Véritable globe-trotter en tant que joueur avec 15 clubs en 18 ans de carrière, l’actuel entraîneur de Portland Timbers Giovanni Savarese a su se trouver un équilibre une fois sur le banc du New-York Cosmos.

Lorsqu’on parle des Cosmos, on pense au Roi Pelé qui y a joué dans les années 70 tout comme Franz Beckenbauer ou encore plus récemment Raúl en 2015. Mais la véritable icône du club se trouvait sur le banc il y a encore un an. Le Vénézuélien Giovanni Savarese a écrit une grande page de l’histoire du club à lui tout seul en jouant de nombreuses finales, et ce n’était que le début…

Une réussite complète avec le Cosmos

Fondé en 2010, le club de New-York Cosmos reprend la même identité que son prédécesseur des années 80 qui avait alors disparu en même temps que la première version de la NASL (North American Soccer League) considéré à l’époque comme la seconde division nord-américaine après la MLS.

En 2010, l’équipe entraînée par Giovanni Savarese retrouve le championnat qui vient lui aussi tout juste de renaître en n’oubliant pas son illustre passé de Champion (5 titres de NASL). Dès la saison 2013, les Cosmos reprennent alors du service sous la houlette d’un tout nouvel entraîneur de 42 ans qui connaît là sa première expérience sur un banc. Mais cette entrée dans la compétition avait un gout amer pour les supporters. En effet, avec l’attribution de la place de 20ème franchise MLS à New-York City FC, leur rêve de voir leur équipe évoluer dans la meilleure Ligue du pays partait en fumée.

Et quoi de mieux pour une équipe déçue que de répondre sur le terrain ? Emmenés par un Marcos Senna, l’ex-milieu défensif de Villareal, métamorphosé en buteur (meilleur de son équipe : 6), il va même inscrire un but somptueux pour la victoire lors du Soccer Bowl (Finale) contre les SilverBacks d’Atlanta après avoir remporté le Championnat d’Automne.

Cette victoire, c’est la première de Savarese en tant qu’entraîneur et aussi la première d’une longue série de finales.

Ce Soccer Bowl qui est LA finale de la NASL, il en connaît parfaitement le parfum ! Après une défaite en demi-finale face aux futurs champions après les prolongations en 2014, il enchaîne ensuite deux titres lors des saisons 2015 puis 2016 respectivement face à Ottawa Fury et Indy Eleven. Ce dernier trophée remporté aux tirs au but conclut un troisième titre en quatre ans pour l’ancien international Vénézuélien (23 capes). Ce qui en fait par la même occasion une véritable icône à New-York.

Mais malgré ces victoires et ces titres, l’équipe était en proie à des difficultés financières depuis 2016. Cette inquiétude grandissante en interne n’empêcha cependant pas Emmanuel Ledesma (actuel joueur du FC Cincinnati) et ses coéquipiers d’atteindre de nouveau la grande finale de NASL en 2017. Mais pour la première fois depuis sa prise de poste, c’est la défaite que connaît (enfin) l’actuel entraîneur de Portland Timbers contre les Deltas de San Francisco (2-0).

Suite à cette saison, le New-York Cosmos annonce le départ de son entraîneur afin qu’il poursuive d’autres opportunités. Et cela ne tardera pas. En effet, en décembre 2017, il devient le troisième coach de l’histoire de Portland Timbers avec l’issue que l’on connaît.

La Coupe MLS comme point d’orgue !

Après la démission de Porter Caleb à l’issue de la saison 2017 couronnée d’une demi-finale de Conférence Est, Giovanni Savarese est annoncé en provenance de la NASL et du New-York Cosmos chez qui il s’est fait un nom.

Ses débuts ont été pour le moins poussifs pour une première saison dans le grand bain de la Major League Soccer. Après 5 matchs d’affilée en déplacement et sans victoire, il a réussi à s’adapter afin d’enchaîner par la suite une incroyable série de 15 matchs sans défaites (dont 10 victoires) pour retrouver le haut de tableau de la Conférence Ouest et se positionner ainsi pour les Playoffs. Passé les 34 matchs de saison régulière, les Timbers s’en sortent finalement à la 5ème place de l’Ouest et se qualifient pour la deuxième saison consécutive pour la phase éliminatoire après 2017, ce qui est un fait unique dans la jeune histoire du club.

En enchaînant les victoires depuis le premier tour, le 4-3-3 de Savarese s’est avéré être un succès car il amena l’équipe de l’Oregon en Finale de la Coupe MLS face à l’une des plus impressionnantes franchises de cette saison 2018, Atlanta United ! Malheureusement, il tomba sur plus fort que lui en voyant cette première grande finale lui filer entre les doigts. Mais une fois de plus, il y était arrivé. 

Évidemment, ce n’est que partie remise pour Giovanni Savarese, lui qui a tellement l’habitude des grands matchs, des grands rendez-vous et surtout de transmettre sa rage de vaincre pour accéder, et surtout gagner enfin, cette MLS Cup tant convoitée.