Actuellement entraîneur adjoint du club stambouliote, l’Espagnol pourrait monter d’un cran dans le staff et devenir le coach principal. Si cela venait à se réaliser, cela serait la première vraie expérience de Guti dans ce domaine.

Alors que Senol Gunes devrait reprendre les rênes de la sélection nationale, des millions de supporters des Noirs et Blancs se demandent par qui le sélectionneur turc sera remplacé ? Plusieurs noms sont cités comme l’ancienne légende du club, Sergen Yalcin. Cependant, Guti Hernandez est lui aussi dans la liste et d’après certains médias turcs, il serait même le favori pour être le boss pour la saison prochaine. Affaire à suivre !

Résultat de recherche d'images pour "senol gunes ve guti hernandez"
Senol Gunes et Guti Hernandez en train de conseiller les joueurs ! (crédit photo : Ajans.com)

Formé par les plus grands

José María Gutiérrez Hernández, plus communément appelé «Guti», est l’actuel gérant adjoint de Besiktas. Il a quitté son poste d’entraîneur de la Castilla pour acquérir plus d’expérience au niveau professionnel, lui qui envisage de devenir entraîneur en chef. Il étudie actuellement sa dernière licence d’entraîneur de l’UEFA à Las Rozas, aux côtés de personnalités telles que Eduardo Berizzo, Joaquín Caparrós et Mauricio Pellegrino. L’Espagnol pense que son passage chez les Aigles Noirs l’aide beaucoup dans sa progression. « Ça va très bien. Je travaille aux côtés d’un entraîneur fantastique qui a beaucoup d’expérience à son actif et je retiens que les points positifs. » En ce qui concerne son avenir, Guti a avoué : « Vous ne pouvez pas précipiter ces choses. Je suis heureux de ma situation. On ne sait jamais dans le football, donc je ne peux pas dire que je vais rester, mais ma priorité est claire : c’est de rester ici ».

Bien qu’il soit satisfait de Besiktas, l’ancien milieu de terrain du Real Madrid a pour ambition d’entraîner un grand club à l’avenir. « C’est ce que je veux ! Si j’ai décidé de quitter l’académie de la jeunesse du Real Madrid, c’était pour pouvoir gérer une équipe (senior) le plus rapidement possible ».

Image associée
Un diplôme qui lui avait permit d’entraîner la Castilla ! (crédit photo : Mundo Deportivo)

Augmenter la popularité du club grâce à Guti

En Turquie, beaucoup de choses vont changer la saison prochaine à cause du départ du sélectionneur turc, Mircea Lucescu, d’un commun accord. La fédération turque a déjà convenu un accord avec Senol Gunes, l’entraîneur actuel de Beşiktaş, d’assurer la gestion de l’équipe national à partir de la fin de saison. L’entraîneur de 66 ans va probablement diriger les Kara Kartal (surnom de Besiktas) et l’équipe nationale turque jusqu’en juin, puis se consacrer uniquement à l’équipe nationale.

Cela soulève la question de savoir qui sera l’entraîneur des Aigles Noirs la saison prochaine. Tout le monde ne pense pas à Guti au pays, qui était jusqu’à présent le deuxième entraîneur de Gunes. Mais le président Fikret Orman le voit ainsi, avant tout parce qu’il connaît le club, mais aussi via son caractère. Peut être l’occasion de faire le saut après avoir démontré son potentiel dans les catégories inférieures du Real Madrid. Guti aurait accepté l’offre presque sans hésiter, pensant qu’il pourrait prendre en charge l’entraînement en tant qu’entraîneur principal à l’été 2019 et qu’il s’agissait d’une étape préliminaire dans un proche avenir pour atteindre le poste de banc de Madrid.

Pour cela, il sait qu’il devra confirmer avec la formation stambouliote. Cependant, la montée en puissance de Guti peut être absorbée, tronquée par les élections à la présidence de Beşiktaş qui auront lieu en mai. Orman, le président actuel, a dévoilé sa candidature il y a un mois mais pourrait changer d’avis ou risquer de perdre les élections. Les autres candidats ont leurs propres idées sur le futur homme fort du banc du club stambouliote pour la saison prochaine. Comme des anciens footballeurs tels que Tamer Tuna (actuel entraîneur de Sivasspor) et Sergen Yalcin à la tête d’Alanyaspor.

Résultat de recherche d'images pour "tamer tuna et sergen yalcin"
Tamer Tuna et Sergen Yalcin à l’époque avec le Gaziantepspor (crédit photo : Ajans Besiktas)

Le peuple de Besiktas veut l’Espagnol

Fikret Orman a fait son choix. Mais les supporters sont, eux aussi, au courant que leur entraîneur qui est au club depuis 2015 ne sera plus leur boss lors de la saison prochaine. Pour cela, les fans de Besiktas sont en train de réfléchir et se demander qui peut être le remplaçant de l’ancien joueur et entraîneur de Trabzonspor. Guti est sans aucun doute la personne la mieux placée pour diriger le club fondé en 1903 pour la saison suivante selon eux. Cela a même été certifié par le compte Besiktas France sur Twitter qui n’a pas hésité à échanger avec nous concernant ce sujet :

« Güneş va probablement quitter le club à la fin de la saison pour la sélection nationale turque. Guti actuellement l’adjoint du coach pourrait prendre sa relève. Je pense qu’il faut du changement et que Guti pourrait apporter de nouvelles idées et un vent nouveau. De plus, Besiktas est une bonne opportunité pour débuter sa carrière d’entraîneur. Il a auparavant entraîné l’équipe jeune du Real Madrid. Lorsque le coach du Real avait été limogé de ses fonctions, il y avait des rumeurs comme quoi Guti pouvait le remplacer. Mais il a finalement décidé de revenir à Beşiktaş en tant qu’assistant. Il paraît assez clair qu’il n’est pas venu dans le simple but d’être assistant. Il n’aura pas de soucis d’adaptation, il connaît le club et le championnat. »

Besiktas France – Twitter
Depuis le départ de Lucescu, la Turquie ne parle que de Senol Gunes avec l’équipe de Turquie et de Guti qui devrait le remplacer.

La venue de Guti en tant qu’entraîneur principal du club pourrait augmenter la communauté Besiktas dans le monde entier. De plus, comme évoqué précédemment, c’est le meilleur choix car l’Espagnol connaît le championnat mais aussi le club pour y avoir joué en fin de carrière. L’ancien métronome merengue est un homme qui est très apprécié par les amoureux du club. À voir maintenant si Fikret Orman va le choisir.