Auteur d’une saison historique avec l’Ajax Amsterdam, Erik Ten Hag s’est bâti une très bonne réputation en peu de temps. Si bien que cela semble avoir forcé les conclusions hâtives, notamment sur la comparaison entre le technicien néerlandais et Pep Guardiola.

Vainqueur du championnat, de la coupe nationale et demi-finaliste de la Ligue des Champions, Erik Ten Hag n’aurait pu rêver beaucoup mieux pour sa première saison complète sur le banc ajacide. Inconnu de la plupart des amateurs de football il y a encore un an, le technicien néerlandais s’est rapidement imposé comme l’un des coachs les plus tendances d’Europe.

Son parcours en Ligue des Champions notamment à penché la plupart des journalistes à analyser son parcours, sa tactique et sa philosophie, et tous en viennent à un point commun : sa ressemblance avec Pep Guardiola. Oui, le passage de Ten Hag à la réserve du Bayern Munich lui a permis de rencontrer le Catalan. Oui, il s’est inspiré de ses méthodes. Toutefois, en aucun cas Erik Ten Hag est une copie de Guardiola. Les deux hommes restent différents. Analyse.

Une carrière de joueur bien différente

Comme nous le savons tous, Pep Guardiola fut autrefois un pur produit de la Masia. À seulement vingt ans, il fut propulsé au sein de l’équipe première en tant que milieu central par son entraîneur, Johan Cruyff. Il devient peu à peu le chef d’orchestre de la Dream Team de l’époque.

Après le départ de Popescu en 1997 pour Galatasaray, le Catalan hérite du brassard de capitaine du grand FC Barcelone. En tout, l’international espagnol a remporté seize titres au cours de sa carrière. Parmi ces titres, tous acquis à Barcelone, figure une Ligue des Champions, une Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupe ou encore deux Supercoupe d’Europe.

En comparaison, Erik Ten Hag n’a jamais évolué dans un grand club en tant que joueur. Il n’a jamais eu l’opportunité d’évoluer aux côtés d’entraîneurs ou joueurs d’un talent exceptionnel contrairement à « Pep » avec les Rivaldo, Gabriel Batistuta ou Roberto Baggio. Erik Ten Hag a débuté sa carrière professionnelle dans son club formateur, le FC Twente. Il enchaînera ensuite plusieurs petits clubs sans convaincre (De Graafschap, RKC Waalwijk, Utrecht) avant un dernier retour à Twente. Il y remporte le deuxième trophée de sa carrière : une Coupe des Pays-Bas.

Le maître et l’apprenti… (Crédit Photo : Daily Mirror)

Des chemins diamétralement opposés

La carrière de l’actuel technicien amstellodamois est ainsi en rien comparable à celle de Pep Guardiola. Ten Hag n’aura disputé dans sa carrière que huit matchs de Coupe européennes. Il n’a jamais remporté le championnat national, et était bien loin d’être le plus populaire de son championnat, ou même de son équipe.

Pep Guardiola prend sa retraite en 2006 après une pige au Qatar. Il passe ainsi ses diplômes d’entraîneur à Madrid où il fait la rencontre de piliers du milieu tels que César Luiz Menotti ou encore Marcelo Bielsa. Dès lors que le Catalan obtient ses diplômes, il est recruté par le FC Barcelone afin d’entraîner l’équipe réserve pour la saison 2007/2008. La saison à peine terminée, le président Joan Laporta propulse le jeune entraîneur (tout juste auréolé d’un titre de champion de D4) avec la réserve à la tête de l’équipe première suite au licenciement de Frank Rijkaard.

Amour, Gloire et Monnaie

Après avoir marqué le club de son empreinte en tant que joueur, l’arrivée du technicien made in Catalunya est appréciée par les supporters. Pep Guardiola était déjà très populaire. Avec ce qui était probablement l’une des meilleures équipes de l’histoire, le Barça impose son hégémonie sur le football national et continental. En 2009, les Blaugranas réalisent un sextuplé historique. Au total, Pep Guardiola remporte quatorze titres en quatre ans dans la capitale catalane.

Courtisé par le Manchester City de Ferran Soriano, c’est finalement au Bayern Munich que la carrière de Pep Guardiola se poursuit. Durant cette période, un certain Erik Ten Hag entraîne l’équipe réserve du club. Enfin, en 2016, après sept titres acquis en l’espace de trois ans en Bavière, il s’engage du côté de Manchester City, autre cador européen.

Pep Guardiola n’a donc jamais eu de mal à trouver un club, profitant notamment de son statut de grand joueur. Passé des équipes réserves à l’équipe première de Barcelone en moins d’un an, le contraste avec Erik Ten Hag est ainsi saisissant.

Pep Guardiola abordait la philosophie de jeu du FC Barcelone, qui ne l’a jamais quittée. (Crédit Twitter : @lucas_haaby)

Erik Ten Hag, un parcours atypique

Après avoir mis un terme à sa carrière de joueur, Erik Ten Hag a mis un certain temps à se faire remarquer. Six ans pour être exact. Un long chemin qui ne fut pas facile, mais non sans récompenses. Après six ans en tant qu’entraîneur adjoint à Twente puis au PSV, c’est en seconde division que le jeune technicien néerlandais débute. Avec les Go Ahead Eagles, il parvient à faire monter le club dans l’élite pour la première fois depuis dix-sept ans, et cela dès sa première saison.

Certes encore peu connu au pays, son choix de quitter le club étonne, surtout lorsque les médias apprennent la nouvelle destination du Néerlandais. C’est en Bavière, du côté de la réserve du Bayern Munich – qui évoluait alors en Regionalliga Bayern (quatrième division) – que Ten Hag poursuit sa carrière. Dans ce même laps de temps, entre 2013 et 2015, le poste d’entraîneur de l’équipe première fut occupé par un certain Pep Guardiola.

« Cette période m’a énormément apporté. Je me souviens encore très bien : lorsque j’ai quitté l’Eredivisie pour aller entraîner en Regionalliga, beaucoup de gens aux Pays-Bas ont été sceptiques. Je n’ai jamais regretté ma décision. Travailler dans un aussi grand club que le Bayern, avec des personnalités aussi fortes que Pep Guardiola, c’était comme gagner au loto. »

Erik Ten Hag sur son passage en Bavière (Bild)

Ainsi, contrairement à la plupart des entraîneurs, Guardiola y compris, il n’a jamais entraîné les équipes jeunes ou réserve de quelconque club. Il eût beaucoup de mal à trouver un premier club et mise davantage sur la patience plutôt que la précipitation. Son style de recrutement a toujours été plus ou moins axé sur le développement des jeunes joueurs quand Pep Guardiola dispose désormais d’un budget lui permettant d’acheter sans compter. L’entraîneur batave savait qu’il devait en faire plus que les grands noms du milieu pour se faire remarquer. Que ce soit au PSV avec Fred Rutten ou la réserve du Bayern avec Guardiola, il a regardé et appris avec patience et humilité.

Fred Rutten comme mentor ?

« Bien sûr qu’Erik apprécie le travail de Guardiola, mais c’est exagéré de dire qu’il est son inspiration majeure. Sa principale inspiration dans le métier a plutôt été Fred Rutten. C’est lui qui lui a enseigné les ficelles du job ». Cette déclaration de Leon ten Voorde, ancien coéquipier de Ten Hag à L’Equipe début mai, reflète typiquement cet aspect.

En effet, Fred Rutten et Erik Ten Hag ont collaboré ensemble au PSV entre 2009 et 2012, lorsque ce dernier était entraîneur adjoint. « Quand ils parlaient tactique, jeu, chacun avait sa vision et cela rendait leur duo totalement complémentaire » nuance Erik Pieters, qui était joueur sous leurs ordres à Eindhoven. 

À l’image de Rutten, Ten Hag possède un jeu d’avantage basé sur l’offensif que la possession, contrairement à Guardiola. Le batave prône la création de jeu, d’espace, la polyvalence, le tout sans négliger l’aspect technique et la verticalité. Toutes ces caractéristiques furent les symboles du jeu de Fred Rutten au PSV Eindhoven.

Erik Ten Hag et Fred Rutten au PSV (Crédit Photo : NOS)

La méthode Ten Hag

La philosophie de Ten Hag est davantage une inspiration de celle de Guardiola qu’une vulgaire copie. L’entraîneur ajacide possède tout de même une méthode et des codes bien à lui. Son style est principalement basé sur le jeu offensif et la possession, les mouvements entre les lignes et un pressing très haut. Des caractéristiques qui rappellent certes la tactique de Guardiola, mais qui ne sont pas réellement abordées sous le même angle. Ten Hag aime le foot spectaculaire, il souhaite que son équipe soit technique et se créée de l’espace.

« Il a un tempérament chaud. Il insiste surtout sur la règle des six secondes et le pressing haut. Quand on perd le ballon, on doit immédiatement le récupérer. Il est focus sur ça, il nous le dit tout le temps. Si on a le contrôle du ballon, on a les capacités de faire reculer n’importe quel adversaire »

André Onana, gardien de l’Ajax, avant la demi-finale retour contre Tottenham.

En utilisant cette philosophie de jeu, les Amstellodamois ont su enchaîner les exploits. Contre le Real Madrid tout d’abord puis contre la Juventus Turin, avant de chuter de justesse contre Tottenham. Contre ces trois cadors européens, les hommes de Ten Hag se sont à chaque fois imposés à l’extérieur. Disposant d’un effectif jeune et inexpérimenté, le mérite de cette réussite revient majoritairement à Erik Ten Hag qui a su tirer parti de cette jeunesse pour les faire jouer comme des guerriers.

Une philosophie de jeu forcée ?

« On voulait être sûr qu’il adopte le style offensif que les fans aiment ici. Il a combiné cela avec ce qu’il a pu apprendre au contact de Pep Guardiola. »

Edwin van der Sar, directeur général de l’Ajax, à propos des débuts de Ten Hag

Cette saison, l’Ajax pratique un jeu très offensif et spectaculaire malgré la moyenne d’âge jeune de l’effectif. Cela est d’autant plus flagrant lors des rencontres de championnat. Erik Ten Hag a ainsi réussi son pari de transmettre le savoir qu’il a reçu du technicien catalan au Bayern. Ce n’était pourtant pas gagné, lui qui ne vient pas d’Amsterdam.

Il n’avait d’ailleurs jamais côtoyé le club d’une quelconque manière avant 2017. Il a fait de ce reproche de certains fans une de ses plus grandes forces. « C’est une soirée incroyable pour l’Ajax, mais également pour le football néerlandais », avait-il déclaré après l’élimination de la Juventus. L’ancien entraîneur d’Utrecht participe en effet à l’essor de ce championnat qui perdait en réputation ces dernières saisons.

La tactique de l’Ajax Amsterdam et d’Erik Ten Hag décryptée (Crédit vidéo : Youtube RMC Sport)

Il est difficile de comparer Pep Guardiola et Erik Ten Hag pour le moment pour la simple et bonne raison que les deux entraîneurs n’ont jamais entraîné dans un club du même niveau. De plus, si l’on se penche sur les précédents clubs de l’entraîneur batave, il semblerait que Ten Hag soit forcé à jouer dans une philosophie offensive qui n’est pas la sienne. Tout du moins pas autant. Il serait intéressant de voir quelle tactique Ten Hag aborderait dans un championnat tel que la Bundesliga ou La Liga. Il ne serait finalement pas surprenant de le voir initier une nouvelle philosophie. Il s’adapterait ainsi au championnat ou au club comme il l’a fait dans tous ses expériences précédentes.

Un entraîneur versatile

« C’est sans doute le meilleur entraîneur que j’ai eu jusqu’à maintenant. J’avais assez vite compris qu’il avait les qualités pour devenir un très bon coach alors que c’était la première fois qu’il dirigeait une équipe pro. À l’entraînement, ça ne rigolait pas beaucoup. On travaillait énormément avec le ballon, mais aussi tactiquement. »

Bart Vriens, ancien défenseur de Go Ahead Eagles, à propos de Ten Hag.

Avec les Go Ahead Eagles, Ten Hag demande à ses joueurs de fortement insister sur le pressing, de jouer haut. Il souhaite que ses joueurs récupèrent le ballon le plus rapidement possible. En Eerste Divisie (D2 Néerlandaise), le jeu pratiqué est généralement très offensif. Les Go Ahead Eagles se démarque de leur adversaire en jouant d’une approche différente. C’est grâce à cela que le club fut de nouveau promu, après dix-sept ans d’absence.

Au FC Utrecht, le technicien néerlandais évolue en 3-5-2 et fait du club son véritable laboratoire. Après plusieurs observations lors de séances d’entraînements, il transforme par exemple son milieu offensif de l’époque William Janssen en défenseur central. Capable d’organiser le jeu, il s’est révélé être l’un des meilleurs atouts de l’effectif. En réalité, Erik Ten Hag est dans la continuité des techniciens néerlandais. Le Batave possède une certaine idée du football, mais est ouvert à tout. Il n’est pas enfermé dans sa bulle avec ses principes.

À découvrir également : Erik Ten Hag au FC Barcelone, pour un retour au football total ?

Ainsi, si certains aspects de la philosophie de jeu d’Erik Ten Hag sont forts logiquement inspirés de Pep Guardiola, le technicien batave n’en est toutefois pas une pâle copie. Ce dernier ne possède pas de réel mentor mais s’inspire de nombreuses personnes comme le Catalan, Fred Rutten ou même les légendes bataves telles que Rinus Michels, Johan Cruyff et Louis Van Gaal. Son probable départ de l’Ajax Amsterdam nous permettra de voir si cette tactique mise en place dans le respect de la culture ajacide était la sienne ou non.