Natif de Valencia au Vénézuela, Josef Alexander Martinez Mencia alias Josef Martinez s’est fait un nom dans les livres d’histoire de la Major League Soccer. Mais à 25 ans, l’attaquant d’Atlanta United n’a pas commencé sa carrière dans son pays natal ou celui de l’oncle Sam. Elle a même été plutôt sinueuse avant d’en arriver là !

En seulement deux saisons aux États-Unis, il a fait tomber de nombreux records et mené son club vers les sommets (ou presque). Son profil d’attaquant physique et rapide avec un instinct de tueur devant le but en fait le bourreau des défenses nord-américaines depuis son arrivée. Focus sur un des plus grands attaquants que la MLS n’ai vu arriver sur ses terrains en si peu de temps.

Ce raté européen …

Martinez tente l’aventure en Europe avec BSC Young Boys de Berne : échec. (Crédit : Skysports)

Ses débuts professionnels, ils les réalisent dans son club formateur de Caracas FC entraîné par une icône au pays : Noel Sanviente ! Il a seulement 17 ans à cette époque-là. Après deux saisons, il est repéré et recruté en janvier par le club suisse du BSC Young Boys et découvre l’Europe ! Ses débuts sont plutôt poussifs côté statistique, mais il a la confiance de son entraîneur qui le titularise pendant deux mois avant de finir la saison 2011/2012 sur le banc.

La saison suivante est catastrophique pour Martinez. Il ne fait jamais partie de l’équipe et est même envoyé chez les U21 (où il flambe d’ailleurs). Son seul fait d’arme de la saison en huit matchs joués est cette reprise de volée comme premier et seul but de la saison avec le club de la capitale suisse :

Ses talents de buteur, il les démontre alors en 4ème division avec la réserve des Young Boys où il marque 18 buts en 11 matchs.

En manque cruel de temps de jeu, il va alors se relancer en prêt au FC Thoune. Il y sera utilisé comme ailier (droit et gauche) et non plus comme avant-centre ou deuxième attaquant. Ce repositionnement sera étonnamment bénéfique pour lui ce qui lui permettra ensuite de marquer 10 buts et distribuer 7 passes décisives en 36 matchs et il s’en explique :

J’ai toujours eu l’occasion de marquer des buts mais cette année, ils m’ont placé dans une position inhabituelle en tant qu’ailier et cela ne m’a pas fait mal. Je pouvais marquer des buts et maintenant je sais que je peux jouer sur les côtés ou comme deuxième attaquant.

Et effectivement, son profil n’est pas étranger à sa réussite sur les côtés de l’attaque ! Rapide et technique, il a une très belle capacité à déborder et se mettre facilement en position de frappe.

Classement buteurs Super League 2013/2014.

Après une saison remarquée en Suisse, il est transféré en Italie au Torino FC pour 3 millions d’euros où il est replacé dans l’axe et débute la saison de Serie A sur le banc. Il n’obtient une place de titulaire qu’à partir de décembre pour ensuite retourner sur le banc. Josef Martinez finira ses deux saisons en Italie avec 47 matchs au compteur mais pour seulement 6 buts inscrits. Insuffisant pour un attaquant de pointe.

Ces performances médiocres convainc alors le club de Turin de le prêter en MLS à l’équipe d’expansion d’Atlanta United qui réalisera sa première saison dans le championnat nord-américain.

… devenu Roi de la MLS !

Il débute alors son aventure américaine en mars 2017 lors de la saison inaugurale d’Atlanta United mené par Gerardo « Tata » Martino, l’ancien entraîneur du FC Barcelone, qui le positionne dans l’axe de l’attaque. La semaine suivante, il plante un triplé pour son deuxième match de championnat puis un doublé ! Il n’en fallait pas plus à Atlanta pour lever l’option d’achat du Vénézuélien et le recruter pour la coquette somme de plus de 8 millions d’euros. Une affaire par la suite.

Malheureusement, celui-ci se blesse et est éloigné des terrains pendant deux mois. Mais cela ne l’empêche pas dans la foulée de rouler sur les défenses américaines et canadiennes à coup de triplés (3 sur la saison) et de deux doublés pour inscrire 19 buts en 20 matchs en fin de saison !

La consécration, Josef Martinez la connaîtra lors de cette saison 2018. Il détruit record après record et termine la saison meilleur buteur de la saison mais surtout de l’histoire de la Major League Soccer avec 31 réalisations ! Ses performances, il les doit au record qu’il détient désormais du nombre de hat-trick (triplé) inscrits en championnat et qui constitue un record absolu depuis 1993, année de création de la MLS : soit 6 triplés. Aussi, il a inscrit au moins un but lors de 9 matchs d’affilés ce qui constitue un record qui tient désormais à égalité avec Diego Valeri (Portland Timbers).

Classement des meilleurs buteurs MLS depuis 2005. Jusqu’à 2004, les points étaient comptabilisés en buts + passes décisives. Source : mlssocer.com

Son expérience sur tous les fronts de l’attaque lui permet d’enfin s’épanouir dans son rôle de buteur en ayant la capacité de prendre les défenses de vitesse et jouer entre les lignes.

Dès juillet 2018, après même pas une saison et demie passée, il était déjà proche du record absolu de Roy Lassiter qu’il détenait depuis 22 saisons !

https://twitter.com/MLS_FRA/status/1023683565106679809

Au final, le passage complètement raté de Josef Martinez en Europe lui aura finalement servi de tremplin pour mieux sauter dans le rêve américain. S’il décide de rester à Atlanta et résister aux sirènes européennes, qui sait jusqu’où il peut aller …
[themoneytizer id=”18234-28″]