Arrivé à Besiktas lors du mercato estival 2015, l’entraîneur de 66 ans devrait quitter les Aigles Noirs pour retrouver la sélection. Il aura pour mission de qualifier la Turquie à l’Euro 2020.

Image associée
Senol Gunes avait signé à Besiktas en 2015. (crédit photo : Spor Haber 7)

Alors que Mircea Lucescu s’est fait virer cette semaine, Senol Gunes est le premier nom sur la liste des prétendants. L’ancien joueur de Trabzonspor (entre les années 1972 et 1987) avait déjà dirigé la sélection nationale de 2000 à 2004, menant la Turquie à une troisième place en Coupe du monde en 2002, la meilleure performance à ce jour de la sélection turque. Selon plusieurs médias du pays, Besiktas est déjà en quête d’un nouveau technicien pour le remplacer en cas de départ. Affaire à suivre !

Des débuts au football avec une peau de citron

Senol Gunes, né à Trabzon le 1 juin 1952, a commencé à jouer au football avec des pelures de citron. Il avait pourtant un grand intérêt pour le basket-ball. Et il avait l’habitude de construire les équipes de basket quand il voulait jouer avec ses amis. Mais comme la plus grande passion à Trabzon était le football, il ne pouvait pas trouver un joueur pour jouer au basket.

Résultat de recherche d'images pour "trabzon"
Trabzon sous la neige. Magnifique ! (crédit photo : Trabzon Real)

L’ancien entraîneur de Séoul (une équipe de Corée du Sud, la K-League) n’était pas au début un grand fan de Trabzonspor car le club venait d’être fondé. Lui préférait supporter un autre club du pays qui se surnommé Vefaspor. Alors qu’il préférait être attaquant, le joueur n’a pas choisi à devenir gardien. Ses anciens amis l’obligeait à aller dans les buts quand il jouait dans la rue mais à force, le sélectionneur turc n’a pas renoncé à ce poste.

Résultat de recherche d'images pour "senol gunes kaleci"
Mythique avec son maillot jaune. (crédit photo : Sabah)

Le sélectionneur âgé de 66 ans a commencé sa carrière de footballeur à Erdoğdu Gençlik. Par la suite, à l’âge de 17 ans, il a rejoint l’équipe amateur de Trabzonspor. De là, il a été transféré à Sebat Genclik comme première étape du football professionnel et a fait sa première grande percée.

En 1972, il a été transféré à Trabzonspor. Il avait 20 ans et a continué en parallèle ses études tout en jouant au football. Une histoire mythique existe pour Senol Güneş avec son ancien coéquipier et camarade de classe Turgay Semercioglu, ancien joueur de Trabzonspor. Les deux anciens amis ne mangeaient pas entre les pauses déjeuner à l’université pour pouvoir aller jouer au football. Dans sa jeunesse, ses rêves se sont formés alors qu’il écoutait de grands joueurs de football. Selon ses propres mots : « je voudrais être comme eux et être meilleur. Par exemple, je rêve d’être un gardien qui se prend jamais de but ». 

Eh oui, en effet ce sera le cas. Senol Gunes deviendra un très grand gardien de football en Turquie et par la suite un très grand entraîneur.

501 matchs dans ses gants !

L’homme à 501 matchs a porté l’uniforme de l’équipe de Turquie pour la première fois contre Malte le 31 octobre 1976. Au total, il a porté l’uniforme de l’équipe nationale à 31 reprises (dont 5 en tant que capitaine).

Senol Güneş avec le maillot de la Turquie ! (crédit image : Plase Dergi)

À partir de la saison 1975/1976, l’entraîneur de Besiktas a toujours été le gardien titulaire de Trabzonspor jusqu’en 1987. Les bordeaux et bleus (couleurs de Trabzonspor) avait effectué une saison très réussie et avait été le premier champion de Turquie en dehors d’une équipe d’Istanbul (Galatasaray, Fenerbahçe et Besiktas). Trabzonspor était l’équipe qui avait le moins encaissé de buts lors de cette saison. L’ancien entraîneur de Bursaspor avait réalisé une très bonne performance en ne récoltant que 10 buts en 24 matchs. Lors de la finale de la Coupe Turquie et de la Coupe présidentielle, il avait maintenu sa place dans les buts. Cependant, Trabzonspor avait perdu la Coupe de Turquie lors de la séance des tirs au but.

Résultat de recherche d'images pour "trabzonspor 1975-76 sampiyon"
Trabzonspor était la meilleure équipe de Turquie en 1976. (crédit image : Four Four Two)

Au cours de la saison 1976/1977, l’ancien entraineur de Séoul est apparu sur la scène européenne pour la première fois et au premier tour de la Coupe des clubs champions de l’UEFA, l’équipe turc a protégé la forteresse de l’équipe contre IB Akraness. Trabzonspor avait éliminé son adversaire et lors du deuxième tour, les Bordo Mavi (surnom de Trabzonspor) avait rencontré le dernierchampion d’Angleterre, Liverpool FC le 20 octobre 1976. Senol Gunes avait fermé les buts contre Liverpool et Trabzonspor gagna le match 1-0. Mais lors du match retour, les Reds avaient remporté le match 3-0 et cette saison-là, les vainqueurs de cette compétition était Liverpool. C’était une expérience unique, la première en Europe pour Trabzonspor.

Au cours de la saison 1977-1978, Trabzonspor a lutté avec Fenerbahce jusqu’aux dernières semaines, mais a terminé deuxième dans la ligue. Senol Güneş avait été l’un des facteurs les plus importants qui ont permis à Trabzonspor d’être l’équipe qui a prit le moins de buts. Toutes les coupes hors de la ligue, les joueurs de Trabzonspor étaient le propriétaire. La saison 1978-79, Trabzonspor avait gagné pour la troisième fois le championnat de Turquie. Le Sun a battu son record personnel en termes de nombre de matches et de nombre de buts. En 30 matchs, le footballeur a joué pendant 90 minutes lors de tout les matchs et n’a concédé que 7 buts. Lors de cette saison, Senol Güneş s’était pas pris de but pendant 1112 minutes, un record qui n’est toujours pas battu. L’entraineur de Besiktas est encore dans l’histoire autant que joueur.

Regardez ses arrêts à partir de la 2éme minutes de la vidéo ! (crédit vidéo : YouTube Efsane Yillari)

La saison 1981-1982 fut la première saison que Trabzonspor passa sans coupe. Senol Gunes avait eu une très bonne performance lors de cette saison en ne concédant que 8 buts en 31 matchs. En 1983-1984, Trabzonspor et Güneş ont atteint leur sixième championnat. Le 14 septembre 1983, le champion italien Inter avait perdu contre Trabzonspor et le match s’était soldé par une victoire 1-0. Un match inoubliable pour l’ancien gardien des Bordo Mavi.

À la fin de la saison 1986-1987, le légende décida de quitter le football. Deux matchs ont eu lieu pour le jubilé de Senol Gunes. Le 1er août 1987, un match a eu lieu entre Trabzonspor et Besiktas au stade Fenerbahce. Ce match a été remporté 4-1 par Besiktas. Le 9 août 1987, le stade Hüseyin Avni Aker (ancien terrain de Trabzonspor) disait au revoir à sa légende contre Samsunspor. Trabzonspor avait remporté 2-0 ce match. C’est une légende en Turquie, un des plus grand gardien de l’histoire et aujourd’hui il continu a marqué l’histoire en Turquie mais cette fois ci… autant qu’entraineur !

Image associée
La légende de tout un pays ! (crédit photo : Spor X)

Il détient la plus grande réussite avec l’équipe de Turquie

Senol Gunes, qui connaît deux langues, a poursuivi son succès dans le football autant qu’entraineur cette fois-ci. Depuis des années Trabzonspor peiner à se positionner sur le haut du tableau mais après la venue de leur ancien gardien légendaire, les Bordo Mavi auraient pu être champion entre la saison 1995-1996 mais les élèves de Senol Gunes avaient perdu des points précieux à la fin du championnat et ont terminés à la deuxième position du championnat, derrière Fenerbahce.

Résultat de recherche d'images pour "fenerbahce 1995 1996"
Voici l’équipe de Fenerbahce qui a été champion cette saison-là ! (crédit image : Klasik Football)

Le 16 août 2000, il a été nommé sélectionneur de l’équipe nationale de football et la Turquie avait pu se qualifier à la Coupe du Monde 2002 48 ans après leur dernière participation. Il a clairement fait rêver tout un peuple turc lors de cette grand compétition qui se jouait au Japon et la Corée du Nord. L’équipe de Turquie avait su éliminer le Sénégal avec le but d’Ilhan Mansiz dans les toutes dernières minutes de la rencontre avant d’arriver en demi-finale contre le Brésil (vainqueur de la compétition). Malheureusement, la Turquie s’est incliné face à la Selecao après un match dominé par les Turcs mais le peuple turc était très fier de son entraineur et de ses joueurs car terminer troisième dans une Coupe du Monde n’est jamais facile mais Senol Gunes l’avait fait avec ses élèves. Depuis, la Turquie n’a jamais connu cette compétition. Dur pour un grand peuple.

Le but en or d’Ilhan Mansiz contre le Sénégal qui envoyait les turcs en demi-finale ! (crédit youtube ; Altin Gol)

Il a remporté la troisième place de la Coupe des Confédérations 2003 et de cette fameuse Coupe du Monde 2002. À la suite des résultats regrettables lors des éliminatoires de l’Euro 2004, il a été licencié par la fédération turque. Par la suite, l’entraîneur s’exilera avec Séoul où il avait permit à l’équipe sud-coréenne de se qualifier en playoffs en tant que deuxième. Une légende, un crack… Senol Güneş aura la lourde tâche de raviver la flamme turque comme au bon vieux temps de 2002.

La direction de Trabzonspor avait limogé Hugo Broos et le président du club s’était engagé avec Senol Gunes. Le technicien expérimenté a repris la tête de l’équipe de la Mer Noire le 1er décembre 2009. La première saison, le club avait su terminer cinquième du championnat alors que la deuxième saison, l’ancien’e équipe de l’entraîneur de 66 ans avait terminé deuxième derrière l’ogre Fenerbahçe. Comme en 1996.

Quitter Besiktas par la grande porte ?

Mais sa plus grande réussite avec un club est bel et bien avec Besiktas. Arrivé en 2015, le technicien turc a directement su s’imposer et remporter son premier titre de championnat avec les Aigles Noirs. Mais il ne s’est pas arrêté là, il a su gagner la Süper Lig une deuxième fois en deux ans. De plus, Besiktas est le seul club de Turquie à avoir terminé premier de sa poule en Champions League avec… zéro défaite la saison dernière ! La bonne lancée des Noirs et Blancs lors de cette compétition s’était arrêtée nette par le Bayern Munich, le géant allemand.

Aujourd’hui c’est plus compliqué. Besiktas étant positionné à la troisième place mais tout est possible dans ce championnat, les supporters peuvent encore rêver du titre. Quitter les Aigles Noirs avec le titre de champion est le rêve de Senol Gunes ! Un homme qui a été au centre des conflits.

Le 20 avril 2018, le match initial au stade Fenerbahçe Sukru Saracoglu était abandonné après 57 minutes lorsque l’entraîneur de Besiktas, Senol Gunes, fut frappé à la tête par un objet jeté de la foule. La Fédération turque de football avait décidé que le match devrait reprendre à huis clos mais cela avait été rejeté par le camp des Aigles Noirs. Les Canaris (surnom de Fenerbahçe) avaient été déclaré vainqueur, tandis que Besiktas a été banni de la compétition cette saison. Ils ont également remboursé les quatre millions de livres turques (704 349 £) gagnées lors de cette compétition. « Besiktas a pris une décision difficile. J’aurais préféré perdre que de gagner de cette façon », a déclaré l’entraîneur de Fenerbahçe, Aykut Kocaman. Les deux clubs d’Istanbul avaient fait match nul 2-2 à l’aller à Besiktas tandis que le deuxième match était soldé par un 0-0, arrêté après que Gunes, âgé de 65 ans à l’époque, avait été frappé. Il a eu besoin de cinq points de suture dans la tête après avoir été emmené à l’hôpital. Besiktas avait tenté d’annuler la décision de la FFT de reprendre le match, mais leur appel avait été rejeté par la fédération turque.

Oui, sans aucun doute, Senol Gunes a laissé son empreinte en Turquie en tant que joueur mais aussi autant qu’entraîneur principalement grâce à la Coupe du Monde 2002. Le technicien turc devrait reprendre ses fonctions en équipe de Turquie à la fin de la saison, c’est le souhait de l’ancien gardien historique de Trabzonspor. Pour lui, refuser la sélection est impossible. Nous aurons plus d’informations durant les prochains jours. Restez branché !