Dans un communiqué, l’OGC Nice a officialisé le départ de son entraîneur suisse. Il a été libéré de sa dernière année de contrat. 

Arrivé à l’été 2016 sur la Côte d’Azur, l’ancien coach du Borussia Monchengladbach quitte les Aiglons après une défaite sur la pelouse de l’Olympique Lyonnais (3-2). « Durant ses deux saisons chez nous, Lucien a contribué à continuer de faire grandir l’OGC Nice, avec en prime un parcours exceptionnel l’an passé » salue le président Jean-Pierre Rivère dans le communiqué. « Nous le remercions pour la qualité du travail qu’il a accompli à la tête de l’équipe et pour son investissement constant ». Ce départ provient d’un accord moral anticipé par la direction.

Retour en Bundesliga

Quatrième en 2017 et huitième en 2018, Lucien Favre aura continuer à faire grandir l’OGC Nice après le départ de Claude Puel. En deux saisons, l’entraîneur helvète de 60 ans a marqué le championnat de France. Si Nice est devenu aujourd’hui une valeure sûre de Ligue 1, c’est grâce à la science et l’intelligence de Lucien Favre. Son style de jeu dynamique, rapide et offensif basés sur un vrai fond de jeu est dans la continuité de la philosophie des aiglons. Ses analyses posées d’après-match ont été vivement apprécié.

Mais sa préférence pour la Bundesliga, où il a entraîné huit ans entre 2007 et 2015, est toujours vivace. Cela tombe bien car Favre va débarquer du côté du Borussia Dortmund cet été à la place de l’intérimaire Peter Stoger. Le BVB avait tenté de le recruter la saison dernière avant de se rabattre sur Peter Bosz. Tout porte à croire à ce scénario. « Ce furent deux années fantastiques à Nice. Au niveau humain et sportif » a-t-il déclaré après le match. L’OGC Nice a déclaré par ailleurs que son départ « se traduira par l’arrivée prochaine d’un nouvel entraineur dont le profil demeurera en droite ligne avec le projet ». Selon nos informations, le nom du successeur de Lucien Favre serait l’ancien coach du FC Séville Eduardo Berizzo.