Ayant pour objectif de mettre en valeur les villes et stades se cachant derrière les clubs de Bundesliga, 2.Bundesliga, 3.Liga ou encore Regionalliga (D4), tous les lundis nous vous proposons un sondage sur le twitter de Fussball Meister pour que VOUS décidiez de notre destination de la semaine.

Vous aviez le choix entre les magnifiques villes de Bochum, Paderborn, Meppen et Wuppertal. Un sondage 100% à l’Ouest avec notamment deux villes issues de la Ruhr, cette région minière où se trouve les villes de Dortmund, Gelsenkirchen, Duisburg, Essen etc… Et c’est donc ici, à Bochum, que vous avez choisi d’aller cette semaine. Willkommen à Bochum !

N’hesitez pas à nous proposer vos villes favorites ! (Crédit Twitter : Fussball Meister)

Présentation : Ruhr mais pas tout à fait

Tout d’abord, comme à l’accoutumé, nous allons débuté par un petit point géographique. Comme annoncé plus haut, Bochum est une ville minière situé à l’Ouest de l’Allemagne dans une région que l’on surnome la « Ruhr ». Cependant, la vraie région de Bochum est le Nordrhein Westfalen qui se situe à l’ouest du pays. Avec 365 530 habitants, elle se classe sixième plus grande ville de la région derrière les Duisburg, Essen, Dortmund, Düsseldorf et Cologne. D’ailleurs, seulement 22 kilomètres séparent Bochum de Dortmund et ce ne sont qu’une trentaine de kilomètres supplémentaires qui séparent notre destination du jour à la grande ville de Düsseldorf.

Six pieds sous terre

Le centre ville de Bochum n’est pas très grand. Mais il est plaisant de se perdre dans ses petites rues afin de se rendre à la Rathaus. Mais si vous vous souvenez « Rathaus », c’est le nom allemand pour dire « mairie ». Et dans chaque ville, vous devez passer par là pour faire une photo Instagram digne de ce nom. Celle de Bochum date de 1931, juste avant la guerre. Et cela se ressent dans l’architecture très typique de l’époque avec ses colonnes, ses murs de pierres beiges et ses grandes fenêtres carrés.

À côté de la Rathaus se trouve le musée de la mine. Le plus grand musée au monde sur le sujet. Dis comme cela ça n’attire pas trop. Mais sachez qu’en plus de retracer l’histoire de la Rhur (région de vos Borussia Dortmund, Schalke 04 et bien sûr du VfL Bochum), un ascenseur vous emmène sous terre afin d’effectuer un circuit guidée dans une ancienne mine. Et ça, c’est original ! Moyennant environ 5 euros pour unepersonne adulte, vous pourrez faire l’attraction la plus originale de toute votre vie de groundhooper !

Une expérience à faire au moins une fois dans sa vie ! (Crédit image : HolidayCheck) 

Dernière petite étape avant d’aller au stade, je vous conseille le Stadtpark. Les « Stadtpark » sont les parcs principaux des villes. Celui de Bochum se trouve entre le musée de la mine et le stade de football. En été on y fait du pédalo, en hiver des promenades. Une tour nommé « Bismarckturm » s’y trouve. Il est à priori possible de monter dans la tour afin d’avoir un point de vue sur le parc, la ville et le stade !

Les insolites

Eh oui, le musée de la mine n’est pas la seul folie de cette ville. La chose la plus insolite que vous verrez à Bochum est bien la tour qui figure dans sur le design de couverture de l’article ! La « Exzenterhaus » est une tour de 89 mètres accueillant des bureaux et construite sur un ancien abri anti-aérien. Elle ne se trouve qu’à 10 minutes de marche de la gare centrale.

Et comme si ce n’était pas suffisant, une autre visite insolite est à faire à Bochum. Il s’agit d’un tour de la ville en vieux tramway !

Comme à l’époque ! (Crédit image : Bochum Tourismus)

Reliant la ville depuis 105 ans, le tramway (Strassenbahn en allemand) est un mode de transport très prisé par les Bochumer. La visite ne se limite pas vraiment qu’à la ville mais plutôt à l’agglomération. Le tour dure 3 bonnes heures et coûte 15 euros. Toutes les infos sont à retrouver ici.

Le Vonovia-Ruhrstadion, l’antre du VfL

Votre partie préféré, celle où l’on parle foot. Et c’est un très grand club de foot qu’a Bochum avec son VfL. Actuellement en 2.Bundesliga, le club a connu de très nombreuses années la Bundesliga avant de faire l’ascenseur entre la 1. et 2. de 1993 à 2010.

Le Ruhrstadion ne date pas d’hier. Construit en 1911 sur un terrain vague et sous le nom de « Sportplatz an der Castroper Straße », le stade a réellement pris sa forme dans les années 1920. À cette époque, il pouvait compter 50 000 places ce qui en faisait un des plus grands et plus moderne d’Allemagne. En 1970, des changement furent effectués pour l’arrivée du VfL Bochum en Bundesliga. Cependant, d’important travaux eurent lieux de 1976 à 1979. Le VfL fut alors forcé de jouer dans un certain Westfalenstadion, stade de la ville voisine de Dortmund.

C’est donc en 1979 que les Bochumer furent de retour dans leur stade pour y affronter le SG Wattenscheid 09 et gagner trois buts à zéros devant 49 522 personnes. Aujourd’hui la capacité est redescendu à 29 300 places.

Si Bochum n’a que très peu connu la coupe d’Europe (4 participations, 4 éliminations dès le premier match), c’est pourtant une grosse affiche européenne qui s’est joué au Ruhrstadion en 1992. Suite à un hiver rigoureux en Russie, le CSKA Moscou délocalisa son match de groupe en Champion’s League face aux Glasgow Rangers à Bochum ! Vous ne rêvez pas. Une équipe russe a affronté une équipe écossaise pour un match de Ligue des Champions… à Bochum. Dans le contexte de la Guerre Froide. Cette saison-là fut aussi l’arrivée du premier hymne et du nouveau logo de la LDC. Cette saison-là également, le CSKA Moscou et les Rangers furent dans le groupe d’un certain Olympique de Marseille qui remporta l’édition pour devenir par la suite « à jamais les premiers ».

Les Rangers l’emportèrent 1-0 sur un superbe but de Ian Ferguson ! (Crédit vidéo : YouTube sp1873)

Mais revenons au stade. Comment s’y rendre ?

C’est simple, depuis le centre-ville seulement 15 minutes de marche sont nécessaires sur une seule et même route : la Castroper Straße. Et comme je sais que certains d’entre vous vont avoir la flemme de marcher, les lignes de Tramway 308 et 318 direction « Schürbank Straße » vous emmènent directement au stade. Il faudra descendre à l’arrêt « rewirpowerSTADION » qui se trouve à deux stations de la gare centrale.

Pour les petits tips, je vous conseille de passer au pub « Haus Frein » qui est le bar typique des supporters du VfL. Je vous déconseille en revanche d’y aller avec quelconque signe du Borussia Dortmund, Schalke 04 ou MSV Duisburg ! Sinon pour manger et boire dans le stade, il faudra dépenser 2€ pour une Bratwurst (pain saucisse), 2.50€ pour le fameux Currywurst (Morceaux de saucisse au curry servi avec des frites) et 3€ pour une bière.

Ah et j’allais oublié… Devant le stade se dresse une prison. On peut définitivement dire que Bochum est une ville insolite.

La prison (à droite) est à proximité immédiate du Ruhrstadion ! (Crédit photo : WAZ)

Rendez-vous sur Fussball Meister pour suivre les aventures du VfL Bochum en Zweite Bundesliga !