Après une Liga NOS brillamment remportée, certains joueurs du Benfica Lisbonne continuent sur leur lancée. Notamment deux des plus belles promesses du football lusitanien les milieux de terrains Florentino Luís et Gedson Fernandes.

Engagés avec les U20 portugais en Coupe du monde, ces deux prodiges n’ont pas fini de faire parler d’eux. À la fin de la saison de Liga NOS 2018/2019, le football continue pour le Portugal. Avant le prochain match des A de Cristiano Ronaldo contre la Suisse le 6 juin prochain, les jeunes lusitaniens participent à la Coupe du Monde des U20 en Pologne. Pour Florentino Luís et Gedson Fernandes, c’est l’occasion de transmettre à leur groupe leur expérience après une exceptionnelle saison. Réponse demain soir à 20h30 face à l’Afrique du Sud dans le groupe F.

L’équipe des U20 du Portugal avec Gedson Fernandes (4ème en partant de la gauche, numéro 8) (Crédit photo : FIFA)

Florentino et Gedson, la saison de la joie

Lorsque l’on se plonge dans la saison du Benfica, un fait est établi. La fulgurante ascension d’une jeunesse fringante et souveraine qui a tout casser sur son passage. Une année 2019 faste et exceptionnelle correspondant à l’arrivée du technicien Bruno Lage. Surtout, une saison qui aura profité à tous les jeunes joueurs de l’équipe.

Gedson Fernandes en discussion (Crédit photo : Noticiasaominuto)

Certes, le football européen a davantage vu les performances de l’attaquant João Félix ou du rugueux défenseur Rúben Dias, deux autres noms qui ne sont pas à oublier également. En effet, dans le lot, deux milieux de terrain talentueux ont émargé et montré tout leur potentiel. En permettant également de faire croire que le football portugais a trouvé une doublette de choix.

Florentino Ibrain Morris Luís et son numéro 61 (Crédit photo : A Bola)

En effet, Florentino Luís et Gedson Fernandes, 20 ans tous les deux, sont les pièces essentielles du milieu de terrain lisboète. Un poste stratégique permettant de fluidifier les attaques et de couper celles adverses. C’est aussi une occasion idéale de voir à l’oeuvre lors de ce Mondial U20 deux joueurs considérés désormais comme expérimentés.

Un duo de choc

Tout au long de la seconde partie de la saison donc, leurs performances furent constantes. Milieu relayeur pour Gedson en mode « box-to-box » capable de casser les lignes tandis que Florentino est davantage un numéro 6, les deux jeunes hommes n’ont jamais parus effrayés par le haut niveau. Loin de là et avec un maturité stupéfiante pour des garçons en constante évolution.

Cet apport et cette fraîcheur ont permis au Benfica de jouer plus libéré en réalisant une fin saison ébouriffante. Si au niveau statistique, leurs lignes ne sont pas les plus remplies, leurs techniques communes semblent sans limites sur le terrain. Une merveilleuse preuve que le centre de formation des « Aigles » regorge de talents à tous les niveaux.

Florentino, un néo-Pogba ?

À l’instar de leurs coéquipiers du Benfica, les deux joueurs désormais sont également sur les tablettes de bon nombre de clubs. Tous intéressés par le formidable potentiel de développement des deux Portugais. Comparant notamment Florentino Luís a un maître à son poste, un certain Paul Pogba, rien que ça.

Florentino Luís dans ses œuvres et avec le sourire (Crédit vidéo : Youtube – ScofieldFC)

S’il est naturellement encore trop tôt pour faire des comparaisons hâtives avec le champion du monde français, la ressemblance est plus que troublante. Physiquement, techniquement et dans la capacité d’avancer balle au pied, tout semble le désigner comme un héritier de la « Pioche ». Une bien belle preuve du talent d’un milieu que le monde du football risque de s’arracher rapidement.

Cependant, pour arriver et s’installer au sommet, hormis l’expérience et l’accumulation des matchs, il lui manque pour le moment l’impact offensif. Dès que le numéro 61 aura réussi à trouver régulièrement le chemin des buts, plus rien ne pourra l’arrêter. Un numéro 6 des temps modernes et dégageant une puissance inégalable.

Fernandes, friand d’espace?

De son côté, Gedson Fernandes est quant à lui un avaleur d’espace et une véritable mobylette. Véritable milieu box-to-box capable de prendre toute la largeur du terrain, le numéro 83 benfiquiste est le prototype même du joueur cassant les lignes. Très technique et possédant un sens aigu du mouvement, Fernandes est un véritable poison pour les défenses.

Fernandes et son beau maillot… et son talent surtout ! (Crédit vidéo : Youtube – Jambo (sonao))

Cette prise d’espace continue et permanente permet dès lors à son équipe de compter sur une rampe de lancement foudroyante. Comme pour Luís, à partir du moment où sa technique et sa vitesse lui permettront de marquer davantage, il sera lui aussi inarrêtable. Un beau duo pour la sélection portugaise dans tous les cas.

Les U20, avant les A ?

En attendant de faire saliver les grands clubs européens, les deux compères ont une mission à accomplir. En effet, ils seront les fers de lance du Portugal et de leurs jeunes coéquipiers. Demain soir, à 20h30, pour le dernier match du Groupe F face à l’Afrique du Sud, les U20 compteront sur l’expérience de Luís et Fernandes pour venir à bout de leurs adversaires.

La future équipe nationale portugaise (De gauche à droite, João Félix, Gedson Fernandes, Florentino Luís et João Filipe dit Jota) – (Crédit photo : Observador.pt)

Après une victoire face à la Corée du Sud (1-0) et une défaite face à l’Argentine (0-2), les coéquipiers des deux Diogo du FC Porto jeunes, les centraux Queiros et Leite, sont désormais au pied du mur. Une victoire impérative sera requise afin de se qualifier pour le tour suivant et démontrer toutes les promesses que leur talent suscite.

Les deux milieux du Benfica auront donc une position de choix et l’expérience pouvant faire la différence. En remportant leurs duels et en se projetant vers l’avant. Afin de permettre à l’avant-centre lillois Rafael Leão et l’attaquant gaucher du S.C. Braga Francisco Trincão de concrétiser leurs offrandes. Un moindre mal pour deux joueurs ayant remporté le championnat U17 ensemble en 2016. Avant d’aller chez les A prochainement ?

Deux joueurs à suivre

Quoi qu’il en soit, Florentino Luís et Gedson Fernandes sont la preuve vivante que le football portugais possède une réserve inépuisable. Des joueurs techniques, capables d’apporter le surnombre, jeunes et avides de reconnaissances. Une bonne nouvelle pour le futur mais en attendant une carrière chez les A, place au match face à l’Afrique du Sud.

« Il n’y a pas de meilleure chose que de remporter des titres pour Benfica. Tout au long de la saison, j’ai toujours fait de mon mieux, qu’il s’agisse de l’équipe A ou de l’équipe B. Nous avons atteint ce but très important et nous avons prouvé qu’avec ces supporters tout était possible »

Pour Florentino Luís, après le titre acquis avec le Benfica, place à la sélection U20 (A Bola)

Une victoire et une qualification matérialiseraient au plus haut point tout le talent de Luís et Fernandes. Avant d’aller voir plus loin et plus haut, cette Coupe du monde U20 est une excellente occasion de valider toutes les bonnes dispositions à leur égard. En attendant, un jour prochain, de franchir définitivement la barre que les spécialistes du foot portugais leur prédisent. Et montrer à tout le monde que Danilo Pereira et William Carvalho ont peut-être trouvé leurs successeurs…