Depuis son arrivée au FC Barcelone à l’été 2016, Samuel Umtiti a toujours été LE défenseur central titulaire aux côtés de Gerard Piqué. Rien ne semblait pouvoir compromettre ce statut glané avec des prestations toujours plus abouties. Mais aujourd’hui, la donne a changé. 

Puissance, lecture de jeu, propreté dans les interventions, complémentarité avec Gerard Piqué… Les deux premières saisons d’Umtiti au Barça sont pleines de réussite. À seulement 24 ans, le Français se rapproche déjà de la barre des cent matchs disputés avec le club catalan. Mais cette belle histoire commence quelque peu à tourner au vinaigre. En effet, le champion du monde n’a pris part qu’à seulement neuf petits matchs depuis le début de saison (8 en Liga, 1 en Ligue des Champions), la faute à un genou capricieux. Mais il pourrait bien s’avérer que, pour la suite, le problème de l’ancien lyonnais ne soit plus seulement son genou mais aussi un coéquipier, qui est en train de le faire oublier. Alors quelle sera l’issue d’une histoire qui, une fois encore, montre que les absents ont toujours tort ?

Les supporters catalans sont divisés sur le sujet (Crédit Twitter : @zouininho).

Lenglet, une adaptation éclair

« Les joueurs qui arrivent doivent toujours s’adapter. Ce n’est pas facile pour les défenseurs car notre équipe prend beaucoup de risques. »

Ernesto Valverde quant à l’adaptation de Lenglet, en décembre dernier

On dit souvent qu’il est très délicat d’arriver au FC Barcelone, de s’adapter à sa philosophie de jeu, de trouver sa place dans son collectif déjà parfaitement huilé… Qui plus est au poste de défenseur central, qui est un poste assez particulier au Barça.

En effet, les deux centraux évoluent très haut sur le terrain et sont les premiers relanceurs de l’équipe, ce qui exige une grande concentration, une lecture de jeu sans faille et une véritable qualité de relance. Mais force est de constater que ce ne fut pas vraiment un problème pour Clément Lenglet : ce dernier a parfaitement profité de la convalescence de son compatriote et s’est imposé comme un titulaire aux côtés de Gerard Piqué. À seulement 23 ans, l’ancien du FC Séville a déjà mis le public du Camp Nou dans sa poche et enchaine les performances. Même dans les matchs les plus importants, il répond présent et fait preuve de beaucoup de solidité et de sérénité dans ses interventions. Au point même de remettre largement en question la légitimité d’Umtiti en tant que titulaire. 

Mais Clément Lenglet a, bien évidemment, encore des axes d’amélioration, comme notamment la discipline. En effet, il lui arrive de mal maîtriser ses interventions et de faire des fautes qui vont le mettre lui-même en difficulté, mais aussi son équipe, comme notamment le carton rouge reçu face à Gérone, dans le cadre de la cinquième journée de Liga. Dans ce match, le Français se rend coupable d’une grosse faute à la demi-heure de jeu et écope d’un carton rouge direct. À dix, le Barça arrache au Camp Nou le match nul (2-2), grâce à une égalisation du patron de la défense, Gerard Piqué.

L’autre petit bémol du jeu du Français est sa vitesse. En effet, il est assez facilement pris de vitesse par l’attaquant, ce qui est d’autant plus dangereux car les défenseurs du Barça évoluent très haut sur le terrain. C’est une petite carence qu’il va, bien sûr, être compliquée à résorber, mais qui peut être compensée en anticipant les mouvements de l’attaquant, ce que Lenglet parvient très bien à faire.   

Toute l’aisance et la sérénité de Clément Lenglet balle au pied ici face à son ancienne équipe, le FC Séville (Crédit photo : goal.com)

Umtiti, un genou qui pose problème

Ces deux dernières saisons, Samuel Umtiti a montré au monde entier qu’il pouvait être un des meilleurs défenseurs centraux de la planète. À l’instar de Lenglet, le Champion du monde 2018 s’est très rapidement adapté à son nouvel environnement et a enchainé les prestations XXL pendant des mois et des mois, jusqu’à maintenir la défense du Barça à flot, même lorsque Gerard Piqué faisait preuve de fébrilité.

Mais tout ça, c’était avant que son genou gauche refasse des siennes. En effet, cela fait déjà quelques années que le défenseur tricolore traîne une blessure qu’il n’a toujours pas soignée. En début de saison, on apprenait que l’ancien lyonnais ne rejouerait plus en 2018 et qu’il allait faire soigner son genou au Qatar. À cette époque, l’optimisme était de mise et on annonçait son retour à la mi-janvier. Mais le Français n’est pas parvenu à soigner cette vilaine blessure et sa convalescence ne cesse d’être prolongée. 

En fin d’année 2018, deux options s’offraient à lui : essayer de renforcer son cartilage au genou pour revenir au plus vite mais sans véritablement soigner la blessure, ou bien se faire opérer et déclarer forfait jusqu’à la fin de la saison. Cette deuxième alternative a été définitivement balayée par le joueur lorsqu’il a appris que le Barça allait affronter l’Olympique Lyonnais, son club formateur, en huitième de finale de la Ligue des Champions. Umtiti voulait être apte et faire son grand retour sur la pelouse du Groupama Stadium… en vain.

Mais qui sait, il sera peut-être titulaire pour le match retour, ce mercredi. En attendant, il a rejoué sur la pelouse du FC Séville le 23 février dernier (2-3). Il a même réalisé un bon match et a rassuré quant à sa forme physique. Mais à l’heure actuelle, son genou n’est pas guéri et le risque d’une rechute est bien présent. 

La nouvelle blessure d’Umtiti face au Celta Vigo (2-2), début décembre (Crédit photo : fcbarcelona.com)

Piqué, l’indéboulonnable

Clément Lenglet montre depuis son arrivée au Barça qu’il est un concurrent plus que sérieux au statut de titulaire et Samuel Umtiti a montré ces dernières saisons qu’il était un des meilleurs défenseurs au monde. Alors pourquoi tout simplement ne pas les associer tous les deux ? Eh bien ce n’est pas si simple car en réalité il est impensable de voir Gerard Piqué sur le banc.

À 32 ans, le plus catalan des catalans est installé sur l’axe droit de l’arrière-garde blaugrana depuis son retour au club, en 2008, en provenance de Manchester United. Il est d’ailleurs le seul joueur de l’effectif culé à avoir disputé chaque minute de chaque match de championnat depuis le début de saison. Une statistique impressionnante qui montre bien son importance et tout ce qu’il représente dans son club. D’autre part, ce dernier conserve même la confiance de ses entraîneurs lorsqu’il est dans une mauvaise passe et que son niveau est au plus bas.

Mais patience à nos chers Français car la presse espagnole affirme que le numéro trois du Barça a prévu d’arrêter sa carrière à l’issue de la saison 2019/2020, afin de présenter sa candidature à l’élection présidentielle… du FC Barcelone, qui aura lieu en 2021. Néanmoins, un autre élément risque de venir bousculer leur plan car les dirigeants catalans veulent à tout prix enrôler Matthijs de Ligt, l’espoir néerlandais de l’Ajax qui, a seulement 19 ans, est déjà une pointure au poste de défenseur. 

Le jeune néerlandais aimerait rejoindre le Barça, mais redoute la concurrence à son poste.
(Crédit Twitter : @FCB_NewsFR)

Alors Clément Lenglet associé à Gerard Piqué : seulement de l’intérim ou bel et bien la future charnière centrale du FC Barcelone ? Selon la presse catalane et les récentes déclarations d’Ernesto Valverde, Samuel Umtiti reste le premier choix. Clairement, l’ancien nancéien qui avait failli rejoindre la Juventus trois ans auparavant, n’est pas venu pour faire de la figuration en Liga.

La saison très convaincante de Clément Lenglet au Barça ! (Crédit Youtube : Henrik Lehmann)

Mais ce qui est sûr c’est qu’Umtiti va devoir retrouver au plus vite la forme physique et surtout le niveau qui était le sien avant sa blessure. Sinon quoi il goûtera, pour la première fois, au banc du Barça.