À seulement 19 ans, Jean-Clair Todibo s’est engagé aujourd’hui avec le FC Barcelone. Il quitte donc Toulouse après avoir disputé dix matchs avec son club formateur. Portrait du nouveau joueur du FC Barcelone.

Originaire de Cayenne en Guyane, Jean-Clair Todibo passe son enfance en région parisienne. Il pratique le football aux Lilas, club qui a par exemple vu passer Alexandre Song. Il commence à jouer pour cette équipe à l’âge de 8 ans. Mais excepté le football, Todibo fait du judo en club.

Un accident qui aurait pu tout changer

Âgé de neuf ans, le joueur français hésite encore entre le judo et le football. Mais sa vie aurait pu basculer dans le drame lorsqu’il est percuté par une voiture. Il est gravement blessé à la jambe gauche avec plusieurs fractures à la clé du tibia-péroné à la cheville.

« Honnêtement, on n’était vraiment pas sûr qu’il reprenne un jour le football »

Dylan Greneche (son formateur) à La Dépèche

Todibo ne fait alors aucun sport durant une année pour se remettre de cette grave blessure. Son courage et sa ténacité le servent et il arrive à remonter la pente. Ainsi, il peut de nouveau rejouer au football. Jusqu’à ses dix-sept ans, il poursuit sa formation aux Lilas avant de s’envoler pour Toulouse. Il a néanmoins passé des sélections avec Manchester United.

Les échelons gravis avec Toulouse

Le joueur, pouvant également évoluer au milieu de terrain, commence avec les U19 toulousains. Il joue dans cette catégorie durant la saison 2016-2017 avant de rejoindre l’équipe B. Une équipe classée en National 3. Cela se passe bien pour lui et il peut évoluer avec l’équipe professionnelle. Il dispute alors quelques matchs amicaux de pré-saison et découvre la Ligue 1 en tout début de saison, sans toutefois avoir signé de contrat pro.

Il connait son premier match dans le derby de la Garonne face à Bordeaux lors d’une victoire 2-1 du TFC. Todibo fait un match plutôt correct où il a dominé les débats avec sept duels remportés sur ce match dont cinq aériens. Dans ce domaine, aucun joueur n’a fait mieux.

Les statistiques défensives de Toulouse pour chaque joueur (crédit photo : dsas.fr)

Un contrat pro qui pose problème

Après ce match, Jean-Clair Todibo enchaîne les rencontres mais fait preuve d’inexpérience. Face à Guingamp pour le compte de la quatrième journée de Ligue 1, il est de nouveau titulaire mais se fait expulser dès la 25ème minute après avoir commis deux fautes en neuf minutes d’intervalle. Cela n’empêche pas Toulouse de s’imposer, ni le défenseur de garder sa place de titulaire. Il alterne entre le chaud et le froid. Le chaud à Rennes où il inscrit son premier but de sa carrière. Le froid à Nantes où il sombre comme son équipe en s’inclinant 4-0. Bernard Diomède lui donne quand même sa chance avec les U20.

Mais voilà, il y a un problème contractuel entre Toulouse et le joueur. Depuis sa signature pour trois ans en 2016, Todibo n’a pas paraphé de contrat professionnel et est donc libre en juin 2019. Les deux parties ne trouvent pas d’accord et Toulouse décide de l’écarter provisoirement du groupe dès le mois de novembre.

« Le TFC a entamé des discussions depuis de nombreuses semaines.
Il lui a été proposé un premier contrat pro avec une proposition salariale sans précédent ».

Jean-François Soucasse (président délégué) dans l’Equipe

Malgré cet écart du groupe, le défenseur toulousain refuse de signer et choisit de partir dès cet hiver.

Un départ au Barça, un risque ?

Malgré de nombreuses convoitises telles que la Juventus ou l’Inter Milan, Jean-Clair Todibo choisira de signer chez le club catalan. Forcément qu’il y a un risque. Après seulement dix matches en Ligue 1, s’envoler tout de suite pour Barcelone est un delta énorme. Mais le poste de défenseur central n’est pas des plus fournis pour le Barça. Ils possèdent Umtiti, Lenglet, Piqué et Vermaelen. Le défenseur espagnol envisage même de prendre sa retraite en 2020 et le Belge n’est pas des plus rassurant. Cela laisse donc entrevoir une porte pour Todibo.

Mis à part ses dernières années où les arrières français performent (Umtiti, Lenglet, Dembélé notamment), par le passé beaucoup de joueurs tricolores se sont casser les dents. C’est le cas de Christophe Dugarry ou Laurent Blanc. En revanche, il peut s’inspirer de Raphaël Varane qui est lui aussi parti dès l’âge de 18 ans. Celui qui évoluait sous les couleurs du RC Lens avait alors signé au Real Madrid (10M€) pour ne plus partir et ainsi avoir le succès que l’on connait.

Dans l’immédiat, il reste à Toulouse mais aura certainement très peu de temps de jeu. Todibo rejoint en effet Barcelone au mois de juillet où il sera officiellement libre. Le défenseur central de 19 ans sera alors testé cet été par l’équipe catalane et jugera s’il a le niveau nécessaire pour intégrer dès l’année prochaine l’effectif du Barça. Sinon, il sera prêté.

Déclaration de Jean-Clair Todibo suite à son départ de Toulouse (crédit Twitter : Jean-Clair Todibo)