Rien ne va plus entre Thomas Tuchel et Antero Henrique. Le technicien allemand et le directeur sportif portugais ne sont plus sur la même longueur d’ondes concernant les renforts. À tel point que la situation parait compromise et que le club devra faire un choix entre les deux dirigeants.

Eté 2018, Thomas Tuchel remplace Unai Emery comme entraîneur au Paris SG. Pour la signature de nouveaux joueurs, le coach allemand doit travailler avec son directeur sportif. Mais rapidement, des dissensions vont naître entre les deux hommes. Retour sur un conflit sans issue.

Antero Henrique du FC Porto au Paris SG (crédit photo : Europe 1)

Désaccords sur les renforts

À son arrivée cet été, le constat de Thomas Tuchel est clair : il souhaite des nouveaux joueurs notamment deux défenseurs (dont un latéral gauche) et un milieu défensif. Il espère un défenseur pour remplacer Yuri Berchiche, et un milieu pour compenser l’arrêt de Thiago Motta et les départs de Javier Pastore et Giovani Lo Celso.

Déjà les premiers désaccords interviennent, le technicien allemand souhaite des joueurs venant de Bundesliga comme Jérôme Boateng (Bayern Munich), Wendell (Bayer Leverkusen) ou Philipp Max (Augsburg). Antero Henrique Henrique souhaitait Danny Rose (Tottenham). Concernant le cas Jérome Boateng, le directeur sportif d’un PSG avait indiqué qu’il avait contacté le joueur mais Thomas Tuchel a ensuite appris que ce n’était pas le cas. Ambiance.

Ensuite concernant les milieux de terrain, les deux hommes ne sont pas non plus d’accord. Le coach de 45 ans souhaiterait enrôler Julien Weigl, qu’il avait déjà dirigé au Borussia Dortmund, alors que le directeur sportif n’est pas convaincu par le profil du joueur allemand. Les deux hommes sont rarement d’accord sur les recrues. Thomas Tuchel avait fourni deux listes de joueurs à Antero Henrique et seul Thilo Kehrer (Schalke 04) a rejoint le club parisien.

Thilo Kehrer, de Schalke 04 au PSG (crédit photo : Eurosport)

Un milieu de terrain dévasté

Même si les résultats sont présents, la situation s’est compliquée au milieu de terrain. Avec la blessure de Marco Verrati, la mise à l’écart d’Adrien Rabiot qui ne souhaite pas prolonger et Lassana Diarra qui se rapproche d’une fin de carrière, Thomas Tuchel a du improviser en faisant jouer Marquinhos en sentinelle, Daniel Alves en milieu droit et a parfois du faire reculer Julien Draxler d’un cran. L’ancien entraîneur de Mayence essaye même plusieurs schémas tactiques avec plus ou moins de réussite. À l’issue des matchs aller, il tire la sonnette d’alarme et souhaite deux recrues pour étoffer son milieu de terrain.

Un mercato hivernal insuffisant

De nombreux noms circulent (Cesc Fabregas (Chelsea), Fabinho (Liverpool), Idrissa Gueye (Everton), Julien Weigl (Borussia Dortmund), Leandro Paredes (Zenith), Abdoulaye Doucouré (Watford), Frenkie De Jong (Ajax)… Les jours défilent et l’entraîneur parisien ne voit rien venir.

L’élimination en quart de finale de la Coupe de la Ligue (1-2) contre Guingamp est un nouveau signe du manque de densité dans l’entre-jeu. Et le coach parisien met la pression sur ses dirigeants pour le recrutement.

Thomas Tuchel cherche Leandro Paredes (crédit vidéo : youtube souzo)

Thomas Tuchel sent arriver les échéances importantes et s’agace de voir un mercato hivernal qui ne se passe comme prévu. Le 24 janvier dernier, Leandro Paredes (Zenith St-Petersbourg) signe dans la capitale pour un transfert estimé à 45 millions d’euros. Mais quelques jours plus tard, le transfert de l’Argentin est remis en cause car Antero Henrique voulait renégocier certains clauses.
Finalement, le 29 janvier sera la date officielle de la signature du milieu argentin. Thomas Tuchel respire mais attend une autre arrivée et multiplie les piques envers son directeur sportif.

Leandro Paredes, la seule recrue parisienne de cet hiver (crédit photo : PSG)

Dans les derniers instants du mercato, un autre argentin est annoncé au Paris SG, Luciano Acosta (DC United) qui évolue en MLS avec un certain Wayne Rooney. Antero Henrique voulait également faire signer Thiago Mendes (Lille) mais ces deux joueurs sont refusés par Thomas Tuchel. Ce dernier souhaitait plutôt Maximilian Eggestein (22 ans, Werder Breme) mais Antero Henrique n’a pas donné suite. Agacé par cette attitude, l’ancien coach de Dortmund a préféré réclamer la réintégration d’Adrien Rabiot et rejeter les propositions de dernière minute de son directeur sportif.

Nasser Al-Khelaïfi devra trancher entre les deux dirigeants et, à priori, le coach allemand semble avoir une longueur d’avance aux yeux de la direction parisienne.
Alors que le match le plus important de la saison pour le Paris SG se profile, le huitième de finale aller contre Manchester United se jouera le mardi 12 février à Old Trafford. Et ce sera sans Adrien Rabiot et avec un Marco Verratti pas à 100%.