Le premier Ballon d’Or de l’histoire du football féminin a été décerné hier à l’attaquante lyonnaise Ada Hegerberg, qui, le temps d’un soir, est l’égale de Luka Modric, Ballon d’Or 2018. Le football féminin sous les feux des projecteurs, pourvu que ces-derniers ne s’éteignent pas trop vite.

Il aura fallu attendre 62 ans. 62 ans, âge de retraite. Dans le foot, âge de raison.

62 ans avant de se dire que ce pourrait être une bonne idée de décerner un ballon d’or à une footeuse. Pour la première fois depuis 1956, sur la photo souvenir, il y a une femme qui pose. Hier soir, entre Modric et Mbappé, brillait Hegerberg, plus rayonnante encore que le trophée qu’elle tenait entre les mains.

Bien sûr, il existait des trophées de meilleures joueuses FIFA, UNFP. Mais Ballon d’Or non. C’était trop sérieux.

Ada Hegerberg, l’attaquante aux 50 buts par saison

Ada Hegerberg. 23 ans. Numéro 14 à l’Olympique Lyonnais.

Hegerberg. Deux saisons qu’elle carbure à plus de 50 buts toutes compétitions confondues. La saison passée, meilleure buteuse du championnat, elle plante 15 buts en Ligue des Championnes. Hegerberg, une géante. Une fierté pour le football français.

La première Ballon d’Or de l’histoire du foot féminin joue en France, à l’Olympique Lyonnais, dans le meilleur club d’Europe, 14 fois vainqueur du championnat, 5 Ligues des Championnes à son actif. Autant que le FC Barcelone. Hegerberg, une femme d’allure.

Les mots de remerciements vont droit à sa famille, son club, à ses coéquipières. Hier, on avait la certitude qu’il y avait 7 Ballons d’Or, toutes lyonnaises.

La petite consécration du football féminin

Consécration surtout pour deux continents, l’Europe et les Etats-Unis qui ont fournis à eux seuls la totalité des 15 nominées. À elles seules, les Lyonnaises composent la moitié de la liste : Henry, Renard, Bronze, Kumagai, Majri, Marozsan et Hegerberg. Les autres jouent à Barcelone (Martens), Wolfburg (Harder), Chelsea (Kirby), et aux Etats-Unis (Marta, Horan, Kerr, Marta, Rapinoe, Sinclair).

Femmes, hommes : mode d’emploi

Pourtant hier soir, sous la verrière du Grand Palais, se sont côtoyés deux mondes qui semblaient se découvrir. Il y a des signes qui ne trompent pas.

David Ginola remettant son trophée à Ada Hegerberg en anglais, celle-ci lui répondant dans un français à en faire pâlir Antoine Griezmann.

Antoine Griezmann, interrogé sur les lauréats de l’édition 2018, félicite « La fille de Lyon dont je me rappelle plus de son nom » (sic)

Et le ponpon, Martin Solveig, sorti du placard pour l’occasion, qui ne trouve rien de mieux que de demander à Ada Hegerberg : « Est-ce que tu sais twerker ? » sous les rires gras des gars de derrière.

À jamais la première. Et demain ?

On dit que l’histoire retient à tout jamais les premiers. Premier sur la Lune. Premier à franchir le Cap Horn. Premier à passer sous la barre des 10 secondes au 100 mètres. Premier à recevoir le Ballon d’or en 1956. Stanley Matthews. 2018, Ada Hegerberg.

Il est toujours très difficile de savoir, lorsqu’un événement a lieu, s’il sera à même de changer l’Histoire. Oui l’attribution du premier Ballon d’or féminin est un événement. Mais après ? La soirée a confirmé l’abîme existant entre femmes et hommes.

Ada Hegerberg est le visage du football féminin (crédit photo : Olympique et Lyonnais)

Le foot féminin a depuis hier un visage, celui d’Ada Hegerberg. Mais ce visage retombera-t-il aussitôt dans l’anonymat, seulement reconnu des fidèles passionnés de foot féminin ? Une chose est certaine, ce visage on ne le verra pas en France l’été prochain lors de la Coupe du Monde. Ada Hegerberg a renoncé à la sélection nationale depuis la déception de l’Euro 2017 (la Norvège a été éliminée par les Pays-Bas 1-0). Précisément pour dénoncer les inégalités de traitement entre footballeuses et footballeurs dans ce pays de l’égalité qu’est la Norvège.

Le foot féminin n’a d’autre choix que de conquérir ses lettres de noblesse étape par étape. Aujourd’hui jolie décoration, on ne saura que dans les années à venir si ce premier Ballon d’Or était en vérité une consécration.

[themoneytizer id=”18234-28″]