Dominant le championnat italien depuis sept saisons maintenant, la Juventus Turin détonne toujours sur le marché des transferts. Avec notamment les arrivées de Cristiano Ronaldo et le retour de Leonardo Bonucci, la Vieille Dame compte bien confirmer sa suprématie en Serie A et s’imposer (enfin) en Ligue des Champions.

Son nouveau brillant mercato en atteste, la Juventus a frappé un grand coup cet été en signant Cristiano Ronaldo pour 4 saisons et environ 105M€ ! Après 9 ans au Real Madrid, le quintuple ballon d’or va évoluer dans un autre grand championnat. La signature du Portugais a rallumé la lumière sur un championnat italien en perte de vitesse ces dernières saisons.
Pour montrer un exemple de la folie Ronaldo, le premier jour après son transfert, plus de 500 000 maillots de la star lusitanienne ont été écoulé. La « Ronaldomania » est en marche !

Un mercato ambitieux

La Juventus, propriété de la Holding Exo qui appartient à Fiat, a réalisé également un autre transfert important avec l’échange, avec le Milan AC, entre Gonzalo Higuain et Leonardo Bonucci. Le retour du solide défenseur italien ne sera pas de trop d’autant que Gigi Buffon a finalement rejoint le Paris SG après une immense carrière. Il sera remplacé par le Polonais Wojciech Szczesny, sa doublure depuis deux saisons.

Higuain/Bonucci, un échange de bon procédé entre la Juventus et le Milan AC

L’option d’achat de Douglas Costa (Bayern Munich) a également été levé et le feu follet auriverde appartient désormais aux Bianconeri. Une Vieille Dame qui avait déjà attiré de nombreux joueurs en fin de contrat tels que Paul Pogba et Daniel Alves, et qui récidive avec un nouveau joueur libre, l’international allemand Emre Can qui déboule de Liverpool. Outre l’arrivée du latéral portugais de 24 ans Joao Cancelo, le mercato turinois paraît cohérent et amène à penser que la Juve s’imposera enfin en Ligue des Champions. Son élimination face au Real Madrid en 1/4 de finale la saison dernière reste encore dans toutes les mémoires. Une amertume que les septuples champions d’Italie veulent effacer. Dominant sur le plan national mais toujours à la recherche du graal, il n’y a pas que le Paris Saint-Germain qui pense qu’à la Coupe aux grandes oreilles !

Toujours dominant en Serie A

Ce vent de fraîcheur estival au niveau des arrivées s’est corrélé avec les prolongations de cadres historiques du club. Une arrière garde jugée vieillissante mais toujours efficace de l’autre côté des Alpes, symbolisée évidemment par Giorgio Chiellini (34 ans) et Andrea Barzagli (37 ans). Le président Andrea Agnelli n’hésite pas à prolonger ses cadres et a même blindé Miralem Pjanic, très courtisé par les grosses écuries, jusqu’en 2023 avec une augmentation de 1,5M€ sur son salaire annuel ! À noter que le mercato italien s’est terminé cette année le 17 août, à la veille de la reprise du championnat. Comme en Premier League un peu plus tôt. Avec ces arrivées et son ossature préservée, la Vieille Dame sera à prendre au sérieux cette saison. Plus que les années précédentes.

Un début de championnat idéal, avec 4 victoires en 4 matchs, la Juve n’a pas fait dans le détail et se retrouve déjà seul en tête devant la SPAL et Naples. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seul, après 3 matchs sans marquer, Cristiano Ronaldo a retrouvé le chemin des filets en s’offrant un doublé de dimanche à domicile contre Sassuolo (2-1). Pour le moment, la seule ombre au tableau est le coup de sang de Douglas Costa ce week-end contre cette dernière. Le Brésilien a littéralement disjoncté (coup de coude, coup de tête et crachat) pour prendre un carton rouge plus que logique. Son comportement déplacé va lui couter 4 matchs de suspension. Il devrait aussi avoir une sanction en interne.

C. Ronaldo marque enfin avec la Juve !
(Source : Youtube)

La Juventus, déjà en tête du Calcio

(Twitter : Footballogue)

Le grand oral

Pour ses débuts en Ligue des Champions, la Juve se rend à Valence ce soir à Mestalla (21h). C’est déjà le retour de C. Ronaldo en Espagne dans un match qui s’annonce compliqué. Les hommes de Massimiliano Allegri auront fort à faire avec un groupe relevé comprenant également Manchester United et les Young Boys de Berne. Vous l’avez compris, Cristiano Ronaldo sera même de retour à Manchester United dès le 23 octobre 2018. Une date qu’il ne faudra pas manquer afin de voir l’accueil réservé à CR7 dans un club où il a passé six saisons magnifiques entre 2003 et 2009. Malheureux finaliste en 2015 et 2017, la Juve espère bien mettre un terme à la suprématie du Real Madrid, triple tenant du titre de la Ligue des champions. Tout porte à croire qu’ils sont les successeurs désignés. Mais la magie du football opère toujours.

La Juventus peut-elle succéder au Real Madrid ?

En effet, l’expérience en défense de la Juve est ancré dans son ADN. Avec le retour de Bonucci, la défense devrait gagner en sérénité. Bien aidés par ses compères Chiellini, Benatia et Barzagli, l’axe de la défense ne manquera pas d’automatisme. Ajoutez à cela un milieu toujours aussi dense et compact. Avec la signature, il y a un an de Blaise Matuidi et cette saison d’Emre Can, les Sami Khedira, Miralem Pjanic et Juan Cuadrado seront bien entourés.

Les compositions probables des deux équipes

(Source : Marca)

En recrutant Ronaldo, la Juve s’offre les moyens de remporter cette C1, l’attaquant portugais qui a terminé meilleur buteur de la dernière Ligue des champions (7 fois au total dont 6 fois de 2013 à 2018), a déjà remporté cinq fois cette compétition. En 2008 avec Manchester United et quatre fois d’affilée avec le Real Madrid (2014, 2016, 2017 et 2018). Il répond souvent présent dans les joutes européennes.

Des atouts offensifs indéniables completés avec l’avant-centre croate Mario Mandzukic. Joueur complet, son jeu aérien est souvent recherché pour jouer en remise ou pour marquer, il possède une grosse frappe de balle et peut se transformer en renard des surfaces. Avec un Paulo Dybala à la baguette et un Douglas Costa qui peut multiplier les accélérations, les ballons devraient arriver dans les surfaces adverses.

Une profondeur de banc très dense 

Même si Allegri fait peu tourner dans les grosses échéances, l’ancien coach du Milan AC aura cette année des atouts sur son banc. En quatre matchs de championnat, le coach italien a déjà utilisé 17 joueurs. Cette densité de joueurs pourra également permettre de gérer CR7 comme avait pu le faire Zinedine Zidane et ainsi le préserver pour les matchs de Coupe d’Europe. De plus, si la Juventus s’offre un matelas d’avance en championnat, cela permettra de reposer certains éléments qui seront donc plus frais pour remplir les objectifs. Même si la Juventus n’a remporté que deux fois ce trophée en 60 ans, cette saison,  elle s’est donnée les moyens de ses ambitions européennes.