L’US Orléans est l’une des belles surprises de la Domino’s Ligue 2. Avec six victoires consécutives, le club du Loiret s’est replacé dans la course à la montée après un début de saison compliqué. Retour sur le début de saison de cette équipe en déplacement chez le Stade de Reims pour la Coupe de la Ligue.

Après une douzième place acquise lors du dernier exercice, Orléans pensait se battre de nouveau pour le maintien. De nombreux mouvements lors du mercato estival ont lieu. Le meilleur buteur Yannick Gomis quitte le club et ils doivent réaliser des prêts comme le jeune attaquant rennais Jordan Tell. Des joueurs d’expérience viennent aussi compléter cet effectif. Cédric Cambon, le globe-trotter Anthony Le Tallec ou Karim Ziani sont ces joueurs à forte maturité.

Le premier mois : Trois matchs, trois claques

La fin de saison dernière était très compliquée. En effet, les hommes de Didier Ollé-Nicolle prennent seulement huit petits points en dix matchs. Les matchs amicaux sont également du même acabit. Ils concèdent deux défaites en trois parties dont un cinglant 3-0 lors de l’ultime match de préparation. Pas le meilleur moyen pour préparer la saison. L’entraîneur l’a bien senti à l’issue de cette dernière rencontre.

 On ne s’est pas encore remis mentalement dans l’esprit de la compétition, du combat de la Ligue 2. Je pense qu’on se voit un peu trop beau.

Les premiers matchs de la saison viennent corroborer sa déclaration et la préparation. Ils encaissent trois scores fleuves dont deux à domicile (2-0, 5-1 et 3-0). Les nouvelles recrues ont dû mal à s’adapter. La défense n’est pas non plus au rendez-vous de ce début de saison et Orléans se retrouve en dernière position. Ils ne pouvaient pas plus mal commencer dans ce championnat compliqué. Seule la Coupe de la Ligue rend le ciel Orléanais moins maussade. Ils arrivent en effet à rompre cette mauvaise série par une qualification au deuxième tour puis en seizièmes de finale.

Et soudain le réveil

La Coupe de la Ligue a servi de déclic. Elle a libéré cette équipe où joue notamment Pierre Bouby, chroniqueur sur la Chaîne l’Equipe. Depuis ce deuxième tour contre Nancy, les Orléanais sont sur une incroyable série. Hormis un faux pas au Havre, ils sont sur six victoires consécutives notamment contre Lorient, quatrième au classement. Les autres équipes battues sont à la lutte pour le maintien. Mais dans un championnat aussi serré, le résultat n’était pas acquis. Des joueurs se révèlent dans ce club comme le jeune Jordan Tell. Il a inscrit quatre buts sur ces six matchs et se place comme le meilleur buteur du club avec cinq réalisations.

La série en cours d’Orléans (crédit : FlashResultat)

Ce qui est le plus remarquable dans cette série, ce n’est pas tant les victoires. Oui, car en regardant l’image ci-dessus, vous avez sans doute remarqué les scores des rencontres. Ils sont en effet sur six matchs sans encaisser le moindre but, soit un total de 551 minutes. Encore loin du record de Gaëtan Huard de 1176 minutes certes. De plus, la réussite est également avec eux. Lors du dernier match au Red Star, ils inscrivent quatre buts en autant de frappes cadrées. Avec cette série, l’équipe d’Ollé-Nicolle se retrouve à la cinquième place, synonyme de barrages.

https://twitter.com/US_Orleans/status/1055910163427876866

Jusqu’où vont-ils aller ?

C’est la question que l’on peut se demander. Jusqu’où vont-ils continuer leur série de victoire ? Lors du prochain match, ils vont recevoir Grenoble, huitième au classement. Ce sera donc un petit test pour le club du Loiret. Bien que l’objectif initial et annoncé était le maintien, ils peuvent se mettre à rêver d’une montée. Utopique en début de saison. Mais avant ça, ils vont devoir réaliser un match plein en Coupe de la Ligue pour espérer se qualifier. Assurément, Orléans se déplace ce mercredi chez Reims, un club de première division. Mais avec l’état de forme actuel, une victoire ne serait pas surprenante.

[themoneytizer id=”18234-28″]