La saison 2018 se terminant par la victoire d’Atlanta United (franchise d’expansion 2017), place maintenant à la “saison morte” où comme chaque année, une franchise d’expansion fait son apparition dans le paysage de la Major League Soccer.

Cette franchise d’expansion pour 2019, c’est le FC Cincinnati. Après deux saisons en USL la “division inférieure” de la MLS, Cincinnati a obtenu le droit d’évoluer au plus haut niveau de soccer nord-américain et ce, dès la saison prochaine (voir l’article sur l’Inter Miami de David Beckham pour plus d’informations sur les équipes d’expansions). Le club connaîtra-t-il la réussite d’Atlanta United voire même de Los Angeles FC ou les échecs de Minnesota United ? Eléments de réponses ici.

Une équipe jeune…

Fondé en août 2015, le Futbol Club Cincinnati obtient son statut professionnel en 2016 lors de leur intégration en United Soccer League (USL) comme 26ème franchise d’expansion.

Dirigé par un grand nom des USA John Harkes, c’est au côté de cinq autres nouvelles équipes qu’ils débutent leur première saison. Après les trente matchs de saison régulière, ils terminent à une incroyable troisième place les qualifiant ainsi pour les playoffs. Mais dès le premier tour, ils perdent à domicile 1-2 face à Charleston Battery alors 6ème de la Conférence Est.

La déception de l’élimination passée, les hommes d’Alan Koch – nouvellement nommé au poste d’entraîneur – avaient pour but de préparer au mieux sportivement l’équipe pour l’étape supérieure : le titre ! Mais la réussite de la saison passée n’était pas au rendez-vous et ce n’est finalement qu’une sixième place qu’obtiennent la future franchise d’expansion pour de nouveau tomber au premier tour des playoffs de la saison 2017 d’USL. Mais qu’importe, les objectifs étaient ailleurs cette année-là. En effet, lors de l’US Open Cup, leur parcours fut remarqué grâce à leurs victoires successivement face à Columbus Crew et Chicago Fire. Deux équipes évoluant en MLS avant de s’incliner en demi-finale 2-3 après prolongation contre les New-York Red Bulls. Cette épopée (la première du FC Cincy) démontre aussi qu’ils sont en capacité de rivaliser avec les clubs du championnat dans lequel ils joueront prochainement !

Le FC Cincinnati Champion de la Saison Réguliere 2018 d’USL (Crédit : cincinnatisoccertalk.com)

La consécration, ils la connaissent au bon moment, juste avant d’intégrer la Major League Soccer. Quoi de mieux sportivement que d’être “équipe d’expansion” et “Champion USL” une année sur l’autre ? Cet objectif, ils l’ont en partie atteint en devenant vainqueur de la saison régulière ! Mais on commence à le comprendre, là où le bât blesse, c’est lorsqu’il faut élever le niveau lors des Playoffs. Après deux échecs consécutifs directement lors du premier match, ils finissent finalement par enfin s’imposer face à un club qu’ils rencontreront en MLS à partir de 2020 : Nashville SC ! En allant gagner après une intense séance de tirs au but, ils rencontrent ensuite la meilleure équipe de l’année 2016 qui n’est autre que New-York Red Bulls II ! Et là encore, ils goûtent au goût amer de la défaite dans leur antre du Nippert Stadium

… mais un public déjà bouillant !

Des supporters toujours au rendez-vous ! Crédit : Cincinnati – Carpe Diem!

Le public justement, c’est LE point fort du club de l’Ohio qui possède des supporters d’une rare ferveur en USL ! Depuis 2016, ils n’ont cessé de faire tomber les records d’affluence les uns après les autres participants ainsi à la notoriété et la sympathie grandissante du FC Cincinnati. Capable d’accueillir jusqu’à 35.061 spectateurs dans leur stade, ils ont fait parler d’eux et tapé dans l’œil du Commissionner Don Garber ce qui leur a permis d’avoir une chance plus que sérieuse afin d’intégrer la MLS.

Lors du tout premier match au Nippert Stadium, l’équipe faisait déjà tomber le record d’affluence grâce à ces 20.487 spectateurs avant de faire tomber ce propre record en série atteignant 30.187 partisans. Plus tard, c’est en accueillant le club de Premier League de Crystal Palace en amical que 35.061 personnes ont fait le déplacement pour assister au match. Ceci est alors un record pour un match de soccer dans l’Ohio et ceux malgré la présence de Columbus Crew en MLS.

Mais d’où vient cette effervescence ? Tout simplement des gènes Allemands qu’ils partagent notamment avec la ville jumelle de Munich. Culturellement, la ville de Cincinnati a une culture commune avec l’Allemagne et cette connexion se voit aussi dans le soccer, ou plutôt ses supporters ! On peut ainsi aisément les comparer aux supporters de Bundesliga voire même de Bundesliga 2 reconnus pour leurs fans hors normes. D’autant plus que les liens entre les Etats-Unis et l’Allemagne ne datent pas d’hier.

Et en MLS, ça donnerait quoi ?

La Draft d’expansion du 12 décembre 2018 a permis au FC Cincy de récupérer des bons joueurs en plus de belles promesses pour la saison inaugurale tel qu’Emmanuel Ledesma nommé meilleur joueur USL 2018 (et meilleur passeur).

Crédit : @MLS

Les joueurs d’expérience tels que Kendall Watson (Mondialiste 2018, présence meilleur XI MLS 2x), Greg Garza Champion MLS 2018 ou encore Darren Mattocks (SuperSub de DC United) entre autres sont des atouts importants pour le club surtout pour une entrée en MLS.  

Pour le CM du compte francophone non officiel du FC Cincinnati, son club peut rapidement viser les playoffs, mais il va falloir que la mayonnaise prenne :

Je pense qu’on va faire une saison d’adaptation et après le club jouera les premières places c’est sûr. Cincinnati n’a rien à envier aux autres équipes dans tous les domaines, on a nos atouts. Un podium de conférence à mon avis c’est trop haut (comme Atlanta United) mais on ne fera pas non plus comme Minnesota United. On ira en Playoffs au maximum en 2020.

@FCCincy_FR

Bien que ce rapprochement ait été balayé d’un revers de main par ce dernier, on ne pourrait s’empêcher de noter la différence de niveau entre les deux dernières nouvelles franchises d’expansion créées de toutes pièces (Atlanta United et Los Angeles FC) et celle sortie tout droit de NASL (Minnesota United). Le FC Cincinnati sera-t-il l’exception ou connaîtra-t-il le même destin que l’équipe de Minneapolis ? Une chose est certaine, ils se préparent à en découdre et les prochains mois notamment en matière de recrutement seront primordiaux ! En tout cas pour l’instant, ça semble assez bien parti.