Les lions conservent leur titre de champion. Après un sacre en Coupe de Turquie, les élèves de Terim ont su réaliser le doublé trois jours plus tard. Incroyable pour une équipe qui se retrouvait à dix points du sommet… un mois et demi auparavant !

Quelle saison ! Alors qu’on croyait que le championnat était déjà plié par Basaksehir, les Rouge et Jaune y ont cru jusqu’à la fin et ont su gagner le titre une deuxième fois consécutivement. Le plus grand acteur de ce titre ? Sans aucune hésitation, le coach des Lions Fatih Terim qui a su sortir le grand jeu pour réduire l’écart de dix points. Une légende pour les supporters de Galatasaray !

La finale de la Super Lig. Fatih Terim a encore su s’imposer et être champion ! (Crédit vidéo : YouTube, Futbol ve Eglence)

Fatih Terim, le patron de la Süper Lig…

C’était sa soirée : l’entraîneur Fatih Terim était au centre des célébrations du vingt-deuxième championnat glané par le Galatasaray Spor Kulübü. Plus de 50 000 personnes ont envahi l’arène du champion de Turquie au cours de la fin de semaine. Des chanteurs et des DJ renommés ont animé l’ambiance. Mais le fait saillant a été lorsque Terim, âgé de 65 ans, a prolongé de cinq ans son contrat avec “Cimbom” devant des caméras.

Une signature dans une ambiance incroyable. Un génie ! (Crédit vidéo : Youtube)

Terim est en effet l’entraîneur le plus titré de la Turquie. Au cours de ses quatre mandats à Galatasaray, il a remporté huit championnats et trois fois la Coupe. Cette fois, il a remporté le doublé. Avec Terim, Galatasaray a remporté en 2000 la Coupe d’Europe en tant que seule équipe turque engagée. Mais en plus des nombreux succès s’accompagnent également de nombreuses fausses couches. La longue carrière de l’ex-libéro n’ayant jamais pu fêter un titre de champion avec Galatasaray en tant que joueur.

Résultat de recherche d'images pour "fatih terim oyuncu"
Voici Fatih Terim en « version » joueur. (crédit image : HaberTurk)

Il y a deux ans, l’ancien sélectionneur de la Turquie avait été au coeur d’un conflit de voisinage avec son gendre. Une bagarre et cela avait couté son poste d’entraîneur national turc qu’il aura occupé trois fois au total. Lors des matchs de barrage pour la participation à la Coupe du monde de football contre la Suisse en 2006 (2-2 ; 4-2), il a été empoisonné par des slogans nationalistes à cause de l’ambiance qui s’était dégagée lors du match retour à Istanbul. Et aussi cette saison, l’homme puissant d’Adana a rempli deux rôles : celui de l’entraîneur et du premier ultra.

… mais critiqué par les autres entraîneurs

Lors de la victoire décisive 2-1 durant l’avant-dernier match contre le concurrent direct, Fatih Terim avait célébré la victoire devant le banc des entraîneurs. Orhan Ak, entraîneur adjoint de Basaksehir, s’en était plaint plus tard en avouant un : « Terim m’a frappé ». Mais bon, il faut avouer, il a empêché le changement de pouvoir dans la Süper Lig. Au cours des six derniers matches, Galatasaray a rattrapé un déficit de six points face au jeune Basaksehir. Ce qui était impossible d’après les amoureux du football turc.

Voici la position où Orhan Ak se fait agresser ! (crédit vidéo : YouTube, Her Telden)

Le club de Basaksehir, qui entretient des liens étroits avec le président Recep Tayyip Erdogan, est considéré comme un sérieux challenger des champions d’lstanbul : Galatasaray, Besiktas et Fenerbahçe. Leur entraîneur, Abdullah Avci, a félicité le Cimbom pour le titre mais a aussi vivement critiqué le comportement et l’enthousiasme trop débordant de Terim après le match : « C’est pourquoi nous ne pouvons pas aller plus loin dans le football turc. »

Avci faisait référence au football turc qui se caractérise notoirement par des allégations de manipulation, de comportement scandaleux de la part de responsables et de pratiques commerciales ruineuses. Les trois grands clubs d’Istanbul représentent à eux seuls environ 1,4 milliard d’euros. Incidemment, lors de la première partie du championnat, Fatih Terim a été suspendu pendant dix matchs après des combats en masse lors du derby contre Fenerbahçe. Jugez du peu.

Mais regardez cette ambiance quand Fatih Terim rentre dans la scène. Incroyable ! (crédit vidéo : YouTube Irfan Bulun)

Les Africains dédient le titre aux supporters

Les deux buteurs lors de cette « finale » de la Süper Lig contre l’Istanbul Basaksehir n’étaient autre que les deux stars des Lions : Sofiane Feghouli et Henry Onyekuru. Quelle saison de leur part, c’est clairement les deux hommes de la saison.

Le crâne de Feghouli embrassé par la star nigériane Onyekuru rappelle forcément un autre duo champion du monde vingt ans plus tôt ! (crédit photo : DZFoot)

Il a complété le doublé national pour Galatasaray avec Christian Luyindama (RD Congo), le Sénégalais Mbaye Diagne et le Marocain Younès Belhanda qui ont tous joué un rôle dans la victoire contre les Hiboux. Le Sénégalais Badou Ndiaye, présent dans l’entrejeu, a également remporté la médaille du vainqueur bien qu’il n’avait pas joué le dernier match contre Basaksehir.

« C’était un match difficile à la maison dans une atmosphère chargée, mais très heureux de faire l’histoire avec Galatasaray. Je remercie Dieu pour ce succès et ce n’est possible que grâce à une excellente équipe, au soutien de tout le monde ici et à Everton également. C’est mon premier succès en tant que professionnel et remporter un doublé, c’est comme vivre un rêve qui se réalise. »

Henry Onyekuru, attaquant de Galatasaray (BeIn Sports Turquie)

Basaksehir a pourtant surpris les locaux à la dix-septième minute par l’intermédiaire de Riad Bajić, avant que Sofiane Feghouli n’égalise deux minutes après la reprise et que la tête rapprochée d’Onyekuru, juste après là mi-temps, confère le titre à son club. Henry Onyekuru, qui compte seize buts et six passes décisives cette saison, rejoint les compatriotes Uche Okechukwu, Joseph Yobo et Emanuel Emenike (tous avec Fenerbahçe) sur la liste des Nigérians détenteurs du titre Süper Lig.

L’ancien milieu de terrain de West Ham Sofiane Feghouli, qui a inscrit treize buts et sept passes décisives cette saison, a posté une vidéo de son but sur les réseaux sociaux et l’a dédiée aux supporters du club.

« Je partage mon but dans un match si important aux supporters de Galatasaray. Je pense que c’est un cadeau formidable pour eux car ils vivent pour le club. Je vous aime tous ! »

Sofiane Feghouli, milieu de Galatasaray (BeIn Sports Turquie)

Originaire de Kinshasa, Christian Luyindama, débarqué de l’équipe belge du Standard Liege en janvier, a publié une photo aux couleurs de la RD Congo alors que Mbaye Diagne, meilleur buteur du championnat avec trente buts, s’est adressé à ses supporters.

« Bonjour à la famille Galatasaray ! Nous avons terminé la saison en tant que champions mérités, nous avons réalisé le doublé et je suis très heureux de faire partie de cet magnifique équipe. Nous sommes une très grande équipe. De plus, je suis très heureux d’avoir terminé la saison en tant que meilleur buteur de la Süper Lig et pour cela je remercie les coéquipiers des deux équipes ou j’ai joué. À l’année prochaine ! »

Mbaye Diagne, attaquant de Galatasaray (BeIn Sports Turquie)

https://www.youtube.com/watch?v=62F5cTZF7iY

Une nouvelle Süper Lig la saison prochaine ?

Si les contrats se terminent comme prévu et que des équipes (dont certaines endettées) sont obligées de ne pas les renouveler, une nouvelle Süper Lig attendra les supporters pour la saison à venir. Les clubs commenceront également à rechercher de nouveaux talents lors de la pré-saison. Galatasaray, qui a bouclé la saison en tant que champion, se séparera de neuf joueurs dont les contrats expirent et dont le nombre est plus élevé pour Fenerbahçe qui en offrira plus de douze.

Beşiktaş ne compte que quatre joueurs avec des contrats expirant fin juin, tandis que Medipol Başakşehir, qui a perdu le titre contre Galatasaray, tentera de se reconstruire en mettant probablement fin aux contrats de trois joueurs à l’expiration de leur bail.

L’accord de prêt de l’international nigérian Henry Onyekuru de Galatasaray est terminé et il retournera à Everton. Il a été salué comme le sauveur de Galatasaray en cette fin de saison avec l’international algérien Sofiane Feghouli et a été le meilleur buteur des Lions. Il était également à l’origine de l’un des deux buts qui ont permis à Galatasaray de remporter le titre la semaine dernière. Un but salvateur et historique.

Les Lions se sépareront également de Badou Ndiaye, Christian Luyindama et de Semih Kaya, tous prêtés. Les contrats de Sinan Gumuş, Eren Derdiyok, Selcuk İnan et Mugdat Celik expirent également à la fin de la saison.

Pendant ce temps, Fenerbahçe a déçu les supporters cette saison en se rendant dans la zone de relégation en début de saison et n’a pas réussi à se relever malgré les efforts du nouvel entraîneur Ersun Yanal, qui a pris le contrôle en seconde partie de saison. Le rival principal de Galatasaray fut en difficulté cette saison, à tel point que le club canari a récemment lancé une collecte de fonds auprès des supporters qui fera probablement l’objet d’une refonte majeure. Les contrats avec treize joueurs se terminent plus tard ce mois-ci et incluent des joueurs qui n’ont pas réussi à respecter le battage médiatique tels que Islam Slimani, André Ayew ou encore Yassine Benzia.

Résultat de recherche d'images pour "SLIMANI AYEW BENZIA"
Les Algériens n’ont pas su s’imposer au sein de la formation stambouliote cette saison. (crédit photo : DZBallon)

Pour plusieurs équipes, il est très difficile d’accepter le titre de Galatasaray à cause des injustices lors de certains matchs. C’était une saison compliquée pour les arbitres tout au long de la saison, ils étaient au centre des critiques. Cependant, nous pouvons dire tout ce que nous voulons mais les Lions sont bel et bien les champions de la Süper Lig de la saison 2018/2019 auréolé d’un suspense digne d’un film d’aventure. Fatih Terim va-t-il garder son titre de champion pour une troisième année consécutive ? Rendez-vous la saison prochaine pour avoir la réponse !