Los Angeles Galaxy, renommé “LA Galaxy” depuis 2018, est une des franchises références de la Major League Soccer. Jusqu’à 2011, le club avait plus perdu de Coupe MLS (4 finales) qu’il n’en avait gagné (2). 

Cette année-là dans le monde du foot, Lionel Messi gagne son second Ballon d’or après avoir marqué en finale de la Ligue des Champions contre Manchester United à Wembley, le LOSC est champion de Ligue 1 et Javier Pastore débarque au PSG qui limoge Antoine Kombouaré, alors leader de la Ligue 1 à la mi-saison 2011-2012.

Une douloureuse transition !

Dans chaque victoire il y a une réaction d’orgueil, une blessure à refermer. En 2011, ce ne sont pas un mais deux échecs que Los Angeles Galaxy a du effacer lors des deux saisons précédentes. Mais pour remonter à plus loin, le changement s’est fait dès 2007. Le club californien connaît la pire saison de son histoire et change de politique : nouveau logo, nouvelle communication, arrivée de David Beckham, et même le maillot est recoloré passant du jaune au blanc actuel.

Logo 2006 | Logo depuis 2007

Tous ces efforts ne sont pas fait sentir en 2007 et 2008, le club terminant à la 5ème puis 6ème (et avant-dernière) place en saison régulière ne leur permettant pas d’accéder aux playoffs.

Mais avec Bruce Arena à la tête de l’équipe emmené par Landon Donovan et David Beckham, la nouvelle politique semblait enfin porter ses fruits en 2009 !

Auteur d’une saison régulière remarquable, ils retrouvent enfin ces Playoffs qui leur échappaient depuis 4 ans et leur second titre MLS en étant devancé d’un point pour le Supporter’s Shield par le champion en titre Columbus Crew. Mais les ambitions étaient ailleurs avec une motivation et une envie de gagner retrouvée. Se débarrassant non sans peine des Chivas USA puis de Houston Dynamo après prolongation, l’équipe de Carson chute à Seattle face au Real Salt Lake après une séance de tirs aux buts dominés par des grands gardiens ou surtout… des mauvais tireurs !

Et le winner de la MLS Cup 2009 est… (crédit vidéo : YouTube MLS)

La saison suivante après avoir gagné le Supporter’s Shield (meilleure équipe de la saison régulière), c’est en finale de Conférence face au FC Dallas que les Galacticos arrêtent prématurément leur année 2010. Leur renaissance confirmée annonçait cependant une grande année 2011 !

Les Anges sur une autre Galaxy !

De nouveau auteur d’une grande saison régulière, cette fois couronnée d’un quatrième Supporter’s Shield dans son histoire grâce à leurs 67 points, LA Galaxy réalise un véritable coup de maître aussi bien collectif que les joueurs individuellement. Ils se lancent alors en Playoffs à l’assaut du New-York Red Bulls de Thierry Henry et ses 14 buts en saison régulière avant de prendre leur revanche face à Real Salt Lake.

Le plus dur étant fait, place maintenant au match qui sonnera comme une consécration pour toute l’équipe : la MLS Cup 2011. Face au Houston Dynamo du meilleur passeur du championnat, légende du club texan et nommé dans le meilleur XI MLS de la saison Brad Davis, le trio magique Donovan, Beckham et Keane savaient déjà que la tâche allait être rude.

Quand trois légendes de leur pays se rencontrent (Crédit photo : Jeff Gross/Getty Images North America)

Le match était rugueux, les joueurs allaient au contact et le combat s’éternisait, mais c’est bien le capitaine emblématique de la Californie Landon Donovan qui inscrivit finalement l’unique but du match bien servi par Keane à la 72ème minute !

LA dans une autre Galaxy (crédit vidéo :  YouTube MLS)

Un collectif fusionnel

Individuellement parlant, l’équipe a pu s’appuyer avant tout sur deux gardiens d’exception, les plus efficaces du pays. Sur 15 rencontres disputés, Donovan Ricketts aura gardé ses cages inviolées 7 fois tandis que le portier porto-ricain Josh Saunders ne conceda lui que 17 buts en 19 matchs. Mais les deux gardiens ne seraient pas grand chose sans les matchs XXL du meilleur défenseur 2011 Omar Gonzalez. Ses performances font ainsi de la défense de Los Angeles la toute meilleure des Etats-Unis en n’encaissant que 28 buts en 34 journées de championnat de MLS.

En fin de saison, il est donc évident que les trophées individuels ont récompensés une partie de l’effectif : Bruce Arena pour commencer est nommé « Meilleur entraîneur de la saison » tandis que David Beckham « Meilleur come-back ». Landon Donovan est quant-à lui nommé MVP de la finale !

Pour suivre la suite de l’aventure de Beckham en MLS c’est ici !


Au final, quatre joueurs seront logiquement présents dans le XI type MLS 2011 à savoir : Todd Dunivant et Omar Gonzalez en défense ainsi que David Beckham et Landon Donovan au milieu de terrain. Oui, Los Angeles était au paradis et pouvait enfin connaître la rédemption.