Saint-Etienne a dans son effectif un jeune défenseur central promis à un bel avenir. À seulement 17 ans, William Saliba, qui a déjà signé son premier contrat professionnel en mai dernier, est de plus en plus utilisé par Jean-Louis Gasset.

Le jeune défenseur s’impose petit-à-petit dans l’effectif stéphanois. Il a profité notamment des blessures de Loïc Perrin et a confirmé son énorme potentiel. Focus sur ce joueur qui pourrait être une des prochaines révélations.

William Saliba, néo professionnel à St Etienne (crédit photo : asse.fr)

De l’AS Bondy au Forez

Le jeune défenseur central a fait ses classes dans le club de Bondy où il a pris ses premières licences de 2008 à 2014. Il y a côtoyé Kylian Mbappé car il a eu comme éducateur le père de l’attaquant parisien, Wilfrid Mbappé. Si l’AS Bondy est désormais célèbre grâce au champion du monde 2018, avec l’éclosion de William Saliba, le club de la Seine-Saint-Denis est de nouveau sous le feu des projecteurs.
À 13 ans, il partira pour deux saisons au FC Montfermeil avant de se faire repérer et de signer à St Etienne en 2016.

Des U17 à la Ligue 1

Après deux saisons chez les Verts, où il sera surclassé chez les U17 et en U19 grâce à son gabarit et sa puissance faisant merveille dans les duels, Saliba signe son premier contrat pro à seulement 17 ans en mai 2018. Il jouera son premier match en Ligue 1 en septembre dernier contre Toulouse lors de la septième journée (victoire 3-2).

William Saliba contre Toulouse (crédit vidéo : youtube PAD Foot9)

Le défenseur d’1m93 ne sortira plus du groupe professionnel. Le quatrième dans la hiérarchie des défenseurs centraux stéphanois (après Loïc Perrin, Neven Subotić et Timothée Kolodziejczak) va profiter des blessures des titulaires pour grappiller du temps de jeu.
Sur certaines rencontres, Jean-Louis Gasset joue également avec trois défenseurs centraux, une tactique qui profite à William Saliba qui est déjà à six matchs de Ligue 1, à seulement 17 ans !

William Saliba contre Lille (crédit photo : L’Équipe)

Surclassé aussi chez les bleuets

Régulièrement appelé en équipe de France U17, le joueur athlétique apporte aussi sa qualité de relance. Avec une technique au dessus de la moyenne pour un tel gabarit, le joueur est rapidement surclassé en U18 puis en U19.

William Saliba chez les bleuets (crédit photo : Le Populaire du centre)

Avec ces surclassements, William Saliba fait preuve d’une belle maturité pour son âge et s’impose comme un des meilleurs défenseurs français de sa catégorie d’âge (2001).

Un futur cadre stéphanois ou un départ ?

Le jeune défenseur natif de Bondy attire les convoitises des clubs étrangers, notamment en Allemagne friande des jeunes français à l’instar d’Abdou Diallo et Dan Axel Zagadou. Déjà cet été, le joueur aurait pu quitter le Forez pour signer en Bundesliga au Borussia Mönchengladbach. Mais il a préféré signer son premier contrat professionnel en France pour le plus grand bonheur des dirigeants stéphanois. Avec son début de saison intéressant, des clubs anglais s’intéressent aussi au profil du défenseur qui pourrait rapporter gros à St Etienne. La valeur du joueur est déjà estimée à 10 millions d’euros.

En attendant, l’autre gamin de Bondy sera dans le groupe pour affronter l’Olympique Strasbourg (R2) aujourd’hui en 32ème de finale de la Coupe de France (match à 17h15). Mais ce qui est sûr, c’est que le joueur – souvent comparé à Raphaël Varane – a l’avenir devant lui et on lui souhaite la même carrière que le défenseur du Real Madrid. Un joueur à suivre !

  [themoneytizer id= »18234-28″]