Cette semaine se jouent les huitièmes de finale de la Coupe de France. Cinq équipes sont encore des clubs amateurs. Présentation de ces équipes qui espèrent créer la surprise pour faire comme les Herbiers la saison dernière.

Lorsque la Coupe de France fait son retour, on croise les doigts pour que le club amateur crée la surprise face à un gros. Certains l’ont fait comme Andrézieux face à l’OM ou Viry-Châtillon contre Angers. Ces deux équipes sont aujourd’hui éliminées mais d’autres peuvent encore éditer ce type d’exploit. Ce sont l’IC Croix, Villefranche-sur-Saône, l’AS Vitré, Lyon la Duchère et Bastia. Je ne parlerai pas du Sporting cette fois mais si vous le souhaitez, il y a un article sur la reconstruction du club sur le site.

Les cinq clubs amateurs encore en course en Coupe de France : qui passera les huitièmes ?

Villefranche-Sur-Saône face à l’ogre parisien

Centenaire cette année, le club de Villefranche-Sur-Saône n’a jamais été un club professionnel malgré son accession en Division 2 en 1983-1984. Il termine dernier cette saison-là et, depuis, ne parvient pas à retourner dans cette division. Le club du Beaujolais est aujourd’hui en National 1 après avoir remporté leur poule de National 2 la saison passée.

Ils disposent d’un effectif assez expérimenté avec 25.7 ans de moyenne d’âge et peuvent compter sur des anciens joueurs de Ligue 1. C’est le cas de Brighton Labeau, prêté par Amiens et formé à Monaco. Cette saison est quelque peu compliquée puisqu’ils se battent pour ne pas descendre. Ils sont aujourd’hui quinzièmes à deux points de la zone de la relégation.

Le classement de Villefranche au fil des journées (crédit Photo : FootNational)

Le parcours en Coupe de France est une grande réussite et c’est la première fois de leur histoire que les huitièmes de finale sont atteints. Ils n’ont en revanche pas créé de réels exploits. Les adversaires de Villefranche évoluaient en effet à des niveaux inférieurs. L’exploit aura peut-être lieu ce tour-là. Et quelle performance ce serait. Ils vont jouer demain face à Paris au Parc OL quelques jours après avoir chuté ici contre Lyon. Alors exploit ou non ?

Lyon Duchère, dans l’ombre de l’OL

Le club de la Duchère se situe dans le neuvième arrondissement lyonnais. Fondé dans les années 1960, le club aurait pu connaître la Division 2 en 1993 mais est rétrogradé pour problèmes financiers. Il a alors fallu se reconstruire et c’est plutôt une réussite. 25 ans après, Lyon Duchère est aujourd’hui en National 1 et ce, depuis 2016. Mais pour espérer connaitre la lumière dans le Rhône, il va falloir encore gagner un ou deux échelons.

L’équipe rhodanienne, qui a notamment vu passé Eric Adibal ou Sabri Lamouchi, réalise une honorable saison. Ils sont actuellement dans le ventre mou du classement avec une neuvième place, trop loin pour espérer monter mais serein pour éviter la descente.

Leur parcours en Coupe de France a été marqué par un exploit majuscule. Pour le compte des 32èmes de finale, ils ont en effet écrasé Nîmes 3-0. En affrontant Vitré, ils rencontrent une équipe d’un niveau inférieur à elle. Ils sont donc dans la peau du favori avant, qui sait, affronter l’Olympique Lyonnais en quarts.

Résumé de Lyon Duchère-Nîmes (crédit vidéo : Youtube Lyon Duchère A.S)

L’IC Croix, en route vers le National 1 ?

L’Iris Club de Croix est un club du nord de la France créé en 1952. D’abord évoluant au niveau départemental, ils arrivent à atteindre les divisions régionales dans les années 2000. Puis Croix obtient son billet dans les divisions nationales en montant en National 3 en 2012. Ils y restent trois ans et parviennent à monter en National 2. Ils sont aujourd’hui dans cette même division.

Entraîné par Jean Antunès, un ancien footballeur amateur depuis 2012, ils sont aujourd’hui en bonne position pour monter en National 1. Avec dix victoires en 17 matchs, ils possèdent deux points d’avance sur Créteil. Le club nordiste a néanmoins disputé un match de plus que leur adversaire. Mais avec cinq victoires sur leurs six derniers matchs, la dynamique parle est à leur avantage.

Le classement de Croix en National 2 (crédit Photo : FootNational)

Leur parcours en Coupe de France a été semé d’embûches puisqu’ils ont dû passer, à deux reprises, par une séance de tirs au but. Après avoir éliminé le Paris FC, club de Ligue 2 dès leur entrée dans la compétition, ils ont l’occasion ce soir de réaliser encore un plus grand exploit. Croix affronte en effet Dijon, une équipe de Ligue 1.

L’AS Vitré veut confirmer la victoire face au Havre

Fondé en 1907, le club de Vitré se situé en Bretagne dans l’Ille-et-Villaine. Leur plus belle saison a lieu en 1992-1993 où ils sont en Division 3 (aujourd’hui National 1). Après ça, ils alternent entre le National 3 et le National 2. Division dans laquelle ils sont actuellement depuis 2013.

Dans le groupe C, où se trouve notamment la réserve de Paris, les Vitréens luttent pour se maintenir. Ils sont en fâcheuse posture et à l’heure actuelle relégables. Rien de rédhibitoire néanmoins puisqu’ils possèdent le même nombre de points que… Paris. C’est principalement l’attaque qui leur fait défaut. Avec quinze buts en dix-sept rencontres, les Bretons ont l’une des plus mauvaises attaques de la poule.

Le bas du classement de la poule où se trouve Vitré (crédit Photo : FootNational)

Pour atteindre le stade des huitièmes de finale, Vitré a su faire preuve d’une efficacité défensive redoutable. En quatre matchs de cette compétition, ils n’ont encaissé aucun but. Et cela s’est vu lors du tour précédent où ils ont réalisé un match plein en surclassant Le Havre 3-0. En affrontant La Duchère demain, l’AS Vitré a une belle occasion de rallier les quarts. Ce serait une première dans leur histoire.