La série « Willkommen à » vous présente les villes et stade derrière les clubs de Bundesliga, 2.Bundesliga, 3.Liga et certains de Regionalliga. Chaque lundi, un vote est effectué sur le twitter de Fussball Meister où VOUS choisissez la prochaine destination parmi quatre villes cités et présentés.

Cette semaine, vous aviez le choix entre les magnifiques villes de Stuttgart, Würzburg, Aalen et Osnabrück. La bataille fût rude entre la grande métropole de Stuttgart et la petite ville de Würzburg mais c’est dans cette dernière que nous irons aujourd’hui. Willkommen à Würzburg !

https://twitter.com/fu_meister/status/1107697254582890497
N’hésitez pas à voter sur notre compte Twitter chaque semaine ! (Crédit Twitter : @fu_meister)

Présentation

Commençons par la prononciation. Würzburg se prononce « Wurztbourg » en français. Situé dans le Bundesländer (région) du Bayern, cette petite ville de 133 000 habitants ne se trouve qu’à une heure et demie de route de Stuttgart.

Avec une carte cela vous parlera un peu plus ! (Crédit : Stepmap)

La petite Prague

Ainsi est le doux nom que je donne à cette ville. La raison ? Comme la capitale tchèque, Würzburg se fait traverser par un fleuve, possède un pont emblématique, un château qui domine la ville, des clochers de partout et un hôtel de ville comprenant une tour semblable à la fameuse tour de l’horloge astronomique de Prague.

Il y a beaucoup à faire à Würzburg. Il y a également beaucoup à voir. Pour débuter, je vais vous parler de la fameuse « Altstadt », le centre-ville historique. Avec ses petites rues, son tramway, ses places et restaurants la vieille ville a été reconstruite à l’identique après s’être faite détruite à plus de 90% par les bombardements de la Royal Air Force en 1945. Les maisons y sont particulièrement jolies puisque colorées.

L’une des nombreuses petites rues de la Altstadt ! (Crédit photo : Felix Reisen)

Comme je vous l’annoncé plus haut, il y a de très nombreux clochers à Würzburg. Qui dit clocher, dit église, cathédrale et chapelle. De l’église Saint Jean à la chapelle de Sainte Marie en passant par la cathédrale de Saint-Kilian, vous ne cesserez de voir de magnifiques architectures en vous perdant dans les rues du centre-ville. Il y a une petite dizaine de bâtiments religieux qui valent vraiment le détour. Mes favoris sont la « Wallfahrtskirche Käpelle » (la chapelle du pèlerinage) se trouvant sur la rive gauche au sud de la forteresse – dont nous parlerons un peu plus tard – et la « Kollegialstift Neumünster », une somptueuse église à la façade baroque et rougeâtre qui se situe en plein centre.

Voici la superbe “Käpelle”, pas Pierrick ! (Crédit photo : Steinburg.com)

Mais il n’y a pas que des églises à Würzburg. Rassurez-vous. Parmi les bâtiments typiques de la ville, on retrouve la « maison du faucon » qui abrite l’office du tourisme, la « Residenz » avec sa « Residenzplatz » qui est un palais datant du XVIIIème siècle titré au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO et possédant un jardin de 25 hectares. La visite ne coûte que 7.50 euros, toutes les infos sont disponible ici.

Pour l’insolite, l’original, se trouve au bord du Main (le nom du fleuve traversant la ville) les « Alter Kranen » qui sont deux anciennes grues maritimes se trouvant sur les superbes quais de pierre de la ville. On y trouve également un restaurant et un Biergarten. Les « Biergarten » sont des petits parcs remplis de tables en bois ainsi qu’une ou deux guérites afin de se restaurer.

L’un des plus beaux spots de la ville. Idéal pour boire un verre en terrasse ! (Crédit photo : Stadt Würzburg)

Dans un autre style, mais toujours aussi insolite, il y a le mémorial de Röntgen. Ce dernier n’est autre que l’inventeur du Rayon X. Et c’est à l’université de Würzburg que cette technologie a vu le jour. Un musée lui est donc dédié où l’on retrouve son laboratoire d’analyse, ses notes, son prix Nobel, ses premières expérimentations ainsi que les premières images à rayon-x qui date tout de même de 1895 ! Les visites sont gratuites mais le tour guidé (en allemand) vous coûtera 5 euros. Toutes les infos sont à retrouver ici.

Pour finir ce petit tour de ville, je vous emmène au « pont Charles » allemand, le « Alt Mainbrücke ». Ce pont historique reliant l’Altstadt à la forteresse de Marienberg date de 1886. Il s’agit évidement de l’un des endroits les plus visités de la ville et mais également l’un des plus beaux. Des statues et vieux lampadaires bordent les quelques 185 mètres séparant les deux rives.

Je vous invite à le comparer au pont Charles de Prague. (Crédit photo : Stadt Würzburg)

Une fois sur la rive gauche, direction la forteresse. Le début des constructions se sont effectués en l’an 704 pour finir en 1573. Imaginez donc. Abritant un château, des musées, une cour intérieure et surtout, le plus intéressant à mon goût, une vue imprenable sur la ville. La forteresse vous sera accessible pour seulement 3.50 euros ! Comme d’habitude, nous vous donnons toutes les infos ici.

Tristement célèbre

Peut-être aviez vous la réference, Würzburg a fait la une de l’actualité en juillet 2016 après qu’un jeune homme de 17 ans a sauvagement attaqué les passagers d’un train régional à coup de hachette. Rapidement revendiqué par Daesh, il s’agissait là du tout premier attentat terroriste sur le sol allemand. Fort heureusement, aucune victime n’est décédé. Le bilan était de 5 blessés dont 2 grièvement.

Le fameux train régional où s’est déroulée l’attaque… (Crédit photo : CNN)

C’est par ce petit aparté que je rend hommage à toutes les victimes du terrorisme. Que ce soit en France, aux Pays Bas, en Allemagne, Nouvelle Zélande ou Pakistan, aucune victime ne doit être oublié.

La Flyeralarm Arena

Place au football ! Et c’est à la Flyeralarm Arena qu’évolue les Würzburger Kickers. L’équipe de la « petite Prague » est actuellement cinquième de 3.Liga et affiche clairement l’objectif de remonter en 2.Bundesliga dans les prochaines saisons.

Un cadre idéal pour voir du football ! (Crédit photo : FlyeralaramArena.com)

Inauguré en 1967 avec une affiche opposant les Kickers au 1.FC Kaiserslautern, le stade n’a pas connu de changement jusqu’en 2006 où une nouvelle pelouse fût posée pour la réception de l’équipe du Ghana. En effet, le Ghana avait posé ses valises à Würzburg pour la Coupe du Monde 2006. Une rencontre amicale face au VfB Stuttgart a même eu lieu dans ce stade devant 6 000 personnes.

En 2013 un match de charité a eu lieu où l’on pouvait voir des personnalités allemandes et sportifs de haut niveau tel que le basketteur Dirk Nowitzki ou encore le portier du FC Bayern Manuel Neuer. Le match avait rassemblé 10 800 personnes et était retransmis en direct à la télévision allemande.

Pour leur première saison de 2.Bundesliga en 2016/2017, les Kickers ont dû agrandir et moderniser leurs stade. Nouvelles loges VIP, nouveaux toits, tribunes « debout » agrandis, système de chauffage du gazon et nouvelle pelouse. Des travaux XXL qui auront coûtés deux millions d’euros. Un autre agrandissement a eu lieu l’an dernier, ce qui porte la capacité totale du stade à désormais 13 093 personnes exactement.

Côté anecdote comique, depuis mars dernier, la ville a mis en place un traité d’insonorisation. Le stade n’a donc plus le droit d’être utilisé après 22h. Ce qui fait que tous les matchs se jouant à Würzburg ne peuvent commencer qu’à 19h30 au plus tard. Les matchs de coupe d’Allemagne eux commenceront obligatoirement à 18h30. Les sièges de la tribune principale ne sont autre que les anciens du Fritz Walter Stadion (Kaiserslautern) et de la Brose Arena (Bamberg).

Et côté record d’affluence, c’est le 7 novembre 2016 que les Würzburger se sont déplacés en masse au stade afin de suivre la rencontre de leurs Kickers face au FC Sankt Pauli. Rencontre qui se terminera de façon positive pour les locaux avec une victoire 1-0 !

Mais comment allons nous au Flyeralarm Arena ? Eh bien, c’est assez simple. Deux lignes de Tramways partent de la gare centrale. Prenez la ligne 3 (direction Athener Ring) ou la ligne 5 direction Rottenbauer) et arrêtez-vous à « Dallenbergbad ». Les deux lignes passent également dans le centre-ville, ce qui est pratique dans le cas où vous n’auriez pas vu l’heure passé à force de vous balader dans la Altstadt ! Le trajet vous coûtera 1.70 euros et durera 15 minutes.

La forteresse vu depuis le Alte Mainbrücke ! (Crédit image : Wikipedia)

Je vous remercie de votre fidélité et vous donne rendez-vous dès lundi prochain sur notre compte Twitter pour choisir la prochaine déstination !