Nommé à la tête du Borussia Mönchengladbach, Marco Rose arrive en Allemagne avec un CV prometteur. Ce natif de Leipzig devra faire en sorte que les Poulains renouent avec le succès, après un exercice 2018/2019 prometteur.

Fraîchement arrivé d’Autriche, l’ancien entraîneur du Red Bull Salzbourg s’est engagé avec le Borussia Mönchengladbach jusqu’en 2022. La Bundesliga est un championnat qu’il connaît bien, pour avoir porté les couleurs d’Hanovre et de Mayence dans les années 2000. Aujourd’hui passé de l’autre côté de la ligne de touche, Marco Rose tentera de faire passer un cap à son nouveau club, fort d’une prometteuse cinquième place la saison dernière. Qualifié pour la phase de groupes de l’Europa League, le tacticien allemand retrouve une compétition qu’il connaît bien.

Une croissance rapide en Autriche

Marco Rose met un terme à sa carrière de joueur en 2010 et quitte ainsi le FSV Mayence 05, après avoir croisé la route d’un certain Jürgen Klopp, qui a entraîné les Mayençais jusqu’en 2008 . Il ne compte toutefois pas quitter les terrains de foot et devient entraîneur-adjoint de l’équipe réserve de Mayence jusqu’en 2012 avant d’entraîner le Lokomotiv Leipzig, pensionnaire de la D4 allemande, pendant une saison. Il est alors repéré par Rudolf Theierl le président du RB Salzbourg qui décide de le nommer entraîneur des U16 de son club la saison suivante.

Tout s’enchaîne alors très vite pour Rose, il est successivement champion d’Autriche U16 et U18. Il remporte la Youth League en 2017 en éliminant la plupart des cadors européens. Le Real Madrid, le FC Barcelone et le Paris Saint-Germain pour ne citer qu’eux. Aux côtés de René Maric, il parvient avec son équipe à développer un style de jeu proche du gegenpressing de Jürgen Klopp : un pressing étouffant qui permet une récupération haute du ballon et aboutit souvent à de redoutables contre-attaques.

La réussite précoce de Marco Rose semble bien se conjuguer avec les ambitions gargantuesques du RB Salzbourg. La saison suivante, l’entraîneur de l’équipe première Oscar Garcia rejoint les rangs de Saint-Étienne et le tandem Rose-Maric est propulsé sur le devant de la scène. Le pari semble risqué, ni l’un ni l’autre n’ont jamais été aux commandes d’une équipe professionnelle.

« J’ai hâte d’aborder la tâche qui m’attend. Je suis au FC Red Bull Salzburg depuis quatre ans et je peux identifier à 100% l’approche que nous adoptons. Notre objectif est de continuer à développer le talent des jeunes joueurs et, parallèlement, nous voulons impressionner par un football attractif et réussi. »

Marco Rose en juillet 2017 à propos de sa nomination au poste d’entraîneur du RB Salzburg.

Jeunes joueurs, pressing et succès

En quelques mois, Marco Rose s’impose comme l’homme de la situation. Proche de ses joueurs et leader du vestiaire, il parvient à tirer le meilleur de son équipe. Pas forcément parmi les joueurs les plus techniques d’Europe, les joueurs du RB Salzbourg parviennent à tirer le meilleur d’eux-mêmes grâce au natif de Leipzig. Capable de gérer un vestiaire jeune, quand les âges de l’équipe varient alors entre 20 et 25 ans, et sanguin, Rose parvient à faire primer la réussite collective sur les objectifs individuels. Son vestiaire a la grinta, et cela a souvent fait la différence.

« Quand on travaille avec des pros âgés de 20 à 25 ans, on peut supposer qu’ils ont chacun des buts personnels. On déçoit toujours les joueurs et les hommes. Et mon but est de leur montrer qu’ils sont tous importants. Chez nous, ce n’est pas tout le temps la paix, la joie et les crêpes ! Chez nous, il y a aussi des joueurs insatisfaits. Chacun doit savoir qu’on défend une cause. Et cette cause, c’est la réussite de l’équipe. »

Marco Rose en décembre 2017 à propos de sa relation avec les joueurs

La réussite de Marco Rose s’explique par sa lecture naturelle du jeu et sa capacité à apporter des solutions rapidement en cours de jeu. Le jeu habituel de Salzbourg sous Rose se caractérisait par des passes courtes, dans un périmètre réduit où les joueurs étaient proches les uns des autres. Prônant un football très offensif, le technicien allemand veut que son équipe presse sans arrêt l’adversaire lors des phases sans ballon.

Match retour du quart de finale de l’Europa League entre Salzbourg et la Lazio. Les joueurs de Marco Rose occupent toute la largeur du terrain (Crédit photo : Les cahiers du foot).

Salzbourg est aussi capable de basculer pour surprendre ses adversaires. Après avoir été défait 4 – 2 par la Lazio en quart de finale aller, l’équipe parvient à renverser la vapeur au match retour en écartant au maximum les latéraux et les milieux axiaux. La suite, nous la connaissons tous : la Lazio coule, se laisse déborder et en laisse passer quatre. Le RB Salzbourg est en demi-finale d’Europa League.

Quelles perspectives à Mönchengladbach ?

Marco Rose lors de sa présentation officielle au Borussia Park (Crédit photo : borussia.de).

Auteur d’une très bonne saison, Dieter Hecking quitte le club la tête haute. Mönchengladbach termine à la cinquième position à seulement trois unités de la quatrième place du Bayer Leverkusen, synonyme de qualification pour la Ligue des Champions. Pour continuer à côtoyer le haut du tableau de la Bundesliga, et même se rapprocher du podium, les Poulains devront à tout prix obtenir des résultats contre les cadors du championnat. Contre les quatre premiers du dernier exercice (Bayern Munich, Dortmund, RB Leipzig et Bayer Leverkusen) le Borussia n’a remporté que deux matchs, dont un mémorable 3 – 0 contre les hommes de Niko Kovač.

L’équipe affiche de l’ambition, et Marco Rose adore les défis. Il s’est illustré à plusieurs reprises contre des grosses écuries européennes lors de son passage à Salzbourg. Tombeur du Borussia Dortmund en huitième de finale d’Europa League il y a deux ans, Rose connaît bien le championnat allemand et nul ne doute qu’il soit prêt à réitérer ce genre de performance dans son nouveau club. Il est de plus un travailleur acharné, il passe de longues heures à visionner les matchs de ses adversaires afin d’y déceler des failles à exploiter. Il devrait aborder le mois d’août avec une excellente connaissance de ses adversaires.

Doté d’un effectif relativement jeune et bien fourni, il pourra jouer toutes les compétitions sereinement. Alors que le club de Rhénanie est sans trophée majeur depuis les années 1970, les supporters pourraient exiger de très bonne performance en Coupe d’Allemagne, après une précoce élimination au deuxième tour l’an passé contre… le Borussia Dortmund. Vainqueur de la Coupe d’Autriche en mai dernier, l’étage à trophée de Rose devrait supporter une autre coupe sans problème.

Mais là où le coach allemand sera le plus attendu, c’est en Europa League. C’est LA compétition dans laquelle il peut surprendre et ravir les fans. Alors qu’en une année seulement il a écrit l’une des plus belles pages du RB Salzbourg dans cette compétition, Marco Rose entend bien faire passer un cap au club allemand et s’imposer comme une équipe capable d’apporter des points au coefficient UEFA. Remonté en Bundesliga il y a onze ans, le Borussia Mönchengladbach poursuit une progression constante. L’objectif est désormais de bien figurer sur la scène européenne. Avec un vestiaire jeune mais entouré de joueurs d’expériences, Marco Rose bénéficie d’un effectif de qualité, à la hauteur de ses ambitions. À lui maintenant de confirmer qu’il peut être un grand entraîneur.