Après 17 semaines de MLS sur 34 à jouer, certaines équipes ont été des agréables surprises en ce début de saison quand d’autres ont déçu. Et il en est de même pour certains joueurs ! Qui terminera en Playoffs en fin de saison ? Quel joueur confirmera, se réveillera ou au contraire chutera, réponse bientôt !

Crédit photos : RDS
Crédit photo : RDS

L’équipe qui surprend : New-York Red Bull

Florian Valot, une des révélations de NYRB cette saison après son but dans le derby de New-York. Crédit photo : @NewYorkRedBulls

Alors qu’on leur prédisait une sombre saison avec le départ de certains cadres dont Sacha Kljestan à Orlando City, NYRB s’appuie finalement très bien sur les recrues de l’hiver comme Florian Valot (13 matchs : 3 buts / 4 passes décisives), Alejandro Romero « Kaku » (12 matchs : 3 buts / 6 passes décisives) ou encore Tim Parker (11 matchs : 1 passe décisive).
Combiné avec des joueurs de qualité et d’expérience au sein du club comme Luis Robles, Bradley Wright-Phillips, Tyler Adams et même Daniel Royer, ils bataillent pour la seconde ou même la première place de la Conférence Est.
À l’image de Florian Valot issue de NYRB II, le recrutement cet hiver s’est fait essentiellement auprès de la réserve évoluant en USL (United Soccer League). Et ce choix s’est avéré payant lorsqu’on voit les statistiques du jeune milieu offensif français alors qu’il ne vit que sa première saison professionnelle ! Ce modèle de gestion d’effectif va sûrement ouvrir la voie à d’autres équipes et jeunes joueurs dans un avenir proche en Major League Soccer.
Leur match référence est sans conteste la démonstration 4-0 dans le derby de New-York contre le New-York City FC de Patrick Vieira.

L’équipe qui déçoit : Toronto FC

Image result for toronto fc defeat 2018
Toronto FC après la défaite en Finale de la CONCACAF 2018. Crédit photo : Reuters

Vainqueur de la MLS Cup 2017, nul n’aurait pensé voir Toronto FC s’enfoncer semaines après semaines au fond du classement. On savait que le championnat allait être mis de côté en début de saison pour tout donner en CONCACAF Ligue des Champions, mais après la défaite surprise des canadiens en finale face au club mexicain de Chivas aux tirs aux buts, ils étaient censés aller de l’avant. Or depuis ce coup de massue pris sur la tête, ils ne s’en sont jamais relevés, Giovinco (12 matchs : 3 buts / 3 passes décisives) et les cadres de l’équipe ne sont que l’ombre d’eux-mêmes et n’arrivent pas à sortir la tête de l’eau. Leur défense très instable (30 buts encaissés) fait de certaines de leurs prestations des matchs spectaculaires, en témoignent les rencontres contre Columbus Crew le 03 juin (3-3) et le 4-4 contre DC United dix jours plus tard. Et pour ne rien arranger, ils ont sept joueurs àl’infirmerie dont Vazquez et Altidore !
Le match qui leur a fait le plus mal a été le 5-1 infligé par Houston Dynamo.

Le joueur qui surprend : Gyasi Zardes

Image result for gyasi zardes columbus crew
Crédit photo : lastwordonsoccer.com

Peu ou mal utilisé lorsqu’il jouait à LA Galaxy, l’international américain réalise depuis son arrivée à Columbus Crew la saison la plus aboutie de sa carrière. En ayant joué tous les matchs comme titulaire avec un statut d’indiscutable, il a inscrit 10 buts en 17 rencontres et délivré une passe décisive !

Le joueur qui déçoit : Sebastian Giovinco 

Sebastian Giovinco - Toronto FC - Sitting on the field after injury
Crédit photo : mlssoccer.com

L’habituelle star du championnat et du Toronto FC réalise à l’image de son équipe une saison cauchemardesque ! Auteur de 55 buts et 36 passes décisives en 3 ans et 86 matchs de MLS, il connaît là sa pire saison bien qu’elle soit loin d’être terminée. Les défenses adverses savent maintenant comment contrer son jeu et arrivent à le contenir afin qu’il ne soit plus efficace. Attendu après le titre, il sera un des facteurs X de Toronto FC pour rattraper ce début de saison catastrophique.

Dans la Conférence Est, Atlanta United confirme qu’ils sont au-dessus du lot suivi de près par les deux clubs de New-York ! Columbus est une bonne surprise de la mi-saison malgré les affaires extrasportives du club. Les clubs canadiens et celui de la capitale eux déçoivent particulièrement.
À l’Ouest, le Sporting Kansas City réalise une moitié de saison complètement folle, l’équipe d’expansion Los Angeles FC a battu le record du nombre de points d’une nouvelle franchise (en départ d’une saison) et Portland Timbers qui avait très mal débuté 2017 réalise une remontée fantastique ! Seattle par contre, déçoit autant que Toronto FC cette année.

L’arrivée de Wayne Rooney qui fera ses débuts à l’Audi Field (le nouveau stade qui sera inauguré le 15 juillet) permettra-t-il à DC United de remonter au classement pour se battre pour une place en Playoffs ? Laquelle des deux équipes de New-York terminera devant au classement en fin de Saison Régulière ? Zlatan Ibrahimovic  amènera-t-il le LA Galaxy au sommet ? Le Canada se ressaisira-t-il ?
Toutes ces réponses nous seront livrées de juillet à octobre !

[themoneytizer id=”18234-28″]