Le gardien de l’AS Saint-Etienne, âgé de 31 ans, est tout proche de s’engager avec le club azuréen !

En attendant la confirmation de l’arrivée du nouvel entraîneur Patrick Vieira, l’OGC Nice pourrait refaire un gros coup sur le marché des transferts. En effet, selon les informations de Nice Stadium Supporters (très proche du directoire niçois), Stéphane Ruffier est actuellement avec les dirigeants du club aiglon pour finaliser son arrivée. La signature serait imminente.

Un choix nécéssaire ?

L’ancien gardien de l’AS Monaco retrouverait donc la Méditérannée après l’avoir quitté en 2011 suite à la relégation de son club formateur. Le natif de Bayonne avait rejoint Saint-Etienne pour trois millions d’euros. Titulaire indiscutable, Ruffier a été le grand artisan de la renaissance des Verts quinzième à la trêve, sixième à l’arrivée en gardant sa cage inviolée 12 fois en 35 rencontres de Ligue 1 cette saison. Ses parades extraodinaires ne lui ont pas valu le même statut en équipe de France en tant que troisième gardien derrière Hugo Lloris et Steve Mandanda. Ruffier avait néanmoins participé à la Coupe du Monde 2014 suite au forfait de dernière minute de Mandanda en prenant directement la place de numéro 2 devant Mickael Landreau.

Au micro de Téléfoot le 5 novembre 2017, le gardien stéphanois n’a pas écarté un départ en fin de saison : « J’ai un attachement pour ce club. Mais je ne vais pas mentir aux gens en disant : ‘je serai là jusqu’à la fin de ma carrière.’ Je mentirais aux gens. Demain, il peut y avoir un projet sportif très intéressant pour moi, un club qui ne se refuse pas ».

Face aux prestations poussives de Yoan Cardinale, l’argentin Walter Benitez lui a pris sa place en tant que portier principal de l’OGC Nice en milieu de saison. Mais l’arrivée de Ruffier sur la Côte d’Azur, de par sa crédibilité et son assurance, permettra sans doute au club de continuer sa progression et le développement de son projet en championnat. Pas d’informations ont filtré quant à l’indemnité de son transfert (Ruffier est sous contrat jusqu’en 2021), ni la durée de son contrat.