L’attaquant du Paris FC intéresse deux clubs de Ligue 1 : Nîmes et Caen ! Le club normand est chaud pour obtenir sa signature afin de pallier à l’éventuel départ d’Ivan Santini.

Son parcours est digne d’une belle histoire. Âgé de 29 ans, Malik Tchokounté va découvrir la Ligue 1. Fort d’une saison très convaincante avec le Paris FC (36 matchs/12 buts) en Ligue 2, le joueur formé à l’OGC Nice est sur les tablettes du SM Caen et du promu Nîmes selon nos informations !

Direction Caen ?

Envisagé pour pallier au départ du meilleur buteur de Ligue 2 Umut Bozok, les Crocos ont déjà coché son nom depuis la fin de saison. Cependant, toujours selon nos informations, Malik Tchokounté est très proche de débarquer en Normandie au Stade Malherbe de Caen ! En effet, l’arrivée de Fabien Mercadal au poste d’entraîneur à la place de Patrice Garande (jusqu’en 2021) a été officialisé ce matin et est un facteur non négligeable quant à sa venue. Mercadal étant l’ancien coach du … Paris FC où Tchokounté a évolué sous ses ordres.

Cet attaquant au gabarit très puissant (1,91m pour 90 kg) est très apprécié du directeur sportif Alain Caveglia qui voit en lui le potentiel successeur de l’habituel titulaire Ivan Santini. L’international croate, qui ne disputera pas la Coupe du Monde, serait proche d’un départ du club normand après l’échec récent des négociations pour une prolongation de contrat qui expire en juin 2019. Voici un aperçu de son style de jeu : en vrai renard des surfaces.

Auteur de 26% des buts du Paris FC (8ème de L2), Malik Tchokounté est actuellement en préparation intensive dans le sud de la France. Réputé très « lent », son profil est un poison pour les défenseurs. Titulaire indiscutable, son apport sur le plan défensif, de conservation et son sens du collectif ont marqué les esprits en Ligue 2. Sa valeur marchande a plus que doublé depuis sa venue en juillet 2017 en provenance de Dunkerque contre 250 000 euros. Assurément, une bonne affaire pour Caen qui excelle dans la venue de jeunes talents évoluant en divisions inférieures comme un certain N’Golo Kanté.