Élément essentiel de l’Athletic Bilbao depuis plusieurs saisons et homme de base de Gaizka Garitano, Iñaki Williams s’est imposé, à seulement 24 ans, comme un des meilleurs attaquants du championnat espagnol. Un joueur confirmé, mais qui n’a pas encore pris son envol en rejoignant un grand club. 

6 décembre 2014. L’Athletic Bilbao reçoit le Córdoba CF au San Mamés. Le club basque est privé de son buteur Aritz Aduriz, mais son entraîneur Ernesto Valverde (actuellement à la tête du FC Barcelone) a la solution, et elle vient de la maison. Depuis plusieurs mois, un ailier fait des merveilles sur son couloir avec le Bilbao Athletic, l’équipe réserve du club. Une pointe de vitesse folle, des dribbles endiablés et pas moins de onze buts en quinze matchs : cet hispano-libérien est un ovni. Le technicien basque prend le pari et le fait démarrer sur le couloir droit pour ce match face à Córdoba. En janvier 2015, Iñaki Williams est officiellement un joueur de l’équipe première et inscrit son premier but en février, face à l’équipe italienne du Torino.

En très peu de temps, il gagne sa place de titulaire et semble lancé pour atteindre les sommets. Portrait d’un joueur fulgurant et pétri de talent, dont l’explosion prend un peu de temps. 

Un produit de la formation basque

Comme vous le savez peut-être déjà, le club rojiblanco n’accepte dans ses équipes que les joueurs ayant des origines basques ou nés dans cette communauté autonome. Or, les parents d’Iñaki Williams ne sont pas basques (mère libérienne et père ghanéen) mais ce dernier est né à Bilbao : c’est pourquoi il a pu intégrer le centre de formation de l’Athletic.

Iñaki Williams est le premier joueur d’origine africaine a porté le maillot de l’Athletic Bilbao dans l’histoire (crédit photo : lesremplacants.com)

Néanmoins, il a quitté très jeune le Pays basque pour aller vivre à Pampelune. C’est dans le club de cette ville du nord de l’Espagne qu’Iñaki Williams a commencé à jouer au football. C’est seulement en 2012, après quatre années au CD Pamplona, qu’il intègre le centre de formation de l’Athletic Bilbao. Il brille et démontre tout son potentiel dans les équipes de jeunes, dans lesquelles il côtoie Aymeric Laporte, Yeray Álvarez ou encore Kepa Arrizabalaga. 

Un véritable feu follet 

Iñaki Williams est un ailier très rapide, doté d’une bonne conduite de balle et est un joueur fin techniquement (avec un style de jeu assez semblable à celui de Nicolas Pepe). Il dispose d’une grande aisance à éliminer ses adversaires et a su, au fil des années, faire évoluer son jeu afin de devenir un joueur plus « intelligent ». En effet, il était à ses débuts un joueur capable de se procurer énormément d’occasions dans un match, mais pêchait souvent dans le dernier geste. Un vilain défaut qu’il est en train de gommer en devenant plus précis et tranchant dans ses prises de décision, comme le montre son superbe but inscrit face au FC Séville en janvier dernier, qui lui a valu le titre de « Joueur du mois » en Liga. 

Iñaki Williams a fait parler sa vitesse pour inscrire son deuxième but du match face au FC Séville et mener les basques à la victoire. (crédit vidéo : Youtube Resúmenes top)

Mais Iñaki Williams ne souhaite pas se cantonner au poste d’ailier et souhaite, par la suite, se repositionner davantage dans l’axe de l’attaque : « Je travaille pour être le 9 de l’Athletic. J’aimerais être le successeur d’Aduriz », affirmait-il il y a quelques jours.

Même s’il connait ce poste qu’il occupe de plus en plus régulièrement, il lui faudra tout de même continuer à faire évoluer son jeu pour y jouer de manière permanente. En effet, il s’agit d’un joueur qui n’a pas vraiment un côté « tueur » devant le but comme le montre ses statistiques ces dernières saisons.

21 buts inscrits en 120 matchs avec Bilbao, soit une moyenne de 1 but tous les 5.7 matchs.
(crédit : francefootball.fr)

Qui pour le faire décoller ?

Et comme on pouvait s’y attendre, ses performances depuis ses débuts dans l’équipe première de l’Athletic ont fait des envieux. C’est simple : à chaque mercato, on apprend l’intérêt d’un nouveau cador européen. En commençant par Dortmund, la Juventus, en passant par l’Inter ou encore Liverpool… Ça se bouscule au portillon pour arracher Iñaki Williams au club basque. 

Mais au final, rien. Cela fait près de trois ans que l’on entend des rumeurs sur son probable transfert mais rien n’est fait. Alors la faute à qui ? Peut-être que Bilbao a fixé un prix bien trop élevé, ou alors le joueur ne veut tout simplement pas partir. Ce qui est sûr, c’est qu’il va encore être difficile de s’offrir ses services cet été. En effet, Iñaki Williams a prolongé en janvier dernier son contrat avec les basques jusqu’en 2025 avec une clause libératoire fixée à 80 millions d’euros, et qui évoluera jusqu’à 108 millions. De quoi refroidir même les clubs les plus chauds sur ce dossier. Aux dernières nouvelles, c’est le Borussia Dortmund qui est le plus intéressé, en vue de faire de lui le remplaçant de Christian Pulisic, parti à Chelsea.

Admirez son talent si ce n’est déjà fait… ou pas (crédit vidéo : YouTube Brazil Scout)

Et vous, dans quel club voyez-vous Iñaki Williams poursuivre sa carrière et exploser définitivement aux yeux du grand public ? Et surtout… quand ? Affaire à suivre, avec un premier élément de réponse dès cet été.