Le 24 mars dernier, la BBC publiait un sondage sur les meilleurs joueurs étrangers qu’a connu la Premier League selon les fans, récoltant plus de 250 000 votes. Thierry Henry se retrouve n°1 avec 45% des suffrages, loin devant Cristiano Ronaldo, n°2 avec 14%, et Éric Cantona n°3 avec 12%.

Thierry Henry est déjà considéré comme la plus grande idole du club d’Arsenal, cela ne fait aucun doute. Il reste pour autant stupéfiant de le voir aussi loin devant les autres joueurs dans le sondage. Stupéfiant ? Oui. Étonnant ? Pas vraiment. Retour sur ce qui fait de Thierry Henry le plus grand joueur étranger du championnat anglais.

https://twitter.com/Sporf/status/1109897049233862658
Le classement publié le 24 mars dernier (Crédits Twitter : @Sporf)

Un joueur extrêmement décisif

Quand Thierry Henry arrive à Arsenal pour un montant d’environ 14 millions d’euros en provenance de la Juventus Turin, il a comme principale tâche de remplacer Nicolas Anelka qui s’est envolé au Real Madrid. Une mission très compliquée quand on sait qu’Anelka était le meilleur buteur du club lors du doublé championnat-FA Cup lors de la saison 1997/1998.

Élu meilleur espoir du football français en 1997, le natif des Ulis éclot à l’AS Monaco et explose lors de la Coupe du Monde 1998, avec 3 buts pour 6 matchs joués. Après un passage décevant à la Juventus en 1999 (20 matchs joués seulement), il se réfugie en Angleterre. Il débarque ainsi à Londres avec une image de buteur-passeur qui a impressionné Arsène Wenger, ayant inscrit 20 buts et 26 passes décisives avec le club de la principauté.

Mais le championnat anglais est connu pour être physique et unique en son genre. L’adaptation est difficile, et le joueur ne marque pas un seul but lors de ses 8 premiers matchs. Au fur et à mesure, il durcit et acquiert un impact physique de plus en plus intéressant, tenant tête sur les duels aux défenseurs anglais connus comme peu faciles à bouger.

La suite est glorieuse. Une fois que le joueur comprend le jeu de la Premier League et s’adapte à son nouveau poste en club, “Titi” est déjà inarrêtable et devient la coqueluche des fans. Il termine la saison avec 17 pions inscrits et 8 passes décisives et gagne son ticket pour l’Euro 2000. Tout fraîchement champion d’Europe, il réitère l’année suivante avec 17 buts et 9 passes décisives. Henry explose littéralement lors de la saison 2001-2002 en terminant meilleur buteur du championnat avec 24 réalisations en Premier League et 7 en C1. Il réalise par la même occasion le doublé championnat-FA Cup, comme Nicolas Anelka. Mais aussi comme en 2001, il est dans l’équipe-type de la Coupe de l’UEFA cette année-là.

Titulaire indiscutable et légende incontestée, Henry a totalement fait oublier Nicolas Anelka et s’est imposé avec Vieira et Pires comme une valeur sûre, made in France.

Thierry Henry et Dennis Bergkamp, probablement les deux plus grandes légendes d’Arsenal (Crédit Photo : culturarebonda.com).

En pleine progression, il inscrit 24 buts et 20 passes décisives en Premier League lors de la saison 2002/2003, avant d’être l’un des protagonistes de l’année incroyable des “invincibles” (aucune défaite en 38 journées), où il survolera le championnat avec 30 réalisations, 39 toutes compétitions confondues. Exceptionnel ! Les deux années suivantes, Henry finit encore deux fois meilleur buteur avec 25 puis 27 buts.

Il fait une dernière saison en 2006/2007 en finissant avec 10 buts en 17 matchs avant de partir à Barcelone. En 2011, il fait un véritable chant du cygne en retournant dans son club de coeur pour inscrire 2 buts en 7 matchs.

Un style de jeu unique

Avec au total 109 passes décisives inscrites lors de ses belles années à Arsenal, Thierry Henry est devenu l’image d’un tout nouveau type d’attaquant : celui qui prend autant de plaisir à offrir des caviars qu’à marquer des buts.

Décrochant beaucoup, “Titi” est devenu un créateur à part entière au sein du club. Sa maîtrise des passes a traumatisé plus d’un défenseur.

La fameuse passe spéciale de Thierry Henry (Crédit vidéo : Youtube Instagram Vines).

Sa grande pointe de vitesse balle au pied combinée à son excellent jeu de technique et ses passes à l’aveugle l’ont rendu imprévisible et dangereux. Ajoutez à ça ses fameuses frappes enroulées et sa finition digne des meilleurs buteurs.

Et même lorsque le jeu était arrêté, Thierry Henry était redoutable. Il est devenu l’un des premiers choix pour les coups de pied arrêtés chez les Gunners.

Le légendaire coup franc de Thierry Henry contre Wigan Athletics (Crédit vidéo : Youtube souster98)

Thierry Henry s’est aussi forgé un grand caractère. Reconnu comme très professionnel, il s’est distingué par une régularité exceptionnelle avec 5 saisons au-dessus des 20 buts en Premier League. Oui, on parle d’un monstre !

Des records et des distinctions à la pelle

Si Thierry Henry a marqué la Premier League et surtout son club par une régularité exemplaire et une grande autorité, qui lui vaut de porter le brassard de capitaine lors du départ de Patrick Vieira pour la Juventus en 2005, il ne s’est pas gêné pour remplir le livre des records du championnat.

Henry a d’abord raflé un nombre incroyable de records rien qu’en France. Il est le meilleur buteur français de l’histoire avec 411 buts marqués toutes compétitions et équipes confondues, le meilleur buteur français de l’histoire à l’étranger pour 332 buts. Il est le meilleur passeur et meilleur buteur de l’histoire de la sélection nationale avec 27 caviars et 51 buts en 123 sélections, ce qui fait de lui le deuxième joueur le plus capé chez les bleus.

Le natif des Ulis est par ailleurs le seul français à avoir participé à quatre coupes du monde, du défilé aux Champs Elysées en 1998 au bus de Knysna, cette débâcle en 2010 où son image avait déjà bien été ternie avec cette main contre l’Irlande qui envoyait les bleus en Afrique du Sud.

En Angleterre, la razzia des records est également très forte, il est le seul français à avoir été quatre fois meilleur buteur de la Premier League. C’est aussi le meilleur scoreur étranger du championnat anglais avec 175 réalisations. Avec 20 passes décisives lors de la saison 2002/2003, il bat le record du nombre de caviars en une seule saison de Premier League… qu’il détient encore aujourd’hui ! À Arsenal, Henry est le meilleur buteur du club avec 228 buts inscrits.

Petit florilège des plus beaux buts de Thierry Henry chez les Gunners (Crédit vidéo : Youtube Arsenal)

Deuxième en 2003 et troisième en 2006 au Ballon d’or, Thierry Henry est membre de l’équipe type de l’année PFA de Premier League de 2001 à 2006. Mais les distinctions vont encore plus loin.

En 2004, “Titi” est nommé au FIFA 100, le top 125 des meilleurs footballeurs encore vivant cette année-là. Élu meilleur joueur de l’histoire d’Arsenal en 2008, il est intégré la même année à l’English Football Hall of Fame et est élu sportif préféré des Français.

Thierry Henry est ainsi devenu la grande légende du club d’Arsenal, en participant à l’histoire du club, en raflant une grande partie des trophées de l’ère Wenger. Ce qui lui a valu d’avoir sa statue devant l’Emirates Stadium en 2011.

La statue de Thierry Henry à l’Emirates Stadium (Crédit photo : L’Equipe).

Par son jeu technique, sa qualité de buteur-passeur, Thierry Henry a marqué tout le monde lors de son passage en Premier League. Ce qui lui a valu d’être élu deuxième meilleur joueur de l’histoire du championnat par le journal anglais The Telegraph en 2014, puis à être désigné meilleur joueur étranger le mois dernier, haut la main. Un style d’attaquant qu’on ne trouvera peut être plus jamais. Un monstre made in France.