La Fédération Française de Football a annoncé ce matin la disparition de l’entraîneur tricolore à l’âge de 68 ans. Ancien coach de Guingamp, Smerecki était surtout l’entraîneur national des équipes de France de jeunes. 

Le foot français est en deuil. Des suites d’une longue maladie, Francis Smerecki nous a quitté à l’âge de 68 ans. Il était notamment remarqué pour être l’entraîneur national de 2004 à 2015, dirigeant la plupart des catégories de jeunes chez les Bleus. C’est lui notamment qui emmena la génération Griezmann et Lacazette au titre de champion d’Europe à domicile en 2010 face à l’Espagne. Ajoutez à cela deux Tournois de Toulon (2006 et 2015) à son palmarès à la DTN. Grand formateur, Smerecki a vu passer beaucoup de joueurs au sein de la FFF. Ces mêmes joueurs comme Benjamin Mendy ont tenu à lui rendre hommage.

https://twitter.com/benmendy23/status/1004667131563266049

Guingamp, la belle histoire

Francis Smerecki était surtout connu pour être un bon formateur mais son passé de joueur était tout aussi honorable. Cet ancien milieu de terrain formé au Mans a joué 476 matchs professionnels entre 1968 et 1984. Son passage à Limoges où il terminera sa carrière fut le plus probant avec 171 rencontres disputées en cinq saisons. Smerecki marquera les esprits en entraînant pas moins de sept équipes professionnelle ou semi-professionnelle (Limoges, US Dunkerque, Valenciennes-Anzin, Le Havre, Nancy et Laval). Mais c’est à Guingamp entre 1993 et 1999 qu’il atteindra le sommet avec deux titres individuels reconnus : le Trophée UNFP du meilleur entraîneur de Division 1 et celui d’entraîneur de l’année par France Football en 1995. Avec le club des Côtes d’Armor, Smerecki remportera même la Coupe Intertoto en 1996 et atteindra la finale de la Coupe de France en 1997.

site 1997-98

Avec l’EA Guingamp en 1997, Smerecki se forgera une belle réputation (crédit image : EAG.com)

Au total, le natif du Mans aura dirigé 639 matches sur le banc de touche. Smerecki révolutionnera le jeu des équipes de France de jeunes où il débarquera à partir de 2004 en tant qu’entraîneur des U20. Jusqu’en 2015, Francis Smerecki enseignera un jeu léché très tourné vers l’offensif dans toutes les catégories des U16 aux U20 dont il sera nommé à la tête à trois reprises. « Le foot français lui doit beaucoup » déclare le sélectionneur national Didier Deschamps. Après Henri Michel, décédé le 24 avril dernier, le foot tricolore vient de perdre l’un de ses meilleurs formateurs.

[themoneytizer id= »18234-28″]