Demain, à 18 heures, toute la Turquie sera au cœur d’un scénario qui aurait été inimaginable en début de saison. Le Turk Telecom Arena (stade des Lions) accueillera la finale du championnat turc qui se jouera entre Galatasaray et Basaksehir. Préparez-vous à du lourd !

C’est un scénario incroyable, à couper le souffle. Un mano-à-mano qui va se terminer en apothéose. Quatre jours avant la finale tant attendu face aux Hiboux de Basaksehir FK, les Lions ont remporté la coupe de Turquie lors d’un match mémorable contre Akhisar Belediyespor (3-1). La formation de Fatih Terim a décroché pour la 18ème fois la coupe nationale et les joueurs auront pour objectif ce dimanche de remporter pour la 22ème fois le championnat turc. Un record !

https://twitter.com/beINSPORTS_TR/status/1129703174888017920
On ne parle que de ce match en Turquie. C’est le match le plus important de la saison ! (crédit Twitter : BeinSports_TR)

Un victoire en coupe nationale pour se préparer

Résultat de recherche d'images pour "fatih terim coupe de turquie"
Quand une coupe est en jeu, Galatasray est le plus grand favoris ! (crédit photo : www.aa.com.tr)

La position dans le classement avant la finale de la Coupe de Turquie dans la ville de Sivas, au centre de l’Anatolie, était claire : Galatasaray était le leader actuel de la Süper Lig et le favori, alors que Akhisarspor, champion de la dernière édition de la Coupe de Turquie avant cette finale, avait été déjà relégué à cause de leur défaite lors du week-end d’avant contre le Fenerbahçe. Cependant, il faut tout de même prendre le temps de féliciter ce club, car monter en finale deux années consécutives n’est jamais facile en Turquie !

Résultat de recherche d'images pour "akhisarspor kupa"
Voici les champions de l’édition 2017/2018 de la Coupe de Turquie. Ils avaient su s’imposer contre Fenerbahçe ! (crédit image : NTVspor)

La première mi-temps à Sivas a été lente, il était peu probable que Galatasaray se lance et la formation d’Akhisar n’a pas su exploiter les faiblesses de l’équipe de Terim. Après la pause, la finale a enfin commencé et le match a offert des buts avec des réalisations d’Elvis Manu pour les Vert et Noir. Par la suite, les Lions ont eu la chance de tirer un penalty mais le nouvel attaquant du club, Mbaye Diagne, n’avait pas su concrétiser. Par la suite, Galatasaray bénéficiera d’un nouveau penalty concrétisé par Sinan Gumus avant que l’Algérien Sofiane Feghouli et Mbaye Diagne fassent le break. Cependant, il faut savoir que lors de ce match, l’arbitrage avait été au centre des polémiques à cause de deux penaltys accordés à la formation stambouliote. Qu’importe, Galatasaray remporte sa 18ème Coupe de Turquie. Un renouveau confirmé alors que les Lions avaient huit points de retard sur Basaksehir il y a deux mois…

https://twitter.com/tuhafamaqercek/status/1128804262077718529
Les joueurs d’Akhisarspor avait protesté contre l’arbitre avec des applaudissements après le match. (crédit Twitter : tuhafamaqercek)

Le 22ème titre de champion de Turquie au bout du match ?

La Süper Lig turque atteindra son apogée le 19 mai lorsque Galatasaray et Basaksehir, les deux équipes qui partagent 66 points en tête du classement, se livrent dans une bataille presque finale une semaine avant la fin de la saison. Galatasaray, l’hôte, a le moral après avoir remporté la Coupe de Turquie Ziraat (le 15 mai) et est à la recherche d’un doublé national, selon son entraîneur ambitieux Fatih Terim.

« Galatasaray jouera pour gagner avec 55 000 fans derrière lui. Si Dieu le veut, ce sera un grand match et la victoire est décisive. C’est la semaine des deux coupes pour nous et c’est l’occasion de montrer à tout le monde que nous sommes la meilleure équipe de Turquie. J’ai confiance à mes joueurs. »

Fatih Terim, entraîneur de Galatasaray (ATV)

Une victoire apportera à la formation stambouliote le titre sur son terrain à la maison avec un avantage de différence de buts sur son rival, peu importe son dernier match contre Sivasspor lors du match de clôture de la saison. Galatasaray, champion en titre, est l’équipe la plus titrée de l’histoire de la ligue turque avec 21 trophées dans son musée et devance son plus grand rival Fenerbahçe (qui connaît sa pire saison dans son histoire actuellement) avec 19 titres de champion de Turquie. De plus, Fatih Terim, qui entretient une relation intermittente avec les Lions depuis 1996, année où il a été nommé entraîneur, a remporté jusqu’à présent le tiers de toutes les victoires en championnat de Galatasaray. On l’appelle l’Empereur en Turquie.

Résultat de recherche d'images pour "galatasaray turkiye sampiyonu"
Fatih Terim est le coeur de ce club. (crédit image : Hurriyet)

L’importance de ce match nous oblige à interroger un grand supporter de Galatasaray qui fait partie d’un grand groupe de supporter du club : UltrAslan Europe. Tolga Anil est excité avant le grand rendez-vous final du championnat.

« Déjà, ça va être un match très difficile pour les deux formations. Basaksehir, malgré qu’il soit en manque de confiance ces derniers temps, ça reste une équipe expérimentée avec de très bons joueurs. Je vois tout de même Galatasaray gagner car ils sont invaincus cette saison à la maison et qu’ils ont un groupe et un entraîneur habitué pour ce genre de rencontre. Cependant, le plus grand avantage de notre équipe est nos 55 000 supporters qui feront vivre l’enfer aux adversaires. Ce titre sera l’un des plus importants de notre histoire pour plusieurs raisons. Tout d’abord, parce qu’il ne faut pas oublier que Fatih Terim avait écopé de 10 matchs de suspension et que les joueurs, dans la totalité de l’année, ont écopé eux aussi de 34 matchs de suspension. Il faut aussi rappeler que la VAR (Vidéo Arbitrage) n’a pas aidé notre club à être champion. Et enfin, d’un point de vue économique, l’écart va s’agrandir avec Galatasaray qui va au moins prendre 70 millions d’euros grâce à la participation de la Champions League. Alors que son club ennemi Fenerbahçe fait des programmes télévisés pour payer le thé à Islam Slimani et Michael Frey (en se moquant). J’ai une mauvaise nouvelle pour les ennemis de Galatasaray : la haine qu’a déversée les 17 autres clubs du championnat envers les Lions a encore plus motivé la troupe de Fatih Terim et surtout lui. La réussite est la voie royale de Galatasaray qui a provoqué une haine profonde envers les Rouge et Jaune. Nous allons être champion, bisous aux supporters de Fenerbahçe ! »

Tolga Anil – UltrAslan Europe

Qui est le favori du plus grand match de la saison ?

Galatasaray est connu pour sa bonne forme dans les phases finales du championnat et il ne fait généralement pas d’erreur dans les grands matchs. Basaksehir, pour sa part, a commis plusieurs erreurs cruciales lors de la dernière étape des dernières saisons, ruinant deux grandes saisons pour le club. Ainsi, sur le papier, les Lions ont l’habitude de s’imposer dans ces rendez-vous et possède l’avantage d’être à la maison donc d’être dans le rôle du favori. Mais si les Hiboux ne tombent pas dans le piège que Besiktas a fait, il peuvent avoir une chance.

Galatasaray et son entraîneur Fatih Terim ont montré leur confiance dans l’approche habituelle de son équipe lors des grands matches. Il n’y a donc aucune question à propos du jeu de Galatasaray. Cependant, ses opposants ont continué à commettre la même erreur en modifiant radicalement leur système tactique contre Galatasaray et, à ce jour, seul l’actuel leader a bénéficié de ces décisions. Par conséquent, la grande question du jeu est assez simple : l’entraîneur de Basaksehir, Abdullah Avci, peut-il conserver sa stratégie malgré la détérioration de leur forme ?

Résultat de recherche d'images pour "basaksehir image abdullah avci"
Abdullah Avci sera dans l’obligation de mettre sa meilleure stratégie pour gagner… (crédit photo : Fotomac)

Il faut rappeler le fait que les Hiboux avaient quand même un avantage énorme il y a un mois et demi car la nouvelle formation d’Istanbul devançait leur dauphin de 10 points. Comme décrit précédemment, l’IBB est une équipe inexpérimentée dans la course au championnat mais n’a pas pu supporter la pression des dernières semaines. Après avoir joué ses matchs loin de tout type d’attention et de pression pendant la majeure partie de la saison, Basaksehir s’est soudainement retrouvé dans une course houleuse dans les dernières semaines. La médiatisation.

Conscient de cette menace, le manager des Hiboux a créé l’une des équipes les plus expérimentées du championnat mais cela ne suffit pas pour compenser le manque de fans. Alors que ses adversaires jouent avec des milliers de supporters qui les soutiennent dans les stades – et qui font encore plus pression sur la Fédération turque de football (TFF) et le Comité central d’arbitrage -, Basaksehir est tout seul dans la course.

Résultat de recherche d'images pour "BASAKSEHIR TAKIMI"
Voici l’équipe qui défiera Galatasaray ! (crédit photo : A TAKIM)

Plusieurs personnes se demandent si les joueurs de Basaksehir, habitués à une influence de supporters très minime, pourront-ils supporter la grande pression du Turk Telecom qui accueillera près de 55 000 supporters. Au bout de ce match, un titre de champion est en jeu. Rendez-vous demain à 18h pour connaître le grand champion de Turquie !