Avant la seizième journée de Premier League, Everton était sixième du championnat et réalise un début d’exercice convaincant. Mais les Toffees devront encore s’accrocher pour pouvoir se disputer les accessits avec les grosses écuries anglaises.

Nouvelle saison et nouveau coach, le portugais Marco Silva a remplacé Sam Allardyce sur le banc. Avec une nouvelle philosophie de jeu mais aussi un mercato XXL, plusieurs raisons permettent de dire que cette saison pourrait être un bon cru pour le club de la Mersey.

Un nouvel entraineur qui était très courtisé

Après une décevante huitième place la saison passée, un changement de coach s’imposait et c’est un jeune entraîneur portugais qui a signé. À 41 ans, Marco Silva qui a déjà bien roulé sa bosse (Estoril-Praia, Sporting Portugal, Olympiakos, Hull City et Watford) était désiré à Everton depuis novembre 2017.

Marco Silva nouveau coach d’Everton (crédit photo : Sunu Foot)

Son titre de champion de Grèce avec l’Olympiakos en 2016 lui avait ouvert les portes de la Premier League. Même si ces deux passages à Hull City (relégation en 2016-2017) et Watford (limogé en janvier 2018) ont été des échecs, sa côte semble toujours intacte. Un temps, son nom a même était évoqué à Chelsea.
Le technicien portugais est réputé pour être proche de ses joueurs et aussi pour aimer le jeu offensif. Everton semble taillé pour lui.

Un mercato XXL

Everton a été très actif au mercato. Marco Silva a emmené dans ses valises l’ailier brésilien Richarlison pour un transfert estimé à plus de 50 millions d’euros avec les bonus, rien que ca. Un sacré pari mais qui s’avère payant pour le moment car l’ex de Watford a déjà marqué sept fois en treize rencontres (contre 5 buts en 38 matchs l’an passé).

Richarlison signe à Everton (crédit photo : Daily Mercato)

Pour se renforcer le club de Liverpool a recruté trois joueurs de Barcelone. Le défenseur colombien Yerry Mina, révélation du Mondial 2018 et un temps évoqué à Lyon, qui a finalement préféré la Premier League (32 millions d’euros). Lucas Digne a aussi quitté la Liga pour la Premier League (22,5 millions d’euros) ainsi qu’André Gomes qui lui est prêté pour une saison.

La filière Barcelone – Everton a bien fonctionné (Crédit photo : BeSoccer)

Souhaitant renforcer son secteur défensif, les Toffees enregistre aussi le prêt du français de Chelsea Kurt Zouma en recherche de temps de jeu.
Le milieu offensif brésilien Bernard, arrivé en fin de contrat au Chakhtior Donetsk, a également signé chez les bleus et blancs.
Avec un tel recrutement et les talents actuels (Jordan Pickford, Théo Walcott, Idrissa Gueye, Gylfi Thor Sigurdsson, Morgan Schneiderlin…), Marco Silva espère franchir un palier et terminer dans les places européennes.

Une nouvelle tactique de jeu qui paye

Marco Silva dispose d’un effectif très large et peut jouer avec plusieurs dispositifs. L’ancien coach des Hornets a testé plusieurs schémas et trouvé la bonne formule en 4-2-3-1.
La saison passée, Idrissa Gueye était trop isolé au milieu de terrain et avec l’apport d’André Gomes, l’équipe est plus équilibrée. Marco Silva a su tirer la quintessence de son groupe en alignant ses deux flèches Bernard et Théo Walcott ainsi que l’islandais Gylfi Sigurdsson en soutien de Richarlison.
Everton n’a perdu qu’une seule fois cette saison à domicile en huit matchs pour le plus grand bonheur des spectateurs du Goodison Park.

Everton et son schéma préférentiel en 4-2-3-1

Et surtout, l’ancien club de Wayne Rooney arrive désormais à rivaliser contre les gros. Comme lors du match nul 0-0 à Chelsea le 11 novembre dernier pour le compte de la 12ème journée. En perdant seulement 2-1 contre Manchester United (10eme journée) et 1-0 contre Liverpool dans le derby des rives de la Mersey (14eme journée), Everton affiche une nette progression qui laisse espérer un bel avenir.

https://www.youtube.com/watch?v=7alN4nO0uqE
Everton tient tête à Chelsea (Crédit vidéo youtube Everton FC)

Même si on sait qu’Everton ne pourra pas lutter pour la première place (Liverpool et Manchester City devraient se disputer le titre), les places européennes sont accessibles surtout avec un tel effectif. L’ancien club du prodige Ross Barkley, désormais à Chelsea, sera une équipe à suivre et vise clairement le Top 6. Marco Silva retrouvera son ancien club Watford lundi en clôture de la 16ème journée (match à 21h00). En cas de victoire, Everton passera justement 6ème et doublera même Manchester United. De quoi faire raler encore un peu plus « The Special One ».

[themoneytizer id=”18234-28″]