Peu utilisé à Barcelone et sans billet pour la Russie, Lucas Digne a connu une saison 2017-2018 compliquée. Avant une résurrection assumée à coups de coup-franc.

Le 1er Août 2018, alors que Lucas Hernandez et Benjamin Mendy baignent encore dans le bonheur ultime, le natif de Meaux part à Everton pour retrouver du temps de jeu et regagner sa place chez les Bleus. Six mois plus tard, le joueur a-t-il réussi à s’adapter à la Premier League et ainsi gagner des places pour l’Équipe de France ?

Des saisons compliquées qui entachent un excellent début de carrière

Pour comprendre ce dont est capable Lucas Digne, il est utile de revenir sur son parcours avant son arrivée chez les Toffees.

Joueur lillois depuis 2011, Lucas Digne se montre très rapidement décisif lors de la saison 2012 – 2013 avec les Dogues. Un premier but en Ligue 1 sur penalty contre Lorient et un but de la victoire en fin de match contre le SC Bastia deux semaines plus tard mettent en lumière le jeune de 19 ans lancé par Rudi Garcia. Cette même année, il est nommé à la catégorie du meilleur espoir de Ligue 1 du Trophée UNFP qui sera remporté par Florian Thauvin.

Digne continue de progresser au PSG avec deux trophées de Ligue 1 à la clé. Sa technique, sa propreté défensive et son intelligence de jeu tapent à l’œil de Didier Deschamps. Le latéral gauche commence alors ses classes en Equipe de France et participe au voyage au Brésil pour la Coupe du Monde 2014.

Lucas Digne conquit le maillot le bleu à 20 ans, avec une première sélection en 2014 face aux Pays Bas, avec une victoire 2-0 à la clé (Crédit Photo : 20minutes.fr).

En manque de temps de jeu après deux saisons à Paris, Digne est prêté pour un an dans une autre capitale, Rome, où il retrouve Rudi Garcia qui l’avait entraîné à Lille. Il joue 42 matchs pour l’AS Roma avec 3 buts marqués. Encore sélectionné en Equipe de France pour l’Euro 2016, Digne part à Barcelone la même année. Le joueur ne parvient pas à s’imposer en Catalogne et dispute seulement 17 matchs en Liga BBVA la première saison, pour 12 petites rencontres la saison suivante. En manque criant de temps de jeu, Digne n’est pas du voyage en Russie. Un véritable coup dur pour lui. Le 1er Août 2018, Digne part chez les Toffees pour 5 ans, avec comme espoir de se relancer.

Lucas Digne enchaîne dans son quatrième championnat à seulement 24 ans !
(Crédit Twitter : Weeplay/Everton)

Une première partie de saison parfaitement réussie

Si Lucas Digne n’a pas su marquer les esprits blaugranas en 2 ans, il n’a pas attendu très longtemps pour faire vibrer les Toffees. Entré en jeu à la 86ème minute du premier match de la saison, il est rapidement intégré dans l’équipe. Sur le banc jusqu’au 1er septembre, le numéro 12 d’Everton saisit la chance que son entraîneur Marco Silva lui offre. Ses excellentes prestations contre Huddersfield et West Ham United lui permettent de prendre définitivement la place d’un Leighton Baines vieillissant (34 ans). S’en suivent des prestations constantes. Le joueur se démarque contre les rivaux de Liverpool FC et contre Newcastle United par sa solidité défensive et sa capacité à créer des occasions en attaque.

Mais tout ça, c’est avant cette masterclass contre Watford, une prestation gravée dans la mémoire des supporters d’Everton. Canalisant le danger dans son couloir en étouffant Ken Sema, Digne se montre même très bon offensivement en prenant le dessus sur le latéral Kiko Femenia. Malgré ce bon match individuel, l’équipe perd 2-1 dans les arrêts de jeu. Une faute est sifflée, un coup franc bien placé à l’entrée de la surface. A ce moment-là, tout le monde pense que le spécialiste Gylfi Sigurdsson va tirer, et à la surprise générale, c’est Digne qui s’élance et qui frappe du gauche. Son tir, imparable, contourne le mur des Hornets et se loge dans la lucarne gardien d’un Ben Foster impuissant.

Le but salvateur contre Watford (Crédit : Youtube)

Le match suivant, contre Manchester City, Digne se montre encore comme le seul joueur d’Everton vraiment à la hauteur à l’Etihad Stadium. Face aux champions d’Angleterre en titre, l’ancien latéral gauche du PSG fera une passe décisive pour Dominic Calvert-Lewin, pour le seul but de l’équipe, qui s’inclinera pourtant 3-1.

Comme tous ses coéquipiers, Lucas Digne souffre face à Tottenham, lors de l’écrasante défaite 6-2 à domicile. Mais le joueur révèle une véritable force de caractère en se relevant dès le match suivant avec une performance incroyable contre Burnley. A la 13ème minute de jeu, il réitère son but contre Watford avec un excellent coup franc. Le joueur ne s’arrête pas là et inscrit en seconde mi-temps un superbe but à ras de terre, à 30 mètres de la surface, sur une passe de Bernard. Ce match prouve un fait que les Toffees avaient déjà perçu depuis quelques rencontres : Digne les a conquis.

S’en suivent deux matchs corrects contre Brighton et Leicester malgré ces deux défaites sur le même score de 1-0. Le dernier match contre Bournemouth se révèle très satisfaisant, le latéral débloque le score avec une passe décisive pour son compatriote Kurt Zouma.

Digne et Zouma, l’action 100% frenchie qui permet à Everton de l’emporter contre Bournemouth (Crédit Photo : Football 365). 

Une excellente forme qui justifie  son retour en Equipe de France

L’excellent début de saison du natif de Meaux le fait réintégrer l’Equipe de France et participer à deux rencontres sous le maillot des bleus, contre l’Islande et les Pays-Bas, respectivement en amical et en UEFA Nations League. Digne a énormément progressé avec Everton. Le joueur se montre comme l’un des joueurs offensifs les plus dangereux de l’équipe. En effet, il apporte un danger non négligeable sur son aile, centrant souvent avec 3 passes décisives déjà en 20 matchs pour autant de buts chez les Toffees.

Le latéral français se montre ainsi comme un tireur redoutable et excellant dans les coups-francs. Un déclic sans doute. Aucun but dans la surface de réparation. Son seul but sur une action de jeu est cette frappe de 30 mètres qui trompe Joe Hart.

L’incroyable but de 30m contre Burnley (Crédit : Youtube).

De même, Lucas Digne est devenu un véritable guerrier. Ne lâchant rien, il se bat jusqu’au dernier moment pour l’équipe. Une rage défensive évidente et une force à remotiver les troupes confèrent à Lucas Digne un rôle décisif et fondamental dans son nouveau club. Par ces qualités, Digne se montre comme un choix de luxe pour Deschamps. Non, il n’est pas mort !

A Goodison Park comme à Clairefontaine, Lucas Digne a gagné des points dans la hiérarchie des bleus, c’est indéniable. Profitant des blessures récurrentes de Benjamin Mendy, le joueur a clairement sa place dans les 23 tricolores. Reste à confirmer les attentes, parce que Ferland Mendy signe également de très bonnes prestations à Lyon.