Montpellier fait un très bon début de saison en partie grâce à son nouveau trio offensif composé de Gaëtan Laborde, Andy Delort et Florent Mollet. L’ancien messin est le moins connu des trois mais son jeu a transformé l’équipe de Michel Der Zakarian.

Lors de la saison 2017-2018, Montpellier a terminé dixième du championnat avec la seconde meilleure défense (33 buts encaissés en 38 matchs, seul le Paris SG a fait mieux avec 29 buts encaissés) mais avec la seizième attaque et seulement 36 buts marqués. Cet été, le club a recruté intelligemment pour renouveler son attaque. Une vraie réussite.

Un véritable meneur de jeu

Depuis son arrivée dans l’Hérault, Florent Mollet joue derrière les deux pointes offensives Andy Delort et Gaëtan Laborde en véritable meneur de jeu. Son apport se ressent sur le jeu montpelliérain. Avec son petit gabarit (1m74) et sa vivacité, le joueur de 27 ans distribue le jeu et régale ses compères de l’attaque. Sa technique fait merveille et il peut alterner jeu court et jeu long. Ce n’est pas un hasard si Gaëtan Laborde et Andy Delort sont déjà à 7 buts chacun avec un tel pourvoyeur de ballon. Cette saison, Montpellier a déjà marqué à 24 reprises en 16 matchs contre 36 buts en 38 rencontres l’an passé. En 12 matchs, il est déjà à 4 passes décisives.
Le président du MHSC, Laurent Nicollin, se frotte les mains d’avoir recruter l’ancien messin pour 4 ans et pour seulement 3 millions d’euros.

Florent Mollet passeur décisif lors de la 8 journée (Crédit vidéo Youtube Ligue 1 Conforama)

Une grosse frappe de balle…

En plus de son abattage au milieu de terrain, le rouquin (qui nous rappelle un certain Paul Scholes) a également un autre point commun avec l’ancien mancunien, une frappe de mule. La saison passée, l’ancien joueur de Créteil avait marqué 7 buts avec Metz, faisant souvent admirer sa frappe de balle. Même si le joueur est droitier, il a également une bonne patte gauche. Son doublé l’an passé face à Marseille malgré la défaite 6-3 avait marqué les esprits. Tout comme son but cette fois marqué du droit contre Amiens cette saison lors de la deuxième journée (victoire 2-1). Un bijou.

Florent Mollet dans ses œuvres (Crédit vidéo Youtube : Ligue 1 Conforama)

... et un bon tireur de coup-franc

Florent Mollet a apporté une nouvelle arme à Montpellier sur les coups de pieds arrêtés. Corners, coup de pieds arrêtés de loin ou de près… le numéro 25 de Montpellier possède toute la panoplie. Sa précision sur les phases arrêtées permettent aux joueurs de Michel Der Zakarian d’être plus dangereux.
Surtout quant on voit l’importance ce ces phases de jeu dans le football moderne. 42% de buts ont été inscrits sur phases arrêtées lors de la dernière Coupe du Monde.

Avec de tels atouts offensifs (24 buts en 16 matchs) et une défense toujours aussi solide (deuxième meilleure défense de Ligue 1), le club du fils de « Loulou » Nicollin espère bien se qualifier en coupe d’Europe. La dernière campagne européenne date de la saison 2012-2013 après le titre de champion de France acquis devant le Paris SG après une saison mémorable.

Florent Mollet a la confiance de son coach (Crédit Photo : MadeinFoot)

Un caractère bien trempé

Formé à Dijon, Florent Mollet ne manque pas de caractère. Un combattant sur le terrain. Le nouveau meneur du MHSC a déjà quatre saisons en Ligue 2 (trois avec Dijon et une avec Créteil) et ses deux années passées à Metz à lutter pour le maintien lui ont permis de se forger un mental d’acier. Même si ce n’est que sa troisième saison dans l’élite, le joueur ne se laisse pas marcher sur les pieds même si cela peut parfois lui jouer des tours comme lors du match contre Guingamp (1-1) où il a pris le premier carton rouge de sa carrière. Malgré cette fausse note, Florent Mollet qui s’estime sous-côté souhaite continuer à progresser et Montpellier semble le bon club pour cela.

Florent Mollet prend un rouge contre Guingamp (Crédit vidéo Youtube : Ligue 1 Conforama)

Aujourd’hui au pied du podium, Montpellier reçoit Lyon, troisième, ce soir (21h) pour le compte de la 19ème journée et en cas de victoire se retrouverait sur le podium. C’est le match phare de cette journée et le vainqueur pourra passer Noël au chaud. Et la Mosson compte bien sur son nouveau joyau pour y parvenir.