Jusqu’à présent l’Eintracht Frankfurt impressionne en Europe. Mais les vainqueurs de la coupe d’Allemagne 2018 iront-ils jusqu’au bout de la compétition ?

L’Eintracht affronte l’Inter Milan ce soir en huitième de finale aller de l’UEFA Europa League. Créeront-ils l’exploit de s’imposer face à une équipe sextuple championne d’Europe ? Auront-ils l’étoffe de battre les « gros » au prochain tour ? La réponse est oui et on vous explique pourquoi.


Sur le papier l’affiche est alléchante ! (Crédit photo : Amazing.Bet)

Folle nuit berlinoise !

La saison dernière, Niko Kovac avait emmené ses hommes à Berlin pour y affronter le FC Bayern, son futur club, en finale de la coupe d’Allemagne. Die Adler (les aigles) s’étaient imposé 3 buts à 1 face aux Bavarois dans un Olympiastadion en feu. Pour avoir vécu cette soirée dans un quartier de Berlin où je vivais, je peux affirmer que la ville était également en fête. En effet, le FC Bayern n’étant pas du tout apprécié dans la capitale, les Berliner ont fêté la victoire du SGE !

Petit cadeau, voici le match COMPLET de la finale 2018 de coupe d’Allemagne. Mais lisez l’article avant ! (Crédit vidéo : Youtube Champion Jan)

Après ce succès et une huitième place au classement, l’Eintracht s’est vu qualifié pour la prochaine saison de l’UEFA Europa League. Niko Kovac prit le ICE (TGV Allemand) direction München et Adofl Hütter arriva de Suisse, en particulier du Berner SC Young Boys. Plus communément appelé les Young Boys de Berne en français.

Un début de saison compliqué

Il est vrai que l’Eintracht Frankfurt a connu un début de saison difficile. Tout d’abord avec une cinglante défaite 5-0 en Supercoupe d’Allemagne à domicile face au Bayern Munich. Puis une défaite 2-1 à Ulm (D4) dès le premier tour de coupe d’Allemagne !

Défaits en finale de DFB Pokal, les Munichois se sont vengés en infligeant un score fleuve de 5-0 à Francfort pour la finale de Supercup ! (Crédit photo : Fussball.com)

En Bundesliga, le bilan fut d’abord mitigé avant d’enchaîner une série de sept matchs sans défaite dont six victoires à partir de fin septembre. Aujourd’hui, le club principale de la capitale financière d’Allemagne est cinquième du championnat à cinq points du RB Leipzig (3ème).

Rouleau compresseur

Si les débuts en championnat et en coupes nationales ont été catastrophiques, le début de la phase de poule de l’UEFA Europa League n’a été qu’une formalité.

Confronté à l’Olympique de Marseille, la Lazio Roma et l’Apollon Limassol, l’Eintracht s’est vu nommé dans un groupe assez relevé et expérimenté six ans après leur dernière qualification européenne.

Danny Da Costa au contact avec Luiz Gustavo lors de la défaite marseillaise ! (Crédit photo : L’Internaute)

L’Europapokal débuta dans un Vélodrome à guichet fermé dans une ambiance électrique… Trêve de plaisanterie, le parcours européen du SGE débuta dans un stade Orange Vélodrome vide. La décision fut suite aux dégradations commises par certains supporters marseillais lors de la finale 2017/2018 qui s’était joué à Lyon face à l’Atletico Madrid (3-0). Premier match donc et première victoire, deux buts à un. Francfort lança de la meilleure des façons sa campagne européenne !

S’en est suivi une superbe victoire 4-1 à la Commerzbank Arena face à la Lazio, un petit 2-0 toujours à domicle face à Limassol. Avant d’attaquer les matchs retour, Frankfurt était premier du groupe et quasiment certain de se qualifier.

Durant la phase retour, une victoire 3-2 à Limassol qualifia les hommes d’Hütter pour la suite de la compétition. Ce n’est pas pour autant que l’Eintracht lâcha les deux derniers matchs et les six derniers points. La réception de l’OM en fut la preuve. Luka Jovic y alla de son doublé, Bouna Sarr et Luiz Gustavo marquèrent contre leurs camps. Victoire 4-0. Et pour finir en beauté dans un Stadio Olimpico tristement vide, les Allemands s’imposèrent par 2 à 1 et firent une parfaite série de 6 victoires en 6 matchs en phase de groupe.

Premier test

Qualifié en seizième de finale, Francfort s’est vu tiré au sort face au Shakhtar Donetsk ! Les Ukrainiens, habitués de la compétition, se sont vu repêchés en Europa League après une troisième place dans le groupe très relevé de Lyon, Manchester City et Hoffenheim. C’était donc l’occasion pour le SGE de se tester face à un gros.

Le match aller s’est joué à Kharkiv à 314 km de Donetsk. La raison est militaire puisque la zone est de l’Ukraine étant trop instable. Le Shakhtar joue tous ses matchs au Metalist Stadium. Un match qui se soldera sur un 2-2 malgré une supériorité numérique des Allemands depuis la 11ème minute.

C’est donc avec l’avantage du but à l’extérieur que Francfort reçoit Donetsk le 21 février dernier à l’Arena. Mais qui était assez fou pour penser que le score en resterait là ? Que l’Eintracht se contenterait d’un 0-0 à domicile devant 47 000 personnes ? Pas Luka Jovic et Sebastien Haller. Ces deux-là ouvrèrent le score dès les 20 premières minutes. Le Français ira de son doublé et Ante Rebic marquera l’ultime but à la 88ème minute. Masterclass du club allemand qui élimine le Shakhtar sur un total de 6 buts à 3 !

Suivez les lives tweets spécial Europapokal sur notre compte twitter @Fu_Meister ! (Crédit photo : Matheo Rabanowitz)

Les raisons de croire à une victoire face à l’Inter Milan

Les raisons sont simples, elles se nomment Kostic, Haller et Jovic. Ces trois comparses offensifs en sont à 14 buts rien qu’en Europa League. Luka Jovic en est à 15 en championnat tandis que le Français Sébastien Haller en est à 12. Un rouage offensif plus que décisif si l’on y rajoute Da Costa et Rebic (ce dernier est blessé) et le total de 23 buts marqués par Frankfurt pour le moment en UEL.

Sur le plan défensif, le SGE n’a pris que cinq petits buts sur la phase de poule et trois durant la double confrontation face à Donetsk. De plus l’Eintracht comptera sur un renfort de 15 000 supporters qui parcoureront les 662 km séparant Francfort de Milan pour le match retour ! C’est d’ailleurs une des forces de l’Eintracht, cette saison les supporters sont déchaînés et pousseront leur équipe jusqu’au bout. D’ailleurs, Frankfurt n’a fait que gagner à domicile en Europa League cette saison !

Enfin, l’Eintracht joue régulièrement face à de grosses écuries en championnat sans être ridicule. Comme dit au tout début, les Adler sont actuellement cinquième de Bundesliga et sortent d’une victoire 3 abuts à 2 face au TSG Hoffenheim alors qu’il étaient menés 2-1 jusqu’à la 89ème minute !


Les supporters ont réalisé un tifo par match d’UEFA Europa League ! (Crédit vidéo : Youtube Passion Ultras)

Une C3 qui réussit donc bien aux Frankfurter pour le moment et qui va perdurer on l’espère. Le choc de ce soir face à l’Inter sera également un facteur à prendre en compte pour la suite de la compétition. Si le SGE se ballade comme lors du match retour face à Donetsk, nous pourrons alors penser qu’il est plus que probable que cette équipe-là atteigne la très attendue finale à Baku !