Disputant sa deuxième saison avec Montpellier, le latéral droit confirme son excellent niveau dans une des défenses les plus hermétiques de Ligue 1. À tel point que son nom commence à être de plus en plus cité pour rejoindre les Bleus de Didier Deschamps.

Ruben Aguilar enchaine sa deuxième saison pleine avec Montpellier. Ses prestations ne sont pas étrangères aux bons résultats du MHSC. Un joueur d’avenir qui frappe aux portes de l’équipe de France.

Des débuts chaotiques

Le joueur, né à Grenoble, a failli débuter un merveilleux conte de fée en perçant avec le club de sa ville natale. En effet, Aguilar signe au Grenoble Foot 38 à 12 ans et va s’imposer dans toutes les catégories d’âge. Jusqu’à jouer en CFA 2 (National 3) à 17 ans avec la réserve de Grenoble et un certain Florian Thauvin. Mais le dépôt de bilan du GF38 à l’été 2011 le pousse, comme beaucoup d’autres joueurs, à quitter l’Isère. Il signe alors un contrat de stagiaire de deux ans à l’AS Saint-Étienne qui a flairé son talent. Dans le Forez, il évolue avec la réserve en CFA et dispute également la Coupe Gambardella, où il ira même en finale en 2013 (défaite 2-1 contre Nice). Mais il ne sera pas conservé.

Aguilar, frustré, dépité, décide de retourner à Grenoble à l’été 2013. Pour son retour dans son club formateur, il débute d’abord en DHR puis intègre l’équipe une en CFA. C’est lors du dernier match de la saison que son destin va basculer. Jean-Luc Vannuchi, alors l’entraîneur d’Auxerre de l’époque, assiste au match et décide de miser sur le joueur.

Révélation à l’AJA

L’été 2014 sonne alors comme un incroyable come-back. Ruben Aguilar signe son premier contrat professionnel à Auxerre. Son premier objectif est atteint mais le latéral droit a d’autres ambitions. Et il ne va pas laisser passer cette chance.

Sa fougue et sa grinta vont rapidement en faire un titulaire indiscutable dés sa première saison en Ligue 2. Pour sa première saison à Auxerre, il ira même jusqu’à la finale de la Coupe de France perdue 1-0 contre le Paris SG. D’ailleurs, il prolongera son contrat d’une saison avec l’AJA. Malgré quelques petites blessures, Ruben Aguilar fera trois saisons pleines à Auxerre et ses performances ne sont pas passées inaperçues par les recruteurs de la Ligue 1. À la fin de son contrat à Auxerre, il signe à Montpellier qui flaire en lui la bonne affaire.

Ruben Aguilar lors de son passage à l’AJA (crédit photo : Eurosport)

Confirmation à Montpellier

Pour sa première saison en Ligue 1, Michel Der Zakarian en fait un titulaire. Le joueur n’en finit plus de progresser. Son petit gabarit (1m72) lui permet d’être vif et explosif. Très fort dans les duels, il est capable de multiplier les allers-retours dans son couloir droit. Montpellier terminera dixième du championnat mais avec la deuxième meilleure défense (33 buts encaissés en 38 matchs). Ce qui peut paraître « normal » dans une défense à cinq.

Ruben Aguilar à la pointe du combat (crédit photo : La Marseillaise)

Lors de la saison 2018/2019, Montpellier et sa défense à cinq ont toujours une des meilleures défenses de l’hexagone. Mais cette fois-ci la donne change avec une équipe qui se mêle en plus à la lutte pour les places en Europa League. Ruben Aguilar continue d’enchainer les matchs et prend de plus en plus d’initiatives offensives.

Des clubs sont même venus aux renseignements comme Marseille, la Fiorentina, l’AS Monaco, Valence… Laurent Nicollin a proposé une prolongation jusqu’en 2022, accepté par le joueur reconnaissant dans le club qui lui a laissé sa chance en Ligue 1. Mais il reste ambitieux et aimerait bien se qualifier pour l’Europe.

Ruben Aguilar marquant son 1er but en Ligue 1 (crédit vidéo : YouTube Ligue 1 Conforama)

Vraiment un avenir en équipe de France ?

Le poste de latéral droit en équipe de France a besoin de talents et le latéral en fait partie. Si dans la tête du sélectionneur, Benjamin Pavard (Stuttgart) et Djibril Sidibé (Monaco) ont une longueur d’avance, les deux joueurs connaissent une saison post-coupe du monde très difficile. Si Ruben Aguilar continue ses bonnes prestations, il pourrait avoir sa chance en bleu. Mais il n’est le seul latéral droit à penser à l’équipe de France. Bonne Sarr (Marseille), Léo Dubois (Lyon) et Kenny Lala (Strasbourg) peuvent aussi prétendre à cette place. Quant au principal intéressé, il rétorque :

« Je dois continuer à être régulier et j’espère aller chercher une qualification européenne avec Montpellier pour me montrer encore plus. Le sélectionneur a fait des choix payants puisqu’ils ont été champions du monde. À moi de faire en sorte que je fasse partie de ses choix. C’est un objectif, mais pas une obsession »

Ruben Aguilar pour Goal.com en décembre 2018

Montpellier, qui n’a plus gagné en championnat depuis le 27 janvier, reçoit Reims pour un match entre deux des meilleures défenses de Ligue 1. Les deux formations à égalité parfaite (6ème et 7ème avec 38 points en 25 matchs) peuvent encore espérer une place en Ligue Europa. Montpellier comptera encore sur son latéral droit pour tenter de prendre des points précieux au classement.