Le Real Madrid s’est imposé 3-1 face à Liverpool en finale de la Ligue des Champions à Kiev. La BBC a été au rendez-vous et Zidane rentre dans l’histoire. 

2014, 2016, 2017, 2018. Le Real Madrid est encore plus entré dans la légende du football ce samedi. Les joueurs de Zinédine Zidane ont battu 3-1 Liverpool et conserve son titre. Mieux, ils glanent leur troisième C1 consécutif. La cinquième en quatre ans.

Un scénario incroyable

Cette finale a pourtant commencé avec deux coups du sort. Et non des moindres. Sur un vif contact avec le défenseur Sergio Ramos, Mohamed Salah retombe mal sur son épaule droite. Malgré avoir retenté sa chance, la douleur était trop vive pour l’égyptien ce qui oblige son entraîneur, Jurgen Klopp, de le sortir prématurement. Les larmes aux yeux et reconforté par CR7, Salah sort sur une ovation fort de sa grande saison. Reste à savoir si le Pharaon jouera ou non la Coupe du Monde. Même interrogation suscitée avec Dani Carvajal, lui aussi sorti quelques minutes plus tard à la place de Nacho. Avant ces faits de jeu,, Liverpool était plutôt entreprenant face à un Real solide sur le plan défensif. Mais le scénario du match a changé.

Des buts d’anthologie

Le match se débride en seconde période. Loris Karius, 23 ans, sera bien malgré lui le protagoniste de la rencontre. Auteur d’une bourde à la 50ème minute, Karim Benzema suit la trajectoire du ballon lâché par Karius voulant faire une passe. Le goleador français, pas en position de hors-jeu, ne se prive pas pour l’ouverture du score. Plus qu’en jamais le quatrième meilleur buteur de l’histoire de la compétition (56 buts). Mais en jouant à deux pointes après la sortie de Salah, Liverpool égalise grâce à Sadio Mané quatre minutes plus tard. Ce n’est sans compter sur la prestation XXL de Gareth Bale. L’international gallois, entré en jeu à la place d’Isco, adresse une bicyclette incroyable à bout portant qui laisse pantois Karius. Un but d’anthologie.

Mystifié, Liverpool ne reviendra pas malgré le poteau de Sadio Mané. Après avoir débordé sur le flanc droit, Gareth Bale termine le travail bien aidé par une nouvelle boulette de Karius sur un tir mal capté par le gardien allemand (84ème). Le vainqueur est connu. Une finale qui marquera les esprits par le scénario et les buts marqués.

Zidane dans la légende

En 2001, Florentino Perez officialise l’achat record de Zinédine Zidane, alors à la Juventus Turin, pour 75 millions d’euros. 17 ans plus tard, le président de la Casa Blanca peut se targuer de l’avoir convaincu de les rejoindre tant le bonheur qu’il apporte au peuple merengue est immense. Encore une fois, l’ancien numéro 10 des Bleus a réalisé un coaching gagnant avec l’entrée en jeu de Gareth Bale. Mais plus que ça. Raphael Varane a été énorme en défense centrale tout comme Karim Benzema dans son registre habituel. Luka Modric a récité une belle partition balle au pied. Sans s’affoler, le Real impose sa patte avec son jeu en triangle au milieu de terrain. Zidane remporte sa troisième Ligue des Champions d’affilée. Du jamais vu ! Sa quatrième en tout en comptant sa carrière de joueur. Un destin exceptionnel qui le voit s’inscrire un peu plus dans la légende de son sport.