Le derby tant attendu se jouera ce lundi à 20h, à Istanbul dans le stade de Fenerbahçe qui se nomme « Şükrü-Saracoğlu ». Indéniablement, une grande rivalité existe entre ces deux équipes même si cependant le respect règne.

La belle ville d’Istanbul s’apprête à accueillir un grand match ce lundi, une des meilleures rencontres de la saison, celle qui opposera ces deux clubs : le Fenerbahçe (19 titres de champion) et le Beşiktaş auréolés de ses 15 titres championnats. Une rencontre considérée comme l’un des plus grands derbys au monde par plusieurs spécialistes sportifs. Fenerbahçe – Beşiktaş est un classique du football turc.

Galatasaray, Fenerbahçe, Beşiktaş : les plus grands derbys d’Europe.

Indiscutablement, ces trois équipes sont les plus grands clubs de Turquie. Les titres remportés depuis 1959 le démontrent. Galatasaray est l’équipe la plus titrée (21 titres de champion) devant Fenerbahce (19) suivi de Besiktas (15). Les derbys entre ces équipes sont encore plus fantastiques du fait que ces trois géants sont originaires d’Istanbul.

Quand on vous parle de football en Turquie, on vous parle aussi d’amour ou de deuxième religion. Le fait est que plusieurs supporters sont prêts à donner leur vie pour leur club de cœur, et malgré la défaite, ils seront toujours présents pour supporter leur club. De plus, pour plusieurs supporters, il est plus important de gagner un derby que le championnat. Lors de ces rencontres entre les clubs d’Istanbul, l’émotion dans les tribunes devient intense.

Cependant, durant 5 ans (de 2011 à 2016), la Fédération de Football de Turquie (TFF), après de nombreuses violences dans les tribunes, avait pris la décision d’interdire les déplacements pour les fans visiteurs dans tous les derbys stambouliotes. Enlevant ainsi du charme aux rencontres des trois grands clubs d’Istanbul, le Beşiktaş, le Fenerbahçe et le Galatasaray.

Les images valant mieux que les mots, cette vidéo vous laissera apprécier l’ambiance des deux équipes. Cela vaut la peine de regarder car c’est … IN-CRO-YA-BLE !

Voici les supporters des Canaris.

Voici les supporters des Aigles Noirs.

Une demi-finale de Coupe de Turquie violente

Preuve de cette ferveur populaire et (souvent) débordante, la demi-finale de la Coupe de Turquie entre deux des plus grandes équipes du pays en est le parfait exemple. En effet, elle a été abandonnée après que le manager de Besiktas ait été frappé à la tête par un objet lancé par les supporters de Fenerbahçe ! Avant même cet incident, les rivaux de longue date d’Istanbul avait commencé le match dans une atmosphère tendue. En effet, les joueurs de Besiktas se sont retrouvés à 10 sur le terrain après que Pepe, l’ancien défenseur du Real Madrid, ait été expulsé pour un tacle imprudent.

Ensuite, la tension s’est accrue au stade Şükrü Saracoğlu de Fenerbahçe lorsque des supporters ont lancé des objets sur un joueur de Besiktas lors d’un virage. Les joueurs de Fenerbahçe ont alors essayé de calmer leurs supporters, mais le désordre a continué dans la deuxième moitié et Senol Güneş a été frappé à la tête par un objet non identifié. Un témoin a déclaré qu’il a vu le coach des Aigles Noirs tomber à terre et la presse locale a déclaré qu’il a du être hospitalisé et subir cinq points de sutures à la tête … Les joueurs de Besiktas ont de ce fait décider de quitter le terrain et le match a été arrêté car les joueurs de Besiktas ne souhaitaient plus revenir sur le terrain. Cela a entrainé leur disqualification directe et permis à Fenerbahçe d’accéder à la finale. En conséquence, après une décision prise par la fédération turque, Besiktas ne participera pas à la coupe de Turquie pour la saison 2018-2019.

Voici une vidéo qui décrit à merveille les faits du match :

 

Un mercato très mouvementé …

Le mercato d’été a entrainé de nombreux mouvements pour les deux équipes. Notamment en raison des conditions du fair-play financier de l’UEFA, les clubs n’ont pas pu effectuer des transferts et ont préféré recruter les grands joueurs en prêt.

Durant cette période, l’équipe la plus rentable reste Besiktas. Pour Enzo Roco, Güven Yalçın, Dorukhan Toköz, Umut Nayir et Adem Ljajic, les Aigles Noirs ont payé au total 1,25 et 1M€ pour le prêt de Loris Karius. Besiktas a payé 250.000€ à Umut Nayir pour Osmanlıspor. Les Blancs et Noirs ont payé au total 2,5 millions d’euros lors de cette période de transfert. Cependant, ils ont perdu des joueurs très importants comme Fabri qui a rejoint le Fulham ou encore Tosic et Anderson Talisca qui ont rejoint le championnat chinois. La plus grosse perte est sans aucun doute le second cité qui avait inscrit au total 14 buts la saison dernière. Reste à savoir si Adem Ljajic, très connu en Serie A, saura le remplacer et montrer la même performance que l’ex joueur 10 des Noirs et Blancs.

Après que l’homme d’affaire Ali Koç ait été élu président de Fenerbahçe, les dirigeants des Canaris ont voulu se renforcer lors du mercato avec l’arrivée de Damien Comolli au poste de directeur sportif. Fenerbahçe a été l’équipe turque qui a réalisé les plus grosses ventes lors de ce mercato d’été. Notamment avec les départs de Giuliano et Josef de Souza qui ont rapporté 22,5 millions d’euros sans oublier le transfert de Fernando qui, au début du mercato, avait rapporté 6 millions d’euros. Autant vous dire que les ventes ont engendré beaucoup de venues au sein du club comme la venue de Islam limani, André Ayew, Yassine Benzia, Jailson … mais aussi de beaucoup de jeunes talents comme Berke Ozer, Baris Alici, Ferdi Kadioglu ou encore Michael Frey (en provenance du FC Zurich). 11 nouveaux joueurs ont rejoint les Canaris.

Une situation qui ne fait pas que des heureux

C’est une situation qui ne reflète pas tellement les deux équipes. Surtout la situation de Fenerbahçe qui se dégrade de match en match.

Pour commencer, intéressons nous à la situation de Besiktas. Malgré un fond de jeu non sollicité par les supporters, Besiktas pointe aujourd’hui à la 4ème place avec trois victoires, un match nul et une défaite en ce début de championnat. De plus, Besiktas reste sur une victoire de 3-1 contre Sarpsborg 08 en Europa League, celle-ci peut aider moralement l’équipe avant le derby.

À l’opposé, la situation de Fenerbahçe est très inquiétante. Le nouvel entraineur Philip Cocu est déjà critiqué par les supporters avec trois défaites en championnat. Il est notamment critiqué pour sa non-qualification en Champion’s League. Les Canaris pointent à la 11ème place en championnat. Avant le derby, Fenerbahçe reste sur une lourde défaite de 4-1 à Zagreb en Europa League. Si une nouvelle défaite se réalise lors du derby, cela peut entrainer le licenciement de Philip Cocu. On en saura plus ce lundi soir, après le derby !

Les joueurs à suivre lors de ce derby

Sans aucune gêne, nous constatons que de bons joueurs pratiquent le football en Turquie. La plupart se trouve dans ces quartes équipes : Fenerbahce, Besiktas, Galatasaray ou Istanbul Basaksehir. C’est, à l’évidence, les meilleures équipes de Turquie !

Les deux entraineurs, Senol Gunes et Philip Cocu devront être vigilants. Beaucoup de joueurs talentueux seront à surveiller sur le terrain ce lundi soir lors du derby. D’après plusieurs journaux, les joueurs de Besiktas à suivre lors de ce derby seront Ricardo Quaresma, Ryan Babel et Adem Ljajic, trois joueurs qui sont dotés d’un potentiel énorme. Deux d’entre eux, Quaresma et Babel, connaissent déjà l’ambiance des derbys en Turquie. Du côté de Fenerbahçe, les joueurs à suivre sont moins expérimentés du fait qu’ils n’ont pas connu de derby en Turquie. Ce sont les deux nouveaux transferts algériens, Slimani et Benzia, ainsi que la jeune pépite âgée de 18 ans Eljif Elmas qui vont découvrir un derby turc. À voir si ces six joueurs sauront impressionner les supporters à la fin de ce derby !

Pour finir, je vous laisse savourer cette petite vidéo. Le derby est déjà lancé !