Depuis sa révélation chez les Foxes de Leicester, N’Golo Kanté est considéré comme l’un des meilleurs milieux défensifs au monde. Mais cette année, le nouvel entraîneur Maurizio Sarri l’a fait changer de registre. Kanté occupe aujourd’hui un poste plus offensif au sein des Blues.

En février, le milieu tricolore semble beaucoup moins en vue dans le championnat. Et son nouveau rôle sous Sarri n’y est pas pour rien. Le changement de poste de l’international français n’est-il pas contre-nature ?

L’un des meilleurs milieux défensifs de la décennie

Arrivé sur le tard sur le devant de la scène (il quitte Caen pour Leicester à l’âge de 24 ans), N’Golo Kanté va tout rafler en un temps record. Le joueur est l’un des protagonistes du sacre des foxes pour sa première saison en Premier League en 2016. On reprend les mêmes et on recommence chez les blues l’année suivante. Il est élu cette saison-là meilleur joueur de Premier League.

L’un des protagonistes du triomphe miraculeux de Leicester City (Crédit Photo : Scoopnest).

En 2018, Chelsea échoue en championnat avec 70 points et une cinquième place décevante. Ça n’empêche pas Kanté de continuer à remplir sa galerie de trophées. Désigné meilleur joueur de l’équipe à l’issue de la saison, il s’en va en Russie avec la FA Cup soulevée. Le plus beau reste alors à venir.

Titulaire indiscutable dans le onze de Didier Deschamps, le milieu défensif va disputer presque intégralement les matchs des bleus lors de la Coupe du Monde 2018. Le seul match où il passera à côté sera la finale. Provoquant le coup-franc à l’origine du but du 1-1 par Ivan Perisic, Kanté se voit étouffé par les milieux croates. Avec un carton jaune sur la tête qui le paralyse défensivement, il sort en début de seconde période. Si l’on enlève ce match, le joueur aura effectué de très bonnes apparitions chez les Bleus et aura été l’un des hommes forts de la compétition. Des prestations auréolées d’une distinction d’homme du match lors du troisième match de poule contre le Danemark. Son parcours en Russie lui vaudra même une petite chanson devenue phare pendant la compétition et entonnée à l’Elysée.

N’Golo Kanté s’est affirmé pendant 3 saisons comme l’exemple parfait du n°6. Avec une endurance et une vivacité assez rare, il a impressionné le monde du football par sa capacité à couvrir une grande partie du terrain. Valeur sûre, Kanté est devenu synonyme de sécurité par son sens du placement défensif, ses interceptions récurrentes et son pressing agressif malgré sa petite taille (1m68).

Un tout nouveau registre avec Sarri

Au début de la saison 2018/2019, changement de coach et de science de jeu.

Les performances décevantes de Chelsea entraînent le départ d’Antonio Conte, remplacé dans la foulée par un autre italien : Maurizio Sarri, meilleur entraîneur de Serie A lors de la saison 2015/2016, tout droit sorti du SSC Naples. C’est la première fois qu’il entraîne hors de la grande botte. Le mercato estival est très important. Avec les arrivées de Jorginho, Mateo Kovacic et Ross Barkley six mois plus tôt, le milieu de terrain est beaucoup plus garni.

N. Kanté était épanoui avec Conte, en est-il de même avec Sarri ? (Crédit Photo : Metro)

Sarri change totalement la philosophie de jeu de l’équipe qui passe d’un 3-4-3 à un 4-3-3 avec un seul milieu à vocation réellement défensive. Jorginho, qui excelle en tant que meneur de jeu reculé, prend alors la place de milieu défensif au dépit de Kanté qui se voit jouer plus offensivement.

Une saison 2018/2019 qui interroge

Kanté a dû délaisser cette saison ce poste qui l’a fait exploser aux yeux du grand public. Beaucoup de questions se posent à propos de son nouveau rôle au sein de l’effectif. Sarri fait évoluer offensivement Kanté alors qu’il peut faire jouer des milieux qui sont taillés pour ça. On pense ici à Barkley et à Kovacic.

N’Golo Kanté couvrait énormément la défense des blues. Et son absence se fait ressentir. Jorginho n’a pas du tout le même profil, il est à l’aise balle au pied tout en étant très peu agressif défensivement. Si le début de saison était très prometteur pour le milieu brésilien, les prestations sont quelque peu décevantes ces derniers temps. Les Blues sont quatrièmes et relégués à 12 points du leader Liverpool en cette 25ème journée. 23 buts encaissés pour 25 rencontres.

Jorginho, la recrue qui change le dispositif des blues (Crédit Photo : Sky Sports).

Indéniablement, l’impact défensif du français en prend un coup. Kanté intercepte beaucoup moins de ballons et tacle peu cette année. Le joueur est beaucoup moins régulier. On pense à ses performances décevantes contre Arsenal le 19 janvier et Bournemouth le 30. Irréfutablement, il est moins à l’aise à ce poste.

Un nouveau Kanté qui devient pour autant décisif

En réalité, le poste de N’Golo Kanté n’est pas si contre-nature que ça. Il est devenu plus que jamais décisif.

L’année dernière, l’ancien caennais était en 34 matchs de championnat à un but et une passe décisive. Cette année, c’est le festival. Il marque le premier but de l’équipe contre Huddersfield lors de la première journée et annonce la couleur : il sera dangereux dans la surface de réparation.

Une nouvelle vocation offensive qui rend Kanté décisif dès la 1ère journée (Crédit vidéo : Youtube).

À la 25ème journée, N’Golo Kanté est déjà à 3 buts pour 4 passes décisives. Toujours titulaire indiscutable, il a participé à toutes les rencontres de Premier League de l’équipe. Les performances restent dans l’ensemble correctes, sa présence sur le terrain se montre toujours capitale, dans un registre différent seulement. En témoignent les 2 passes décisives contre Huddersfield le 2 février dernier. Ainsi, le joueur français montre une remarquable capacité d’adaptation. Il n’en a pas perdu de son agressivité, Danny Rose et Timo Werner pourront difficilement nous contredire.

Finalement, le rôle que Maurizio Sarri donne à N’Golo Kanté se révèle contre-nature puisqu’il ne permet pas au joueur de s’épanouir avec ses points forts. Pour autant, le numéro 7 de Chelsea a prouvé qu’il était capable de s’adapter et de devenir décisif dans ce nouveau registre.