Entraîneur emblématique et amoureux des supporters de Galatasaray, Fatih Terim est en train de connaître sa 10ème année sur le banc des Lions.

Il est reconnu pour avoir gagné la Coupe d’UEFA (maintenant nommé l’Europa League) en 2000. Encore acclamé ce samedi après la victoire de Galatasaray contre Antalyaspor, Coach Terim l’a été tout autant pour avoir pris le risque de mettre Ryan Donk (milieu défensif) en pointe de l’attaque. Coaching payant car Donk a su débloquer la situation à la 88ème minute.

Sans aucun doute, quand on parle d’un grand entraîneur turc, on nous cite en premier le nom de Fatih Terim. Surnommé « Empereur » par les supporters, il a été nommé plus d’une fois à la tête des Lions, il est en train de connaître sa 4ème période pour sa 10ème année au sein du club. Fatih Terim est beaucoup apprécié par les supporters de Galatasaray grâce à ses titres remportés avec le club stambouliote, et il est très bien parti pour en gagner un autre car les Lions sont actuellement leaders du championnat turc. Le plus grand favori du championnat. Maintenant, l’objectif de Fatih Terim et des supporters est le 22ème titre de champion de Turquie ! #Hedef22

Le parcours de l’Empereur avant de conquérir (1953-1985)

Fatih Terim est née en 1953 dans une famille pauvre. Dès l’âge de six ans, il travaille beaucoup avec son père, surnommé « Topal Talat » car le jeune homme boitait. Il jouait beaucoup au football dans son quartier avec ses amis et cela a entrainé une vie scolaire qui n’était pas aussi attrayante que le football. Par la suite, à la demande de son père, il entre dans un institut de moto, mais en deuxième année, il doit abandonner l’école pour cause d’absentéisme incessant. En 1969, alors qu’il n’avait que 16 ans, il commença à jouer pour Adana Demirspor. Fatih Terim était effectivement le seul joueur dans l’équipe qui touchait un salaire. Cette dernière était de 150 Livres Turcs et cet argent était versé en cachette pour que les autres joueurs ne puissent pas le voir. Après 3 ans dans le club, Fatih Terim devenait le capitaine du club. Il avait marqué à 25 reprises pour 125 matchs avec le Adana Demirspor. En 1974, après avoir passé 6 ans au Adana, le jeune défenseur est transféré à Galatasaray où il effectuera près de 325 matchs. Cependant, pendant les 11 ans passés chez les Lions, Fatih Terim a gagné … 0 titres avec l’équipe stambouliote. C’est sans doute son plus grand regret dans son parcours professionnel. Il enfila le maillot de la sélection nationale pour la première fois en 1975 au moment où les Turcs avaient affronté les Suisses (1-1). Fatih Terim aura joué 51 fois pour l’équipe nationale pour deux buts inscrits. Il avait auparavant déjà joué avec les U19 et U21. La suite, vous la connaissez : il rentrera dans l’histoire en étant reconnu comme le plus grand entraineur turc.

Voici Fatih Terim avec les couleurs de Galatasaray datant de 1983 :

https://78.media.tumblr.com/tumblr_m6p4jr20YC1rwu65wo1_r1_400.jpg

Une grande carrière d’entraineur qui devait être plus glorieuse

La carrière d’entraîneur de Terim a commencé lorsqu’il a été nommé entraîneur d’Ankaragücü. Il dirigera le club pendant 18 mois avant de rejoindre Göztepe à Izmir pendant un an. Il n’a eu aucun succès significatif avec aucune équipe. Compliqué de se forger un palmarès. Par la suite, Fatih Terim a également entraîné l’équipe de Turquie des moins de 21 ans. Sous sa direction, la Turquie s’est qualifiée pour le tournoi final du Championnat d’Europe de football en 1996 pour la première fois de son histoire. Après l’Euro 1996, Terim s’engage avec Galatasaray après avoir démissionné. Sous sa direction, les Sang-et-Or remporteront le championnat quatre années de suite et la Coupe UEFA en 2000, faisant de Terim le meilleur entraîneur de l’histoire de Galatasaray. Terim se forge enfin une réputation. Son départ a permis à Mircea Lucescu de remporter la Super Coupe de l’UEFA en 2000 pour Galatasaray. 

Fatih Terim est passé de Galatasaray à la Serie A pour un contrat d’un an avec la Fiorentina. Son style de football a rendu Fatih Terim populaire aux yeux des supporters. Cependant, au milieu de la saison 2000-2001, il a annoncé qu’il ne renouvellerait pas son contrat car Vittorio Cecchi Gori – le président de l’époque – n’avait pas l’intention de réaliser les investissements qu’il demandait. L’homme d’affaires transalpin sera d’ailleurs arrêté après la faillite de la Viola. La performance de l’équipe a diminué de manière significative à partir de ce moment et ses affrontements incessants avec Cecchi Gori ont conduit Terim à démissionner avant la fin de la saison. Par la suite « l’Empereur«  signe avec le Milan AC après avoir refusé des offres comme le Barça ou encore Liverpool. Cependant, le coach turc se fait virer 5 mois après pour avoir concédé plusieurs matchs nuls et défaites.

À l’été 2002, Terim est de retour chez les Lions. Toutefois, des problèmes qui sont intérieurs au clubs ont causé plusieurs autres problèmes … Des difficultés financières au club et l’échec de sa politique de transfert ont conduit à une performance décevante. Terim démissionnera en mars 2004 afin de prendre une pause dans sa carrière de manager.


Fatih Terim et Rui Costa en 2000

Au cours de l’été 2005, Terim est devenu le manager de l’équipe nationale de Turquie pour la deuxième fois. Lobjectif est de qualifier la Turquie pour la Coupe du Monde 2006 en Allemagne. Les Rouges et Blancs ont terminé second de leur groupe et s’est donc qualifiée pour le barrage contre la Suisse, qui a remporté le match aller 2-0 à Berne. La Turquie a remporté le match retour 4–2 à Istanbul, mais la Suisse s’est qualifiée pour la phase finale de la Coupe du monde 2006 sur la règle des buts à l’extérieur. Un match sous haute tension ! On croit à ce moment que c’est la fin de la génération Emre, Tunçay Sanli et Hakan Sukur. Cependant, la plus gloire de Fatih Terim pour son premier mandat avec l’équipe de Turquie est l’Euro 2008. Arda Turan se révélera. La Turquie avait commencé le tournoi avec une défaite contre le Portugal. Mais le deuxième match, ils ont su s’imposer dans les toutes dernières minutes face au pays hôte suisse grâce au but d’Arda Turan. Lors du dernier match de groupe contre la République tchèque, la Turquie a inversé le déficit de deux buts en inscrivant trois buts dans les 15 dernières minutes. Leur match contre la Croatie en quarts de finale s’est soldé par une séance de tirs au but, remportée par la Turquie. La Turquie perdra contre l’Allemagne, finaliste malheureux, en demi-finale. Au cours des 490 minutes de jeu estimées dans ce tournoi, la Turquie n’a mené que 13 minutes. Drôle de scénario !

La Turquie représentait le tube de l’été en 2008 (Crédit image : Goal.com)

Les années 2000 auront été mi-figue mi-raisin pour Fatih Terim. Après des conflits internes entre les membres du conseil et la piètre performance de l’équipe au cours de la saison 2010-2011 de Süper Lig, Galatasaray a nommé un nouveau président, Ünal Aysal. Le premier acte d’Aysal a été de nommer Terim, son premier et unique choix, au poste de directeur sportif – sa troisième fois à la direction de Galatasaray. Lors de ce mandat, il a su être champion 2 fois avec les Lions et a eu beaucoup de gloire avec Galatasaray notamment en Champions League où il avait su relayer la Juventus en Europa League en 2013. Le 24 septembre 2013, Terim a été relevé de ses fonctions du club après que le coach ait rejeté une prolongation de 2 ans.

Après avoir été relevé de ses fonctions, Fatih Terim a débuté son second mandat avec la Turquie où il avait su se qualifier pour l’Euro 2016 en terminant meilleur troisième de sa poule derrière la République Tchèque et l’Islande. Le 22 décembre 2017, Terim remplace Igor Tudor et devient le gérant d’un Galatasaray qui souffre mais Terim a su être champion ! « L’Imparator » est aussi un coach qui sait remettre une équipe en place.

Un homme aimé par ses supporters mais détesté par ses rivaux

Quand on prononce le prénom de Fatih Terim à un supporter de Galatasaray, il nous parle par la suite de sauveur ou un père pour tout le peuple Rouge et Jaune ! C’est un grand coach et sans doute le meilleur aux yeux des amoureux des Lions. C’est une légende pour eux mais Fatih Terim est aussi beaucoup détesté, notamment par les supporters de Fenerbahce et Besiktas, les ennemis jurés ! Logique me dirait-vous. Le coach n’hésitera jamais à dire des choses qui peuvent déplaire aux supporters rivaux, ce qui fait de lui un homme arrogant et parfois irrespectueux aux yeux des supporters des Canaris et des Aigles Noirs ! Mais Fatih Terim le sait, les supporters de Galatasaray seront toujours derrière lui et soutiendront son coach dans toutes ses décisions prises. Il était déjà très aimé quand il était joueur car il donnait tout sur la pelouse et se battait pour les couleurs du club. Par la suite, quand il devient entraineur, pas besoin de tout décrire, vous savez déjà le nécessaire, notamment avec la Coupe d’UEFA gagné en 2000. Terim a su gagner une grande place dans le cœur des supporters. Ce qui est important à retenir ici, c’est que Fatih Terim est un grand supporter de Galatasaray. Prenez un instant et regardez les matchs de Galatasaray, vous allez voir un entraineur qui vivra le match comme un supporter sur le banc. Cependant, supporter de Fenerbahçe et Besiktas avoueront toujours le fait que Fatih Terim est un grand entraineur.

Voici la chorégraphie hors-normes organisé par les supporters de Galatasaray pour Fatih Terim. Magnifique ! Fatih Terim, un homme adulé.

Résultat de recherche d'images pour