis 2015, le joueur né à Olovo (une ville à l’ouest de la Bosnie) est un cadre de l’équipe, il dispute en moyenne 40 matchs par saison en totalisant 253 matchs depuis son arrivée à Istanbul. De plus, le joueur s’envole en Süper Lig depuis trois saisons mais l’année la plus réussie reste la saison passée. Edin Visca avait su concrétiser neuf fois devant les buts avant de terminer meilleur passeur du championnat avec seize passes décisives.

Il a très bien commencé la saison 2018-2019 !(crédit vidéo : youtube Edin Visca – 2018/19 – Dribblings, Skills & Goals | Başakşehir FK )

Le joueur était arrivé en 2011 pour 200.000€ en provenance de l’équipe bosnienne. Une bonne affaire puisque grâce à ses prestations depuis quelques années, le joueur ne cesse de prendre la valeur. D’après Transfert Market, le joueur est estimé à 11 millions d’euros. Autant vous dire qu’il est présenté comme le joueur le plus cher du championnat après Albulkadir Omur (le jeune joueur de 19 ans de Trabzonspor) qui est lui estimé à 13 millions d’euros. En cas de départ du joueur de 28 ans, Basaksehir recevra un véritable pactole comme pour le transfert de Cengiz Under à la Roma lors du mercato estival en 2017. Voilà pourquoi il est représenté comme le cœur de l’équipe. Quand le joueur est au top de sa forme, le club d’Abdullah Avci, l’entraîneur de Basaksehir, l’est aussi. Edin Visca a un impact direct sur le club. Il ne faut pas se gêner à se dire que les Oranges et Bleues dépendent du joueur et c’est pour cette raison-là que la presse turque le définit comme le meneur de la formation stambouliote. C’est un leader !

L’Espagne à l’affût

À l’hiver 2016, José Castro Carmona, le président de Séville, et Unai Emery, ancien entraîneur des Andalous, ont approché Basaksehir pour Edin Visca. L’offre de la formation espagnole était à la hauteur de 4 millions d’euros et les clubs s’étaient mis d’accord sur cette somme, ainsi que le Bosniaque et les Blanquirrojos (surnom de Séville). Cependant, en une journée, le transfert est carrément tombé à l’eau. Le président de Basaksehir jugeait insuffisant le montant du transfert pour un joueur de ce calibre-là, qui confirmait chaque année et qui était en train de réaliser des folies chaque week-end. De plus, le joueur était le meilleur joueur de la formation stambouliote qui se positionnait à la troisième place du championnat à l’époque.

Le souhait du club était de se qualifier pour les prochaines coupes d’Europe. Et pour réaliser cela, le club était conscient qu’il fallait garder l’attaquant bosniaque. Par conséquent, le président du club stambouliote a décidé de donner une réponse défavorable aux Sevillistas. Cette décision avait littéralement abattu l’ailier de 28 ans qui voulait absolument partir en Espagne pour connaître une nouvelle expérience. Le joueur rêvait de la Liga. Mais pas de quoi casser son moral après ce transfert avorté. Le joueur continuait à travailler et multiplier son rôle décisif chaque week-end grâce à sa régularité. Visca est aujourd’hui suivi par les plus grands clubs de Turquie mais il a été une nouvelle fois approché par une autre équipe espagnole lors du dernier mercato d’été : Villarreal !

Résultat de recherche d'images pour "visca seville"
Edin Visca face à Seville à l’été 2017 en Champions League ! (crédit photo : Sevillistas)

Oui, cet été il y a eu un intérêt de Villarreal. La formation espagnole aurait même approché le Bosniaque avant que la saison 2017/2018 arrive à sa fin. Cependant, l’offre de Villarreal avait été directement refusé par la direction de Basaksehir car les dirigeants de la Submarino Amarillo auraient proposé… 4 millions d’euros, soit le même montant que Séville à l’époque. Après cette proposition, les dirigeants des Hiboux n’ont même pas cherché à négocier, ils ont directement jeté le dossier. Un deuxième échec pour un deuxième club espagnol !

Visca et Basaksehir proche du sacre !

À l’heure actuelle, l’Istanbul Basaksehir est en train de connaitre une très très belle saison. Le club se positionne au sommet du championnat à l’issue de la 20ème journée. De plus, la formation stambouliote est en train de se conforter en creusant l’écart avec le deuxième du championnat qui n’est d’autre que le dernier champion de Turquie, Galatasaray.

Basaksehir pourrait creuser l’écart en s’imposant aujourd’hui contre Erzurumspor ! (crédit Twitter : THM SPOR)

Plusieurs personnes sont actrices de ce miracle qui est en train de se réaliser depuis septembre. Le club connait un bon président (Goksal Gumusdag) et un bon entraîneur (Abdullah Avci). Cette doublette est complémentaire. L’ancien coach de la sélection turque sait comment motiver ses troupes avant chaque match. C’est un très bon tacticien et Visca profite de sa connaissance footballistique car Abdullah Avci accorde au Bosniaque une liberté totale sur le terrain. En 90 minutes, vous pouvez retrouver le joueur de 28 ans en numéro 10, 8 ou 7, il peut être partout et c’est pour cela qu’il est autant décisif. Visca, c’est la plus grande force du club. Il est rapide, agile et très adroit devant les buts. De plus, il connait très bien ses coéquipiers et leurs déplacements ce qui lui permet d’être meilleur passeur du championnat. Bref, c’est le coeur de Basaksehir, le club produit le meilleur jeu du championnat ce qui explique leur positionnement. Les hiboux sont très, très proches de connaître leur première sacre !

Image associée
Edin Visca avec son entraineur Abdullah Avci (crédit photo : Poltio.com)

Tout au long de cet article, on a pu voir qu’Edin Visca est un joueur très important pour Basaksehir. Il réalise tous les week-ends des merveilles en championnat et il est actuellement le meilleur passeur du championnat. Pas un hasard. Le club profite de sa performance et veut connaître leur premier sacre en Süper Lig. Rendez-vous en mai pour voir si une première historique se réalisera dans le championnat turc !