Le match phare de cette 21ème journée de Ligue 1 oppose Saint-Étienne à Lyon. Le déplacement des lyonnais dans le Chaudron est toujours attendu dans une saison. Focus sur Bafétimbi Gomis, attaquant emblématique, qui a laissé sa trace dans les deux formations.

Peu de joueurs ont porté les deux tuniques. Bafétimbi Gomis, lui, a réussi à s’imposer au sein des deux clubs ennemis. Sans pitié, pragmatique et avec un sang-froid qui ne le quittera plus par la suite.

Révélation à Saint-Étienne

Le natif de La Seyne-sur-Mer rejoint le centre de formation de l’AS Saint-Étienne à 15 ans où il va gravir tous les échelons. Lors de la saison 2003-2004, les Verts sont en Ligue 2. Frédéric Antonetti le fait alors jouer son premier match professionnel le 18 janvier 2004 (défaite 0-2 à Lorient). Le jeune attaquant disputera 11 matchs et marquera 2 buts alors qu’il n’est pas encore professionnel. À l’issue de la saison, l’ASSE termine premier et signe son retour dans l’élite. Suite à des désaccords, le coach corse partira et sera remplacé par Élie Baup.

« Bafé » joue son premier match de Ligue 1 le 7 août 2004 à Monaco, là aussi après une défaite 1-0, mais son temps jeu famélique (97 minutes en 6 mois) le pousse à aller faire ses armes à Troyes en Ligue 2 pour un prêt de 6 mois. De retour chez les Verts pour la saison 2005-2006 et pour la signature de son premier contrat professionnel jusqu’en juin 2008, l’attaquant d’1m84 grappille de plus en plus du temps de jeu et va disputer 24 rencontres (dont 7 titularisations) pour 2 buts. Une saison où il disputera son premier derby contre Lyon le 17 décembre 2005 (0-0).

La saison 2006-2007, « Bafé » Gomis confirme sa progression. Après le départ de Frédéric Piquionne à Monaco en janvier 2007, Ivan Hašek en fait un titulaire indiscutable. Ce même mois, il prolonge son contrat jusqu’en 2010 et il est élu meilleur joueur de Ligue 1. En mars 2007, il marquera la première fois dans le derby contre Lyon mais ne pourra empêcher la défaite 3-1. Une époque où Lyon dominait le championnat de France. Bien aidé par son attaquant qui marquera 10 buts, les Stéphanois terminent 11ème.

Asse – OL 2006-2007 (crédit vidéo : youtube JojoNice070

La saison 2007-2008 est celle de la consécration. L’ancien joueur de Swansea va réaliser sa meilleure saison sous le maillot vert. Avec 16 buts en 35 matchs, Gomis terminera troisième meilleur de Ligue 1 derrière Karim Benzema et Mamadou Niang. Les Verts terminent dans les places européennes (5ème). Bafetimbi Gomis aimé les matchs qui comptent et ses statistiques s’en ressentent.

Pour célébrer ses buts, « Bafé » imitait la panthère comme l’avait fait le brésilien Alex (1999-2003) qui lui rendait hommage au buteur malien Salif Keita (1967-1972), surnommé la panthère noire.

Bafétimbi Gomis sous le maillot vert (crédit photo : Eurosport)

Ses performances vont lui ouvrir les portes de l’équipe de France. Tout le monde se souvient de sa première sélection en bleu et son doublé le 27 mai 2008 contre l’Équateur (2-0) au Stade des Alpes de Grenoble. Le joueur sera même convoqué par Raymond Domenech dans les 23 pour l’Euro 2008.

La saison 2008-2009 sera plus compliqué pour les hommes de Laurent Roussey. Même si le parcours en Coupe UEFA sera honorable avec une élimination en 8ème de finale contre le Werder Brême. Le maintien sera acquis à la dernière journée de championnat. Laurent Roussey a été remplacé en novembre 2008 par Alain Perrin. Avec 10 buts et un doublé contre Valenciennes à l’ultime journée, le franco-sénégalais a été précieux dans cette course au maintien.

« Bafé » imite la panthère après un but (crédit photo asse.fr)

De la panthére au Lion

À l’été 2009 contre toute attente, Bafétimbi Gomis signe pour 5 ans à Lyon pour un transfert de 15 millions d’euros. Changement de dimension, le buteur va connaitre la Ligue des Champions mais aussi la concurrence plus fournie dans un club avec un des plus gros budget de Ligue 1. Venant du club rival, les supporters lyonnais vont mettre du temps à adopter l’ancien vert. Son but pour son retour dans son ancien club qui donnera la victoire (0-1) va bien l’aider avec la rage qui le caractérise. Sans états d’âmes !

Bafétimbi Gomis marque à St Etienne (crédit vidéo : youtube Télé Lyon Métropole)

Son entente avec Lisandro Lopez va également faciliter son acclimatation. Que ce soit avec Claude Puel (2009-2011) et avec Remi Garde (2011-2014), la natif du Var va réaliser 5 saisons pleines à Lyon en marquant au minimum 10 buts par saison en championnat.

Toutes compétitions confondues, l’attaquant va disputer 244 matchs avec Lyon pour 95 buts (6ème au classement des buteurs du club) et remportera la Coupe de France et le Trophée des Champions en 2012.

« Bafé » change de club mais pas de célébration (crédit photo : Le Progrès)

Mais pour sa dernière année de contrat, l’OL veut se séparer de son attaquant et le met même à disposition de l’équipe réserve avant de le réintégrer. Malgré les mises à l’écart, le jouera refusera de partir ou de prolonger et terminera la saison avec 22 buts.

Lyon s’impose contre l’ASSE lors de la saison 2013-2014 (crédit vidéo : youtube Ligue 1 Conforama)

En fin de contrat en juin 2014, il signera à Swansea City pour découvrir la Premier League.

Un derby sous fond de Ligue des Champions

Incontestablement, Bafétimbi Gomis a marqué l’histoire de l’AS Saint-Étienne et l’Olympique Lyonnais. Derby sociétal, pas seulement sportif, ce 118ème derby représente énormément pour les supporters des deux camps. Gomis l’a bien compris. Peu importe ce qui s’est passé, si l’on a revêtit le maillot ennemi, un derby se gagne. Le pragmatisme, la compétition, le derby. Si beaucoup de joueurs ont porté les deux maillots par le passé (François Clerc, Jérémy Clément, Steed Malbranque, Romarin Billong…) ou encore Thimothée Kolodziejczak formé à Lyon, certains ont fait leur choix. C’est le cas de Gregory Coupet, formé à l’ASSE puis à l’OL depuis plus de 15 ans.

Saint-Étienne (3ème, 36 points) reçoit Lyon (4ème, 34 points) ce soir dans le derby de la Loire (21h00). Un match sans supporter lyonnais, interdits de déplacement. Un derby à enjeu entre les deux clubs rivaux qui sont très proches au classement et se disputent une place pour la Ligue des Champions.

[themoneytizer id=”18234-28″]